Source :
CODOH

Amazon 2.jpg

Par Germar Rudolf

Amazon est le plus grand libraire au monde. Il absorbe environ 50 % de toutes les dépenses de consommation de livres aux États-Unis et domine plusieurs marchés étrangers. Conformément à la déclaration faite en 1998 par le fondateur d'Amazon, Jeff Bezos, d'offrir "le bon, le mauvais et le laid", les clients pouvaient autrefois acheter tous les livres qui étaient imprimés et dont la vente était légale.

Cela a changé le 6 mars 2017, quand Amazon a interdit plus de 100 livres avec des points de vue dissidents sur l'Holocauste, après avoir été poussé par des groupes de pression juifs pendant des années à le faire. Même si Amazon a ignoré ces groupes de pression il y a quelques années, les choses étaient différentes au début de 2017. À ce moment-là, une série de menaces à la bombe anonymes a été dirigée contre des synagogues et des centres communautaires juifs aux États-Unis, et trois cimetières juifs ont été vandalisés, nous a-t-on dit. Bien qu'il n'y ait pas de lien entre la recherche historique iconoclaste et les actes anti-juifs, le Centre israélien de l'Holocauste de Yad Vashem a pris ces actes comme prétexte pour inciter Amazon à retirer les livres d'histoire qu'ils n'aiment pas. Les médias se sont rapidement ralliés à cette campagne, et Amazon s'est empressé d'y succomber, nettoyant ses sites de toute recherche révisionniste sur l'Holocauste.

À peu près au même moment, il s'est avéré que ces cimetières n'avaient pas du tout été vandalisés, et quelques semaines plus tard, dans une tournure surprenante des évènements, les médias ont même révélé que ces menaces d'attentat à la bombe ne provenaient pas de néonazis dérangés, mais d'un juif israélien. Pourtant, depuis cette initiative Yad-Vashem, Amazon a toujours insisté pour supprimer de sa liste tout livre d'histoire que les groupes de pression juifs désapprouvent. Cependant, la littérature antisémite et nazie peut encore y être achetée...

Ce documentaire révèle comment les publications révisionnistes expliquant les résultats révolutionnaires des recherches d'archives et de criminalistique sont devenues si convaincantes au fil des ans que les pouvoirs ont recours à ce qui est manifestement une opération fallacieuse pour obtenir l'interdiction définitive de ces livres chez le plus grand libraire. Regardez-le et soyez stupéfaits et consternés....


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".