Sources :
JohnRobinson101
CODOH

John_Clive_Ball.jpg

John Clive Ball

Par Ernst Zündel

L'interprète en photographie aérienne John C. Ball parle du décalage entre l'histoire de l'Holocauste et les véritables preuves photographiques.

John Clive Ball est un géologue canadien. En 1981, il a obtenu un baccalauréat ès sciences en géologie de l'Université de la Colombie-Britannique. Dans le cadre de ses activités professionnelles, il interprète des photos aériennes à l'aide d'appareils de grossissement stéréo depuis 1976. Il a vécu presque toute sa vie en Colombie-Britannique, au Canada.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

ligne_verte.gif

Preuve_par_l_image_versus_l_holocauste.jpg

John Clive Ball - Preuve photographique aérienne – Des photos de la Seconde Guerre mondiale de présumés lieux de massacres analysées
Édition corrigée et augmentée avec les contributions de Germar Rudolf et Carlo Mattogno.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les avions de reconnaissance allemands et alliés ont pris d'innombrables photos aériennes de lieux d'intérêt tactique et stratégique en Europe. Ces photos sont des preuves essentielles pour l'enquête sur l'Holocauste. Des photos aériennes d'endroits comme Auschwitz, Majdanek, Treblinka, Babi Yar etc. permettent d'avoir un aperçu de ce qui s'y est passé ou non. Cela peut alors être comparé à ce que les témoins prétendent s'y être passé. Le présent livre est plein de reproductions de photos aériennes et de dessins schématiques qui les expliquent. Selon l'auteur, ces images réfutent bon nombre des affirmations atroces faites par les témoins au sujet des évènements survenus dans la sphère d'influence allemande.

Auschwitz
Des témoins ont affirmé qu'au printemps et à l'été 1944, les cheminées des quatre crématoires d'Auschwitz-Birkenau fumaient constamment et que des milliers d'entre eux étaient incinérés sur des bûchers dans d'immenses fosses extérieures. Les photos aériennes présentées ici montrent s'ils ont raison ou non. Une analyse de ces photos révèle en outre que quelqu'un a falsifié des copies de ces photos pour essayer d'ajouter aux images ce qui devrait être là mais qui ne l'est pas....

Babi Yar
Après que les unités allemandes eurent capturé la capitale ukrainienne Kiev, elles auraient abattu quelque 33 000 juifs et les auraient jetés dans le ravin de Babi Yar. Au cours de l'été 1943, peu avant leur retraite, les Allemands auraient exhumé les corps et les auraient brûlés pendant des semaines sur d'énormes bûchers. Que montrent les photos aériennes prises avant et immédiatement après l'évènement ?

Belzec, Sobibor, Treblinka
Des témoins affirment que dans ces camps, plus de 1,5 million de juifs ont été tués et enterrés dans des charniers de masse gargantuesques. Plus tard, on dit qu'ils ont été déterrés et brûlés sur d'énormes bûchers. Les photos aériennes montrent-elles une preuve quelconque de la véracité de cette affirmation, tels que des vestiges d'énormes fosses communes, de la terre carbonisée provenant d'immenses incendies?

Majdanek
Ce fut le premier grand camp de concentration allemand "libéré" par l'Armée rouge vers la fin de la Seconde Guerre mondiale. Au départ, on a prétendu que jusqu' à 1,7 million de détenus ont été tués ici par divers moyens, mais ce nombre a diminué au cours des sept dernières décennies pour se situer à un peu moins de 80 000. Le nombre de chambres à gaz officiellement utilisées pour ces meurtres allégués a également diminué, passant de sept à deux actuellement. Les photos aériennes présentées ici donnent quelques indices sur les raisons pour lesquelles ces allégations de massacres ont été indéfendables dès le début.