Aller à la recherche

DIDI18

Livres et documents

Fil des billets

lundi 2 janvier 2017 16:12

Comment est-elle devenue si grosse?

Source :
NAZI GASSINGS NEVER HAPPENED

Ada BIMKO-Rosensaft, mieux que Helen Schwartz !
(La vie était bonne dans les camps !!!)

"Superstar" holocaustique, racketteuse, parjure et fondatrice matriarche de l'USHMM (Musée mémorial de l'holocauste des États-Unis - Washington DC). Bien que Ada-Hadassah Bimko-Rosensaft ne soit plus parmi nous, son fils dévoué Menachem Z. Rosensaft (né en 1947 à Bergen-Belsen), poursuit son glorieux travail. Rosensaft continue l'entreprise familiale de la haine et du mensonge à but lucratif et l'influence à grande échelle. Si l'affirmation de Menachem selon laquelle sa mère avait effectivement habillé des détenues malades et les avait envoyés hors de l'infirmerie est vraie, elle a contribué puissamment à la propagation de maladies, en général du typhus, à l'intérieur des camps. Pour les personnes infectées par le typhus, il y a des périodes quotidiennes de plusieurs heures sans fièvre ou frissons quand les signes vitaux semblent tout à fait normaux au simple observateur. Si l'on utilise de telles périodes pour dissimuler la présence sous-jacente du typhus, on assure la propagation de la maladie et la mort d'innombrables autres victimes. Lorsque les Nationaux-Socialistes ont mis des monstres tels que Ada Bimko dans des camps de concentration, ce ne fut certainement pas une bonne idée. Que les SS aient utilisé des gens comme Bimko pour s'occuper des malades montre à quel point ils étaient désespérés dans les derniers mois de la guerre. D'après cette image d’avril 1945, il est évident que Hadassah n'a jamais perdu son appétit pour le chocolat. Elle et son mari "Yossi" avaient également un énorme appétit pour le marché noir et les richesses fabuleuses qu'il leur a apporté - même avant la "libération."

ada_bimko_1.jpg

La libération par les Britanniques a rendu tout plus facile. Au lieu d'évacuer Bimko vers l'Ouest avec des centaines de milliers d'autres juifs d'Auschwitz, les SS auraient dû la laisser à Auschwitz pour être violée à tour de rôle par les Russes. Voir aussi l'essai de Mark Weber de 1995.

bergen_belsen_nombre_de_morts.jpg

Il n'y a pas de photos de victimes de gazage homicide à Bergen-Belsen, ou n'importe où dans l'Allemagne de Hitler. Ou dans tous les camps de concentration nationaux-socialistes. Néanmoins, la preuve de loin la plus puissante et la plus persuasive pour l'holocauste en général est la collection de photos de morts, en particulier de Bergen-Belsen. Il n'est jamais revendiqué officiellement, pas même par l'USHMM, qu'il existe des photos de victimes de chambre à gaz d'où que ce soit. Cette simple vérité est délibérément passée sous silence mais toutefois la fausse impression est là, que parmi ces morts se trouvaient de nombreuses victimes de chambre à gaz - et c'est tout à fait délibéré.

C'est ce que la plupart des gens croient parce que c'est ce qu'ils ont été amenés à croire par la propagande holocaustique. Regardez les photos du 2572 USHMM dans les archives vous-même.

bergen_belsen.jpg

La plupart des morts n'étaient même pas juifs. Beaucoup de juifs, en particulier les juifs polonais, étaient complètement immunisés contre le typhus, puisqu'ils avaient déjà eu le typhus, souvent dans leur enfance bien avant la guerre, et qu'ils étaient donc porteurs immédiats de typhus pour le reste de leur vie. Ils pouvaient ainsi infecter d'innombrables autres personnes par le biais de poux - ce qui fut souvent le cas, en particulier à Belsen. Le SEUL réservoir connu pour l'organisme du typhus est un corps humain infecté qui portera l'organisme du typhus pour le reste de sa vie. Les poux infectés meurent en quelques semaines et ne constituent PAS un réservoir à long terme.

Les gens veulent croire qu'ils voient des victimes de "gazage" et que les révisionnistes doivent donc être fous. Ils ne le sont pas. Le public en général a été trompé par la "suggestion" et la plus puissante campagne de propagande haineuse jamais concoctée.

Montrer qu'aucun des morts n'était victime de chambres à gaz homicide est l'antidote critique à la preuve et l'argument holocaustique le plus puissant qui soit.

La non prise en compte des autopsies réalisées sur plus de 1000 corps par le Dr. Larson prouvant que la cause du décès n'était pas due à un empoisonnement toxique constituent un contre-argument critique.

ada_bimko_2.jpg

Il est utile de personnifier le canular en montrant, comme les révisionnistes tel que Éric Hunt ont déjà fait - Helen Schwartz est un superbe exemple - que la plupart des "survivants" étaient en bonne santé. Les "survivants" en bonne santé sont la réponse à l'accusation connexe selon laquelle il y avait, sinon gazage, une sorte de "famine systématique" en cours. Ada Bimko était extrêmement grosse et laide, déjà à Belsen - et elle n'était PAS la seule. Bimko était, cependant, le "témoin star" au procès de Belsen. Elle personnifie le racisme obscène de l'"holocauste" le meilleur de tous - la personnification vivante du mensonge, de la laideur juive et de la méchanceté. Quand elle s'est mariée peu après la guerre, elle est devenue "Hadassah Rosaensaft". Plutôt que de quitter Belsen le plus rapidement possible après la guerre, car rien que le souvenir de ce lieu aurait dû la pousser à fuir ; mais non, elle resta là, avec son mari juif, pendant encore cinq ans engrangeant des montagnes incalculables d'argent grâce au marché noir.

ADA BIMKO - Hadassah Rosensaft.
Encore mieux que Helen Schwartz !

Et plus que tout, elle a également co-fondé l'USHMM (United States Holocaust Memorial Museum) à Washington, DC quarante ans plus tard - quelle coïncidence ! Quand elle a fait cela, elle était encore plus laide.

ada_bimko_3.jpg

Les révisionnistes devraient se concentrer sur elle - elle a attiré notre attention. Elle personnifie l'absurdité et le racisme vicieux de l'holocauste en général.

Hadassah Rosensaft--Ada Bimko

Friedrich Paul Berg

Les gazages homicides n'ont jamais existé !
Niemand wurde vergast!

Il n'y a pas eu de "gazages limités !"
Il n'y a eu AUCUN gazage homicide !

Les "Nazis" n'ont gazé PERSONNE si ce n'est des poux porteurs de la maladie mortelle du typhus !!

ligne_verte.gif

L'article est disponible en pdf ici.

dimanche 25 décembre 2016 07:19

Un honnête Homme égaré à L’Education (manipulation) Nationale

Source :
Histoire E-book

Jean-Louis_Berger.jpg

Nous remercions Mme Jacqueline Berger pour nous avoir permis d'insérer dans ce document, les photographies marquant des moments de bonheur de leur famille.

ligne.png

Avant Propos

Amis lecteurs, ce que vous allez lire n’est pas une fiction, mais une aventure vécue. Depuis longtemps on m’avait suggéré de l’écrire, mais cela ne me semblait pas important.

Je ne voyais que vanité à publier que j’avais participé, moi aussi, à la grande aventure de notre époque : le révisionnisme.

Mais aujourd’hui, j’en ressens l’impérieuse nécessité, celle de témoigner de la vérité face à tous les faux témoins ; celle, aussi, d’exorciser tout le mal qu’on m’a fait et de tout digérer pour rétablir ma santé.

Jean-Louis Berger

Jean-Louis_Berger_2.jpg

Introduction

Dès l’origine, je n’avais jamais envisagé de consacrer ma vie à acquérir une situation et à gagner de l’argent. J’ai cru longtemps avoir la vocation religieuse et devoir suivre les traces de mes maîtres Assomptionnistes, mais ce n’était qu’une influence du passé, due à la nostalgie d’une existence antérieure consacrée déjà à la vie monastique et à l’étude des connaissances sacrées. Le destin a voulu heureusement que j’épouse celle qui devait m’aider à tester dans la réalité concrète mes idéaux antérieurs.

Je fus donc tour à tour ou simultanément professeur en divers lieux, agriculteur biologique, apiculteur, militant du Front National, et pour finir défenseur de certaines vérités historiques interdites.

Et c’est justement le sujet de ce récit.

ligne_2.png

Le témoignage complet de feu Jean-Louis Berger, remarquablement présenté par Lenculus, est disponible ici.

Retrouvez une liste d'ouvrages rares au format PDF mis à disposition gratuitement sur internet par des bénévoles dont le très lumineux Lenculus, ici.

mardi 13 décembre 2016 16:02

Une loi Fabius-Gayssot à la sauce américaine

Source :
John Kaminski

seal_of_the_united_states_house_of_representatives.png

Les juifs au-dessus des lois
(comme si c'était pas déjà le cas)
La vraie-fausse nouvelle c'est que nous vivons dans un pays libre

Ce n’est pas l'Amérique que vous pensiez connaitre. C'est un syndicat international du crime entièrement géré par des juifs.

L'histoire du monde montre que lorsque les juifs règnent, les criminels sont en liberté et les innocents sont violés et pillés.

Réduit au silence, le peuple est contraint de museler ses opinions et de ne pas tenir compte de son propre bon sens.

La même chose s'est passée il y a longtemps, dans un endroit appelé Russie, où ils ont fait de l'antisémitisme une infraction capitale et ont massacré cent millions de personnes.

Les Russes ne se sont pas affligés ça à eux-mêmes ; expédiés depuis New York, les juifs l'ont fait.

Un nouveau projet de loi, qui vient d'être approuvé par le Sénat des États-Unis, impose de nouvelles interdictions sur la façon dont il peut ou pas être fait mention des juifs dans les énoncés publics ainsi que dans les médias. Selon le projet de loi, toute tentative de relier Israël ou les juifs au 11 septembre, ou, notamment, à des revendications "exagérées" de l'holocauste, sera désormais considéré comme un acte antisémite et sera punis par la loi.

Le 1er décembre, l'article 10 de la "Loi sur la sensibilisation à l'antisémitisme de 2016" a été présenté et adopté par le Sénat des États-Unis en une seule journée et sans discussion.

Ce projet de loi met fin à tout prétexte selon lequel les Américains possèdent encore leur liberté d'expression garantie par la Constitution.

L'article complet en français est disponible en pdf ici.

jeudi 24 novembre 2016 16:08

Les Fabuleuses Histoires de Deborah Lipstadt

Sources :
CODOH
AKRIBEIA
Germar Rudolf

deborah_lipstadt_3.jpg

Germar Rudolf - Bungled: Denying the Holocaust

Germar Rudolf - Deborah Lipstadt et l'holocauste

Comment Deborah Lipstadt a échoué dans sa tentative de prouver les attaques croissantes contre la Vérité et la Mémoire.

Avec son livre "Négation de l'holocauste", Deborah Lipstadt a essayé de montrer les méthodes erronées et les motivations extrémistes des "négateurs de l'holocauste" qui, selon la description du livre, n'ont pas "plus de crédibilité que l'assertion selon laquelle la terre est plate".

Le présent ouvrage, appuyé par des centaines de références à des études approfondies, démontre que le Dr Lipstadt n'a manifestement ni compris quels sont les principes et les méthodes de la science et de l'érudition, ni ne connaît les sujets historiques dont elle parle. Elle déforme les propos, traduit mal, donne une fausse image de certaines personnes, interprète de travers, et produit une pléthore de déclarations injustifiées. Entre autres choses, elle n'utilise absolument pas les normes généralement reconnues en matière de vérification des preuves. Étant donné la façon dont elle gère les documents et les données, il est clair qu'elle ne montre aucun intérêt pour l'érudition ou la raison. En fait, la vérité a été l'antithèse de son ouvrage.

Plutôt que de traiter son sujet de manière approfondie avec des arguments factuels, le livre de Lipstadt est plein d'attaques ad hominem contre ses adversaires. C'est un exercice d'arguments pseudo-scientifiques anti-intellectuels, une exposition de radicalisme idéologique qui rejette tout ce qui contredit ses conclusions préétablies.

Puisqu'elle reconnaît elle-même que les motifs de ses adversaires ne sont pas pertinents, inéluctablement, il en va de même avec son livre.

F pour Fiasco

Germar Rudolf

ligne_verte.gif

La présentation complète du livre que propose Germar Rudolf sur son site est assez longue. Pour faciliter la transmission de l'information j'ai préféré vous la présenter -traduite en français- dans un pdf disponible ici plutôt que dans l'article.

mardi 22 novembre 2016 16:18

Hitler et la France : réédition inédite d'un livre exceptionnel

Source :
Sans Concession

Grimm_Friedrich_-_Hitler_et_la_France_2.png

Hitler et la France

1938, l’année de l’Anschluss et de la crise tchécoslovaque. Hitler répare une par une les injustices des traités de paix imposés aux vaincus après la première guerre mondiale. En France, les provocateurs à la guerre orchestrent une campagne afin de provoquer une psychose de guerre. Nombreux sont ceux qui s’interrogent sur les objectifs d’Hitler, plus particulièrement envers la France. Des agitateurs affirment qu’Hitler rêve d’écraser sa voisine pour venger la défaite de 1918.

Afin de répondre à cette propagande, un Allemand apôtre de la paix et de la réconciliation entre les deux pays publie un livre sensationnel : Hitler et la France. Préfacé par le ministre allemand des Affaires étrangères lui-même, l’auteur souhaite expliquer au public français qu’il n’a rien à craindre d’Hitler ni de l’Allemagne. Ce livre, nous vous le proposons aujourd’hui, avec une nouvelle couverture mais un texte identique. En lisant "Hitler et la France", vous découvrirez les extraits des principaux discours dans lesquels, depuis 1933, le Führer exposait les principes de sa politique extérieure. Vous y découvrirez aussi tous ses appels à la réconciliation et à la paix européenne pour un avenir meilleur. Des allocutions mais aussi des entretiens accordés par Hitler à des journalistes français afin de tendre la main à la France et à son peuple.

Hitler et la France vous fera aussi découvrir des discours en faveur de la paix prononcés par Josef Goebbels et Rudolf Hess. Enfin, vous y trouverez les principales réactions suscités par tous ces appels venus d’outre-Rhin. Des réactions négatives, certes, mais aussi, et surtout, des réactions de Français qui luttaient pour une réelle réconciliation entre les deux pays, au-delà des difficultés et des incompréhensions.

Pour la première fois réédité depuis 1938, Hitler et la France, un document historique essentiel pour comprendre l’histoire véritable de cette période.

vendredi 18 novembre 2016 11:00

Arrêtez de nous gaver avec l'escroc Soral

Sources :
VHO
Politrash

philippe_peninque_-_jean_claude_nataf_-_alain_bonnet.jpg

Jean Claude Nataf (LDJ) - Philippe Péninque (FN- GUD) - Alain Bonnet

Cet article s'adresse à ceux qui continuent de soutenir et de boire les paroles du boxeur (dans ses rêves), toxicomane, (très mauvais) essayiste, zoophile (Poupeto s'en souvient, pas vrai le chien?...), chrétien sans reproche (Quand? On ne sait pas, mais puisqu'il le dit, ça doit être vrai, non?), plus marxiste tu meurs, bisexuel, National-Socialiste et révisionniste (Comment peut on croire une seule seconde que Soral est vraiment NS et révisio ?... ) et fistfucker (Liste non exhaustive des supers pouvoirs du super gourou) Soral.

Vous n'avez aucune excuse, alors arrêtez de vous faire des films sur ce tocard et arrêtez de corrompre la jeunesse en servant de caution morale à ce pauvre type qui n'a rien apporté à personne à part à lui même.

L'article suivant date de février 2009, il est disponible en pdf ici et ne comporte qu'une infime partie des informations disponible sur le maître du Logos.

ligne_verte.gif

Alain Soral

Alain Soral, c'est un peu le Renaud du milieu faf. Né petit bourge et se la jouant gauchiste-social-solidaire auprès de tous les défavorisés de la planète, Soral a grimpé dans la hiérarchie du milieu faf jusqu'à devenir ce qu'il est aujourd'hui. À la différence de Renaud, Soral ne chante pas : pour s'exprimer, il préfère écrire des essais imbitables, dans lesquels il développe au maximum les deux ou trois références intellectuelles qu'il a réussi à maîtriser au fil de sa carrière au long cours. Soral gère également son propre one-man-show au sein de l'association Égalité & Réconciliation, dont il est le gourou charismatique chef inspiré. Comme Renaud, Soral a le ton gueulard, le côté populo en bandoulière, des admirateurs en pagaille et la faculté innée d'énerver les gens.

Récemment, un énième règlement de comptes au FN a poussé Soral à en claquer la porte. Comme chacun sait, le Front n'est plus depuis longtemps qu'un demi-cadavre putréfié dont les anciens se dépouillent la charogne, mais le départ de Soral modifie la donne... ou pas : avec un homme comme lui, le FN aurait-il pu retrouver sa "gloire" d'antan ? Si notre cher Alain, candidat en second sur une liste du Front, n'en avait pas été rétrogradé au profit de quelqu'un qu'il n'aimait pas, aurait-il pu relever le niveau ?

Dans la vie, Alain Soral a une grande passion : Alain Soral. Depuis toujours, il s'aime et désire le faire savoir. Premier fan d'Alain Soral, Alain Soral a acquis sa notoriété de la même manière que Renaud, en racontant et travestissant sa vie de toutes les manières possibles. Il a tout fait, tout vu, tout entendu. Il connaît tout de l'existence, de la terre à l'espace en passant par le ciel. Il assène sa terrible vie à qui veut l'entendre pour montrer d'où il vient (ou plutôt d'où il ne vient pas !). Sur sa naissance, il disait récemment : "Moi, quand je suis né, la première chose que j'ai vu, c'était pas ma mère ! Non, c'était les huissiers !". On dirait du Renaud. Un peu comme "Dans mon HLM", cette chanson si délicate où le chanteur imagine les dures conditions de vie du peuple (qu'il ne connaît pas, vu qu'il a grandi dans le XVIème arrondissement).

Soral est tout de même beaucoup plus fin que Renaud. Il a écrit des livres, il maîtrise un tas de choses sur le bout des doigts. Comme Jésus, il a eu des rois mages venus assister à sa naissance, sauf que dans son cas c'étaient des rois huissiers. Et comme les bobos, il est un touche-à-tout incroyable. Il s'y connaît un peu dans plein de domaines différents, ce qui lui permet de faire croire qu'il est érudit. En fait, il est nul, mais nul partout plutôt que dans un seule domaine. Il a fait l'EHESS, où il a percé les secrets de la sociologie, coiffant au poteau ses professeurs par la vivacité de son intelligence. (Pierre Bourdieu n'était qu'un petit joueur à côté de lui !) Il a fait les beaux-arts, devenant l'égal de Léonard de Vinci et de Michel-Ange réunis. Il voulait devenir artiste, mais son regard était si perçant qu'il transformait tous les modèles nus en femmes-fontaines, sous l'œil admiratif de ses condisciples, éclaboussés par des flots de cyprine géniale. Après avoir vidé de leur jus toutes les femmes modèles des beaux-arts, Alain Soral a tourné son attention vers la politique. Il étudia jour et nuit, comme Napoléon passant son diplôme à Saint-Cyr. Soir après soir, son corps musclé et puissant prit l'attitude du "Penseur" de Rodin... en mieux : le "penseur" semble avoir des hémorroïdes, alors que Soral, lui, adaptait cette position-là à son génie pour la rendre plus majestueuse que Rodin lui-même n'aurait jamais pu la sculpter. Les grands esprits se rencontrent, dit-on. Au-delà des époques, au-delà du temps, cette maxime reste vraie : quand Alain Soral étudia la politique, il tomba en arrêt devant le Capital de Marx. En lisant ce livre, il comprit immédiatement que le social, c'était carrément ce qu'il y avait de mieux, et se jura de tout faire pour que triomphe la belle et bonne doctrine de Marx. Bien sûr, les effets du marxisme étaient déjà connus depuis longtemps, on avait l'URSS post-stalinienne sous les yeux, mais qu'à cela ne tienne : Soral, dans son incroyable génie, fit plier la courbe de l'espace-temps pour en revenir à une époque pré-1917, avant les excès des bolchéviques, à une ère où le communisme était encore tout beau tout gentil.

Cette passion pour la politique ne fit pourtant pas oublier à Soral le sens des vraies choses. Il acheta un deuxième exemplaire du Capital à son libraire et s'en fit une haltère, dont un usage régulier forma les muscles saillants et la silhouette parfaite qu'on lui connaît aujourd'hui. Bien qu'il n'existe aucun témoignage indiquant que Soral se soit déjà battu une seule fois dans sa vie, on sait de source sûre que notre homme était un tapeur, un cogneur, de l'étoffe dont on fait les vrais mecs bien virils. On ne sait pas s'il s'est battu contre des gauchistes ou des fafs, car son génie parvient à saisir les deux à la fois et fait de Soral un faf de gauche (ou un gauchiste faf, on ne sait pas très bien), mais il a dû faire mal à tout un tas de gens, c'est sûr. Une fois qu'il eut bien exploré les arcanes de la bagarre, il eut la chance de trouver un diplôme de moniteur de boxe dans un Kinder Surprise, célèbre petite gâterie dont il était friand.

Les skins nous l'ont montré depuis longtemps : qui dit tape dit gonzesse, et bien qu'Alain Soral ne soit pas un skin, il ne s'est pas privé de gonzesse pour autant. En quelques années, il s'est tapé le même nombre de nanas que Rocco Siffredi et Don Juan réunis, avec le gros membre de l'un et la grande classe de l'autre. Puis, se désintéressant de la bassesse physique, il mit son expérience à profit pour écrire des livres sur les femmes. Il a bien choisi son public : le nombre de puceaux frustrés étant en constante augmentation, solitude et internet oblige, Soral était sûr de vendre un max... Pour connaître les femmes, "il faut les baiser" (dixit le jeune G. d'E&R), et qui de mieux placé qu'Alain Soral pour connaître les femmes ? Il a décrypté les innombrables mystères de la drague dans son livre Sociologie du dragueur. Puis, d'une brusque détente intellectuelle, il s'est retourné contre ses anciennes maîtresses pour montrer comment, en véritables mantes religieuses, les femmes dévoraient la société des hommes dans le livre Vers la féminisation, un bouquin imbitable dans lequel il aligne à grand-peine des références qu'il ne maîtrise pas livre extrêmement bien écrit où il montre une fois de plus la luminosité de ses analyses. Soral était d'ailleurs visionnaire : son bouquin de merde livre a été réimprimé après la "catastrophe Ségolène" (qui est pour lui un excellent argument de vente). Si seulement le PS l'avait écouté, Laurent Fabius serait au pouvoir, Ségolène au foyer, Sarko en Hongrie et tout irait pour le mieux !

Mais tout n'était pas rose dans la vie d'Alain Soral quand il a rejoint la politique. Il voulait être punk, mais rapidement, il s'est aperçu qu'être de gauche était plutôt bien vu, même mieux que d'être à droite. Déçu par la superficialité de cette rébellion et soucieux de son authenticité, Soral a de nouveau fait plier l'espace-temps, en politique cette fois, pour rejoindre le FN. Le voilà, le véritable acte punk ! Comme il le confierait plus tard à la télé (car Soral, en bon néo-bobo, possède également sa notoriété médiatique... il est artiste, "essayiste", homme politique, sportif, combattant, sociologue, penseur, leader, animateur, bref, il est tout à lui tout seul ! Cela vaut bien une place dans le microcosme du show-bizz), "le véritable acte punk, c'est de voter Front National". En d'autres termes, comme les médias n'arrêtent pas de cracher sur le Front et que celui-ci est devenu un bouc émissaire public depuis les années Mitterand, il faut le rejoindre si l'on veut garder un rôle d'antagoniste. Ce Soral, quel rebelle ! C'est époustouflant.

Heureusement que l'antagonisme rapporte du fric, et que ce grand rebelle d'Alain peut vendre ses bouquins sans intérêt à prix d'or, lui le grand penseur et l'intellectuel bobo de droite...

Lisez notre portrait du bobo, vous y retrouverez tout ce qui fait le caractère de Soral. Dans sa grande mansuétude, l'homme nous a montré que le boboïsme pouvait aussi exister chez les fafs. Une pincée de culture G, un orgueil gros comme Philippe Vardon, du social, du pseudo-intellectuel, une grande gueule, une dose de rebellitude et hop, on obtient Alain Soral, surhomme et intellectuel faf !

Altruiste, Soral a daigné dispenser son enseignement à tous ceux qui en avaient besoin, pour les aider à trouver la voie comme lui. Pour cela, il a créé Egalité & Réconciliation, un "think-tank" visant officiellement à nationaliser le marxisme pour lui redonner son côté antagoniste d'antan. En réalité, E&R est le fan-club d'Alain Soral, un super endroit où l'on peut dire et faire tout ce qu'on veut du moment qu'on fait comme le chef. La ligne officielle est simple : d'abord, on doit aimer Alain Soral ; ensuite, on doit être prêt à lui donner son argent (ce qui permet d'accéder au forum d'E&R, une sorte de VoxNR en version multiethnique) ; enfin, on doit être capable de supporter les non-blancs les plus extrémistes et les plus cons, genre racaille islamiste ou autre, au nom de l'assimilationisme républicain défendu par Soral. Ce dernier point est assez marrant. Avec les discours africanistes et antisémites antisionistes de Kémi Séba, autre grand défenseur du black-blanc-beur d'extrême droite, on trouve plein de noirs personnes de couleur et d'arabes jeunes français d'origine maghrébine se rangeant aux côtés des fafs. Certains membres du RF ont des relations avec des musulmans, même s'ils prétendent lutter contre l'islamisation (en buvant des bières ?), tandis que certains soraliens se paluchent sur une mystérieuse Egypte noire inventée par Séba qui justifierait pêle-mêle antisionisme et blackpowérisme. Donc, côté faf, on trouve parfois du black-blanc-beur, au nom du droit à la différence, tandis qu'on ne trouve côté gauche que des blancs, au nom de la diversité.

Ces alliances bizarres finissent par former des situations totalement absurdes. Tout le monde n'a pas le génie de Soral, tout le monde ne peut pas faire correctement le grand écart de la fafitude à la gauchitude en passant par l'islam ! La manifestation anti-Israël du 24 janvier 2009, place Denfert-Rochereau à Paris, l'a très bien montré. A peu près 150 "fafs" rangés derrière le MDI (Mouvement des Déchets Informels, dirigé par Kémi Séba), le PSF (nouveau nom de la Droite Socialiste) et le Centre Zahra, dont une large majorité de grosses dondons voilées et de gamins hirsutes, se sont invités à la manif. La CNT organisant tout le toutim, elle ne voulait pas les voir. Elle a donc dépêché son service d'ordre, c'est-à-dire une quarantaine de bonshommes en noir avec un brassard jaune (un mélange de SS et de juifs ? ces gauchistes-là ont l'esprit bien tordu) pour faire le ménage. Il y avait donc, côté faf, un gros groupe black-blanc-beur avec davantage de femmes arabes que de skinheads, et côté gauchiste, des nervis blanc-blanc-blanc ethnomasochistes attaquant la diversité au nom de la diversité... de quoi devenir fou.

Entre parenthèses, il est amusant de voir que le SO qui a attaqué les "fafs" (dont certains se sont défendus en criant "Allah Akhbar", sans doute une nouvelle habitude pour les nationalistes ?) est allé se planquer derrière les CRS juste après. Ils le nient, mais toutes les vidéos de la manif montrent les bonshommes en brassard jaune se réfugiant derrière un cordon de gardes mobiles avec les barres de fer encore dans la main. La situation a beau être absurde, risible, et montrer que plus aucune distinction politique n'a aujourd'hui de sens, les gauchistes trouvent toujours le moyen de sucer du flic...

Pour en revenir à Soral, sachez qu'il a été victime (ah ah ah) d'un énième règlement de compte du Front National. Il occupait une certaine place sur une liste électorale, et il s'en est fait jeter récemment. Remarquez, c'est pas comme si le FN n'avait plus la moindre influence ou comme si ses cadres passaient leur temps à se tirer dans les pattes, mais Soral était au-dessus de tout cela. Du moins, il le croyait. Un de ses ennemis internes, un certain Jean-Michel Dubois, est parvenu à manoeuvrer avec Marine Le Pen pour que Soral dégringole de la deuxième à la quatrième place sur la liste. Notre homme s'est fâché tout rouge : comment pouvait-on lui faire cela, à lui, Alain Soral ? Lui qui s'est embrouillé avec tous ceux qu'il a côtoyé auparavant, il récidive. Après avoir quitté le PCF, s'être embrouillé avec Batskin, les féministes, la gauche, la droite et les identitaires, Soral quitte le FN en claquant la porte. S'ensuit un échange dithyrambique de noms d'oiseaux. Via des communiqués sur Internet, Soral traite Dubois d'ultra-libéral, de sioniste (insulte suprême !), balançant à tout le monde qu'il possède une villa à Miami (tiens donc ! encore un ancien du FN qui trempe dans des affaires louches ! Au moins, ça non plus, ça ne change pas), que Marine avait sa petite cour de "folles" autour d'elle... La lepénette s'est fendue d'une réponse beaucoup moins dithyrambique, mais tout aussi lapidaire, où elle traitait Soral d'"immigré politique" qui voulait imposer sa ligne au FN.

Qui a tort ? Qui a raison ? A vrai dire, ces querelles de gamins ne montrent qu'une chose : le Front National est probablement la formation politique la plus décevante de ces dernières années. Même portés par l'invasion de l'Europe, par un grand mouvement populaire et par le ras-le-bol des petits blancs, jamais les gens du FN n'ont foutu quoi que ce soit, sinon se taper dessus entre eux et se complaire dans la médiocrité du salariat. Heureusement qu'il y avait le Front pour donner un salaire à ses militants... Tout de même, ces cadres qui pantouflaient dans les couloirs du Paquebot, quelle élite révolutionnaire ! Quel panache ! Jean-Marc Rouillan n'avait qu'à bien se tenir !

Et cela vaut aussi pour Soral, grand représentant des néo-bobos fafs, qui va sûrement trouver quelque chose pour se recycler hors du Front.

PS : vous aurez remarqué qu'on a écrit ce texte en à peine plus de vingt-quatre heures, à partir du moment où on a appris la "nouvelle" de la rupture Alain-Marinette.

Politrash, plus dithyrambique que Sowal, plus réactif que Nonopress et plus faf que Kémick Sébastien !

jeudi 17 novembre 2016 08:42

Le canular de l'Holocauste dévoilé

Sources :
Histoire E-book
free PDF

Victor_thorn_-_Le_canular_de_l_Holocauste_devoile2.jpg

Ce livre de Victor Thorn est disponible en français ici.

Présentation

La recherche sur l’Holocauste est une entreprise dangereuse. Aujourd’hui, si un livre semblable à celui que vous tenez en main était publié en Europe, son auteur serait arrêté et emprisonné. Le crime : remettre en question le conte de l’Holocauste. En fait, des chercheurs ont subi l’incarcération en solitaire, des raclées sauvages par des assaillants, le harcèlement continuel, de longues batailles juridiques, le suicide de carrière et l’attaque des médias dirigée contre eux — tout ça parce qu’ils présentaient une histoire révisionniste de cet événement central. D’autres écrivains révisionnistes ont été victimes de crimes haineux, de nombreuses campagnes de diffamation, de menace d’amendes et de mort.

Les auteurs cachés derrière ces tactiques d’état policier font partie de toute une industrie sur l’Holocauste vouée à la suppression de toute information factuelle, et ce pour favoriser le colportage d’un maladroit dosage de propagande bourrée d’erreurs.

Le canular de l’Holocauste dévoilé dissèque chacun des éléments de ce qui est devenu la conspiration la plus monstrueuse du 20e siècle. Ce livre couvre la mythologie entourant les "camps de la mort", la vérité concernant le Zyklon B, la fable d’Anne Franck, comment le chiffre absurde de "6 millions" est devenu ridicule et plus encore.

L’industrie de l’Holocauste s’est transformée en dictature tyrannique qui manipule, déforme, marginalise et fabrique sans cesse de fausses conclusions pour renflouer son navire qui sombre. En amenant leurs obsessions hystériques au niveau de la psychopathie, les charlatans cachés derrière cette ruse montrent de manière évidente la faiblesse du fondement de leurs arguments.

Dédié aux :

Historiens révisionnistes – passés, présents et futurs – qui continuent la poursuite de la vérité, malgré l’étendue des dangers évidents qu’ils ont à confronter, particulièrement à ceux qui ont préparé le travail pour que cet ouvrage soit écrit.

mercredi 9 novembre 2016 07:00

Le sionisme et la juiverie internationale

Source :
Vive l'Europe

Ivry_-_Le_sionisme_et_la_juiverie_internationale.jpg

Le sionisme et la juiverie internationale 1939

Définition du sionisme

Dans l’esprit de la plupart des "gentils", le Sionisme est une idée, un mouvement légitime. Certains estiment même qu’on devrait le favoriser croyant y voir seulement la politique du retour et de l’établissement de tous les Juifs en Palestine.
Mais en réalité, et d’après les sources juives, le Sionisme est le mouvement national juif basé sur l’idéal messianique de domination juive mondiale. Cela, nous le trouvons exposé dans nombre d’ouvrages juifs anciens et récents : L’histoire du Sionisme par Nahum Sokolov, Le Sionisme par Richard Gottheil, et dans les traductions des œuvres d’Asher Ginsberg, grand chef sioniste. Les revues et journaux nommément juifs prêchent clairement ce mouvement national d’Israël, basé sur l’idéal de domination juive mondiale.
Le plan juif est si colossal, et ses motifs secrets sont si complètement opposés à toute la psychologie du "chrétien moyen" que nous en restons confondus.
C’est la réaction normale d’auto-défense de l’esprit chrétien, repoussant dans l’ombre de trop sombres images, qui, pendant tant d’années, a contribué, plus que toute autre chose, au succès du plan juif. On ne voulait pas le considérer de près.
Et durant ce temps le programme juif néfaste faisait son chemin, et allait vers sa réalisation d’une façon sûre et méthodique. Pour compléter la définition sommaire du Sionisme, il faut donner un aperçu de son essence propre.

Déjà, dans les âges anciens, le coté surnaturel de la mission des prophètes de l’Ancien Testament (ils prêchaient un empire mondial, mais spirituel, par le Messie des Juifs), fut déformé par un groupe important d’intellectuels juifs et mis au service de leurs appétits terrestres, surtout vers la fin de l’histoire du Peuple choisi, quelque temps avant la venue du Christ. Ceux-ci rêvaient, dès lors, d’un empire mondial juif, mais terrestre et matériel, contraire à ce règne spirituel de Dieu que prêcha le Christ par l’Église du Nouveau Testament.
Voyez comment Israël Friedlander, sioniste notoire récemment décédé, dans un ouvrage intitulé Passé et Présent, définit cette aspiration des Juifs à la conquête du monde : "Cette solution est généralement appelée messianisme, mais étant donné son but final elle serait plus justement appelée sionisme, bien que ce nom soit d’origine récente. Le Sionisme moderne n’est que la continuation de la doctrine messianique, dégagée de ses coquilles d’œuf théologiques."
Dans les Études sur le Nationalisme juif de Léon Simon, sioniste, nous lisons : "L’âge messianique signifie pour le Juif … l’universelle acceptation du Juif et de Javeh, son Dieu à lui seulement !" "Ce que nous appelons toujours encore nationalisme juif, écrit encore Friedlander dans Passé et Présent, est la résultante directe de l’enseignement prophétique. Et si nous le considérons à cette lumière nous verrons de combien il dépasse le nationalisme bâtard qui regarde comme choses essentielles la simple possession d’un territoire et un gouvernement politique autonome. "

Pour plus d'informations, voyez ici.

Retrouvez une liste d'ouvrages rares au format PDF mis à disposition gratuitement sur internet par des bénévoles dont le très lumineux Lenculus, ici.

lundi 7 novembre 2016 19:15

Bon Anniversaire Frau Haverbeck ! 88 ans !

ursula_haverbeck_10.jpg

Herzlichen Glückwunsch zum Geburtstag

vendredi 4 novembre 2016 15:51

Lancement du Courrier des Amis de Vincent Reynouard

Source :
Sans Concession

Courrier_des_amis_de_Vincent_Reynouard_-_Novembre_2016.jpg

Prison, censure et asphyxie financière :

ensemble, continuons !

Dans ce court éditorial, Vincent Reynouard annonce sa condamnation à 5 mois de prison ferme prononcée le 4 novembre 2016. Il explique comment, non contents de vouloir le faire incarcérer, ses adversaires tentent de l'asphyxier financièrement : son ami flamand Siegfried Verbeke, qui avait accepté de lui venir en aide en récoltant les dons sur son compte bancaire, est à son tour poursuivi par la Justice française. On lui reproche de collecter des fonds pour que Vincent puisse payer ses amendes (alors qu'il s'agit de dons pour l'aider à survivre). En réponse à cette répression, Vincent lance le "Courrier des Amis de Vincent Reynouard". En vous y abonnant, vous l'aiderez à poursuivre son œuvre.

- Pour consulter gratuitement le premier numéro, voyez ici.

- L’adresse pour s'abonner au "Courrier des Amis..." est la suivante n'existe plus.

La chaîne censurée : https://www.youtube.com/channel/UCtjSBBjPhyKMp2FzNnXJ_Nw
La chaîne de secours : https://www.youtube.com/channel/UCnbUvL8gIg2tMD2VoTKmKQA
Notre site internet : http://blogue-sc.com/

Avec les amitiés de toute l'équipe,

L'équipe de Sans Concession

- page 2 de 8 -


WAWA CONSPI