Sources :
James Bacque - "Other Losses" on The Journal
John Sack - An Eye for an Eye

Bacque_-_Sack.jpg

James Bacque - Other Losses

James Bacque - Morts pour raisons diverses

L'auteur James Bacque en direct au journal télévisé canadien The Journal. L'occasion étant la sortie de son livre controversé Morts pour raisons diverses qui détaille le meurtre délibéré par la famine et l'exposition aux éléments de près d'un million de prisonniers de guerre allemands par les Américains et les Français après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

ligne_verte.gif

John Sack - An Eye for an Eye

An Eye for an Eye: The Untold Story of Jewish Revenge Against Germans in 1945 est un livre de John Sack, qui affirme que certains juifs d'Europe de l'Est se sont vengés de leurs anciens ravisseurs tout en supervisant plus de 1 000 camps de concentration en Pologne pour les civils allemands. Le livre fournit des détails sur l'emprisonnement de 200 000 Allemands "dont beaucoup sont affamés, battus et torturés" et estime que "plus de 60 000 sont morts aux mains d'une organisation de sécurité gérée en grande partie par des juifs".

Sack est né dans une famille juive à New York. Ses œuvres ont paru dans des périodiques comme Harper' s, The Atlantic, Esquire et The New Yorker. Il était correspondant de guerre en Corée, au Vietnam, en Irak, en Afghanistan et dans l'ex-Yougoslavie.

Correspondant, puis chef de bureau pour CBS News en Espagne, il est l'auteur de dix livres, dont le titre controversé An Eye for an Eye: The Untold Story of Jewish Revenge Against Germans en 1945. Le livre a provoqué un tollé parce que Sack a rapporté qu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, un certain nombre de survivants juifs de l'Holocauste ont dirigé des camps de concentration et des prisons communistes polonaises, où ils auraient torturé et tué des civils allemands et polonais, y compris des femmes et des enfants.

Sack a répondu aux critiques américains du livre qui disent qu'il fait dans le "sensationnel et ses accusations imparfaitement attribuées à la source" en répondant que sa recherche approfondie n'a laissé aucun doute sur le fait que les juifs dirigeaient le camp de Swietochlowice "d'un bout à l'autre". Il ajouta : "C'est pénible pour moi, en tant que juif, de rapporter cela".

Sack s'étonne des critiques qui nient l'exactitude de ses affirmations, affirmant que les principaux points ont été confirmés à plusieurs reprises par d'autres, dont l'émission télévisée 60 Minutes et le New York Times.

Extrait de la conférence sur l'histoire réelle de David Irving, Cincinnati USA 1999

Détail du nombre de morts pendant et après la Deuxième Guerre mondiale du coté allemand.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".