Aller à la recherche

DIDI18

dimanche 18 mars 2018 12:00

Udo Walendy - Le contrat de transfert et la fièvre du boycott de 1933

Le contrat de transfert et la fièvre du boycott de 1933 - couv1.jpg

Udo Walendy - Le contrat de transfert et la fièvre du boycott de 1933

Ce livre présente les informations les plus pertinentes sur la déclaration de guerre contre l'Allemagne par ceux qui se définissent comme les “juifs du monde” et leur boycott global des biens et services allemands, soutenus par la propagande antiallemande.

Leur objectif déclaré était d'amener l'Allemagne à détruire l'Allemagne. Ils ont commencé à mettre en œuvre ce plan dès que les Nationaux-Socialistes sont arrivés au pouvoir pour détruire Hitler et renverser la volonté du peuple allemand qui avait élu son parti et son plan de sauvetage économique.

Avant qu'Israël puisse devenir une réalité, il fallait le peupler. Beaucoup de juifs allemands ne voulaient pas quitter l'Allemagne quand les Nationaux-Socialistes sont arrivés au pouvoir.

Les Sionistes ont conclu un accord commercial avec l'Allemagne pour amener plus de juifs en Palestine. L'appel des juifs internationaux à boycotter les produits allemands plongea le peuple allemand dans une situation économique difficile, entraînant l'antisémitisme.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

mardi 13 mars 2018 12:00

Le crime d'Amazon ou le jour où Amazon a assassiné l'Histoire

Source :
CODOH

Amazon 2.jpg

Par Germar Rudolf

Amazon est le plus grand libraire au monde. Il absorbe environ 50 % de toutes les dépenses de consommation de livres aux États-Unis et domine plusieurs marchés étrangers. Conformément à la déclaration faite en 1998 par le fondateur d'Amazon, Jeff Bezos, d'offrir "le bon, le mauvais et le laid", les clients pouvaient autrefois acheter tous les livres qui étaient imprimés et dont la vente était légale.

Cela a changé le 6 mars 2017, quand Amazon a interdit plus de 100 livres avec des points de vue dissidents sur l'Holocauste, après avoir été poussé par des groupes de pression juifs pendant des années à le faire. Même si Amazon a ignoré ces groupes de pression il y a quelques années, les choses étaient différentes au début de 2017. À ce moment-là, une série de menaces à la bombe anonymes a été dirigée contre des synagogues et des centres communautaires juifs aux États-Unis, et trois cimetières juifs ont été vandalisés, nous a-t-on dit. Bien qu'il n'y ait pas de lien entre la recherche historique iconoclaste et les actes anti-juifs, le Centre israélien de l'Holocauste de Yad Vashem a pris ces actes comme prétexte pour inciter Amazon à retirer les livres d'histoire qu'ils n'aiment pas. Les médias se sont rapidement ralliés à cette campagne, et Amazon s'est empressé d'y succomber, nettoyant ses sites de toute recherche révisionniste sur l'Holocauste.

À peu près au même moment, il s'est avéré que ces cimetières n'avaient pas du tout été vandalisés, et quelques semaines plus tard, dans une tournure surprenante des évènements, les médias ont même révélé que ces menaces d'attentat à la bombe ne provenaient pas de néonazis dérangés, mais d'un juif israélien. Pourtant, depuis cette initiative Yad-Vashem, Amazon a toujours insisté pour supprimer de sa liste tout livre d'histoire que les groupes de pression juifs désapprouvent. Cependant, la littérature antisémite et nazie peut encore y être achetée...

Ce documentaire révèle comment les publications révisionnistes expliquant les résultats révolutionnaires des recherches d'archives et de criminalistique sont devenues si convaincantes au fil des ans que les pouvoirs ont recours à ce qui est manifestement une opération fallacieuse pour obtenir l'interdiction définitive de ces livres chez le plus grand libraire. Regardez-le et soyez stupéfaits et consternés....


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

lundi 5 mars 2018 12:00

Ernst Zündel reçoit Otto Ernst Remer à Toronto

Source :
JohnRobinson101

Otto Ernst Remer .jpg

Otto Ernst Remer était le commandant de la garnison berlinoise en juillet 1944, il a joué un rôle déterminant lorsque fut perpétré le coup d’état le plus célèbre contre le gouvernement d’Adolf Hitler. Voici son histoire de l'événement.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

vendredi 2 mars 2018 12:00

La haine des juifs

Sources :
James Bacque - "Other Losses" on The Journal
John Sack - An Eye for an Eye

Bacque_-_Sack.jpg

James Bacque - Other Losses

James Bacque - Morts pour raisons diverses

L'auteur James Bacque en direct au journal télévisé canadien The Journal. L'occasion étant la sortie de son livre controversé Morts pour raisons diverses qui détaille le meurtre délibéré par la famine et l'exposition aux éléments de près d'un million de prisonniers de guerre allemands par les Américains et les Français après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

ligne_verte.gif

John Sack - An Eye for an Eye

An Eye for an Eye: The Untold Story of Jewish Revenge Against Germans in 1945 est un livre de John Sack, qui affirme que certains juifs d'Europe de l'Est se sont vengés de leurs anciens ravisseurs tout en supervisant plus de 1 000 camps de concentration en Pologne pour les civils allemands. Le livre fournit des détails sur l'emprisonnement de 200 000 Allemands "dont beaucoup sont affamés, battus et torturés" et estime que "plus de 60 000 sont morts aux mains d'une organisation de sécurité gérée en grande partie par des juifs".

Sack est né dans une famille juive à New York. Ses œuvres ont paru dans des périodiques comme Harper' s, The Atlantic, Esquire et The New Yorker. Il était correspondant de guerre en Corée, au Vietnam, en Irak, en Afghanistan et dans l'ex-Yougoslavie.

Correspondant, puis chef de bureau pour CBS News en Espagne, il est l'auteur de dix livres, dont le titre controversé An Eye for an Eye: The Untold Story of Jewish Revenge Against Germans en 1945. Le livre a provoqué un tollé parce que Sack a rapporté qu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, un certain nombre de survivants juifs de l'Holocauste ont dirigé des camps de concentration et des prisons communistes polonaises, où ils auraient torturé et tué des civils allemands et polonais, y compris des femmes et des enfants.

Sack a répondu aux critiques américains du livre qui disent qu'il fait dans le "sensationnel et ses accusations imparfaitement attribuées à la source" en répondant que sa recherche approfondie n'a laissé aucun doute sur le fait que les juifs dirigeaient le camp de Swietochlowice "d'un bout à l'autre". Il ajouta : "C'est pénible pour moi, en tant que juif, de rapporter cela".

Sack s'étonne des critiques qui nient l'exactitude de ses affirmations, affirmant que les principaux points ont été confirmés à plusieurs reprises par d'autres, dont l'émission télévisée 60 Minutes et le New York Times.

Extrait de la conférence sur l'histoire réelle de David Irving, Cincinnati USA 1999

Détail du nombre de morts pendant et après la Deuxième Guerre mondiale du coté allemand.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

mercredi 28 février 2018 12:00

Preuve par l'image versus l'holocauste

Sources :
JohnRobinson101
CODOH

John_Clive_Ball.jpg

John Clive Ball

Par Ernst Zündel

L'interprète en photographie aérienne John C. Ball parle du décalage entre l'histoire de l'Holocauste et les véritables preuves photographiques.

John Clive Ball est un géologue canadien. En 1981, il a obtenu un baccalauréat ès sciences en géologie de l'Université de la Colombie-Britannique. Dans le cadre de ses activités professionnelles, il interprète des photos aériennes à l'aide d'appareils de grossissement stéréo depuis 1976. Il a vécu presque toute sa vie en Colombie-Britannique, au Canada.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

ligne_verte.gif

Preuve_par_l_image_versus_l_holocauste.jpg

John Clive Ball - Preuve photographique aérienne – Des photos de la Seconde Guerre mondiale de présumés lieux de massacres analysées
Édition corrigée et augmentée avec les contributions de Germar Rudolf et Carlo Mattogno.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les avions de reconnaissance allemands et alliés ont pris d'innombrables photos aériennes de lieux d'intérêt tactique et stratégique en Europe. Ces photos sont des preuves essentielles pour l'enquête sur l'Holocauste. Des photos aériennes d'endroits comme Auschwitz, Majdanek, Treblinka, Babi Yar etc. permettent d'avoir un aperçu de ce qui s'y est passé ou non. Cela peut alors être comparé à ce que les témoins prétendent s'y être passé. Le présent livre est plein de reproductions de photos aériennes et de dessins schématiques qui les expliquent. Selon l'auteur, ces images réfutent bon nombre des affirmations atroces faites par les témoins au sujet des évènements survenus dans la sphère d'influence allemande.

Auschwitz
Des témoins ont affirmé qu'au printemps et à l'été 1944, les cheminées des quatre crématoires d'Auschwitz-Birkenau fumaient constamment et que des milliers d'entre eux étaient incinérés sur des bûchers dans d'immenses fosses extérieures. Les photos aériennes présentées ici montrent s'ils ont raison ou non. Une analyse de ces photos révèle en outre que quelqu'un a falsifié des copies de ces photos pour essayer d'ajouter aux images ce qui devrait être là mais qui ne l'est pas....

Babi Yar
Après que les unités allemandes eurent capturé la capitale ukrainienne Kiev, elles auraient abattu quelque 33 000 juifs et les auraient jetés dans le ravin de Babi Yar. Au cours de l'été 1943, peu avant leur retraite, les Allemands auraient exhumé les corps et les auraient brûlés pendant des semaines sur d'énormes bûchers. Que montrent les photos aériennes prises avant et immédiatement après l'évènement ?

Belzec, Sobibor, Treblinka
Des témoins affirment que dans ces camps, plus de 1,5 million de juifs ont été tués et enterrés dans des charniers de masse gargantuesques. Plus tard, on dit qu'ils ont été déterrés et brûlés sur d'énormes bûchers. Les photos aériennes montrent-elles une preuve quelconque de la véracité de cette affirmation, tels que des vestiges d'énormes fosses communes, de la terre carbonisée provenant d'immenses incendies?

Majdanek
Ce fut le premier grand camp de concentration allemand "libéré" par l'Armée rouge vers la fin de la Seconde Guerre mondiale. Au départ, on a prétendu que jusqu' à 1,7 million de détenus ont été tués ici par divers moyens, mais ce nombre a diminué au cours des sept dernières décennies pour se situer à un peu moins de 80 000. Le nombre de chambres à gaz officiellement utilisées pour ces meurtres allégués a également diminué, passant de sept à deux actuellement. Les photos aériennes présentées ici donnent quelques indices sur les raisons pour lesquelles ces allégations de massacres ont été indéfendables dès le début.

mardi 13 février 2018 12:00

Tempête Infernale

Sources :
Thomas Goodrich
hellstorm documentary

Hellstorm_3.png

Ce film, tiré du livre Hellstorm de l'auteur et historien Thomas Goodrich, raconte une histoire que les vainqueurs ne veulent surtout pas vous montrer.

Il est temps que vous appreniez l’effroyable vérité sur les viols, les tortures, la mise en esclavage et les assassinats de masse infligés au peuple allemand par les Alliés, vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale :

La plus maléfique opération de dissimulation de l’histoire de l’humanité !

Détail du nombre de morts pendant et après la Deuxième Guerre mondiale du coté allemand.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

ligne_verte.gif

Hellstorm_5.jpg

Le livre de Thomas Goodrich a été traduit en français, il est disponible ici.

Tous, autant que nous sommes, avons souffert… Et pour aggraver les choses, ces atrocités n’ont pas été commises en secret ou dans des coins cachés, mais en public, dans les églises, dans les rues et sur les places… Les mères ont été violées en présence de leurs enfants, les filles ont été violées devant leurs frères… et en règle générale, non pas une fois, mais des dizaines de fois."

Une Allemande

Tuez-les tous, hommes, vieillards, enfants et aussi les femmes, une fois que vous vous serez amusés avec elles ! Tuez. Rien en Allemagne n’est innocent, ni la vie, ni celle à naître… Brisez la fierté raciale des femmes allemandes. Prenez-les comme votre butin légitime. Tuez, vous, braves soldats de l’Armée soviétique victorieuse."

Le propagandiste juif, Ilya Ehrenbourg.

jeudi 1 février 2018 12:00

Michael Collins Piper - Le complexe de Caïphe

Le_complexe_de_Caiphe.jpg

Michael Collins Piper - Le complexe de Caïphe

Dans ce monde qui est le nôtre, nous sommes désormais confrontés à ce que Michael Collins Piper appelle “le complexe de Caïphe”, rappelant, bien sûr, Caïphe, l’infâme grand prêtre des Pharisiens qui fut responsable de l’arrestation et de l’exécution brutale de Jésus-Christ. Ce complexe de Caïphe est - en somme - la réalité du pouvoir juif et sa nature. C’est le fondement de ce que nous appelons généralement “le Nouvel Ordre Mondial”.

Dans ces pages, vous trouverez une variété de documents, allant des commentaires et articles de presse aux essais historiques rédigés par Michael Collins Piper ainsi qu’un éventail de lettres et missives privées jamais publiées envoyées à des amis et des associés au cours de sa longue carrière.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

samedi 20 janvier 2018 12:00

Rhine Meadows - Les camps de la mort

Source :
Dennis Wise

eisenhower_camp_3.jpg

eisenhower_camp_2.jpg

eisenhower_camp_1.jpg

Détail du nombre de morts pendant et après la Deuxième Guerre mondiale du coté allemand.

La Vérité sur les camps de la Mort d'Eisenhower racontée par James Bacque, auteur du livre Other Losses.

Bacque James - Morts pour raisons diverses

Bacque James - Other Losses

Bacque James - Crimes and Mercies

Bacque James - Eisenhower's death camps


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

lundi 15 janvier 2018 12:00

S'interroger sur l'Holocauste - L'horreur expliquée

Source et informations complémentaires :
CODOH

Bergen_Belsen_-_Liberation.jpg

Par Germar Rudolf et Eric Hunt

L' “Holocauste” est largement connu comme étant le meurtre de six millions de juifs par l'Allemagne nazie, dont beaucoup, si ce n’est la plupart, d’entre eux sont morts dans des chambres à gaz déguisées en douches.

Nous avons tous vu les terribles images de prisonniers morts prises après la libération des camps de concentration. Ce documentaire passe en revue quelques-unes des images les plus mémorables qui ont été prises dans des camps comme Dachau, Nordhausen et Bergen-Belsen. Un examen plus attentif de cette imagerie, à laquelle nous avons tous été exposés, révèle une histoire très différente de ce que l'on nous a fait croire. Étonnamment, un grand nombre des corps qui nous ont été montrés étaient le résultat direct des bombardements et des mitraillages alliés, plutôt que les victimes d'une politique d'extermination nazie systématique et planifiée.

S'interroger sur l'Holocauste : L'horreur expliquée (1ère partie) présente des informations surprenantes qui jettent un éclairage nouveau sur ces images horribles et permettent pour la première fois à de nombreux spectateurs de vraiment comprendre ce qui s'est passé en Allemagne pendant et à la fin de la guerre. Regarder cette présentation avec un esprit ouvert vous surprendra et vous permettra de vous poser vos propres questions.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

lundi 1 janvier 2018 12:00

Ces enfants transgenres

Enfants_transgenres.jpg

Dans le monde entier, on constate une énorme augmentation du nombre d'enfants référés aux cliniques de genre - les garçons disent qu'ils veulent être des filles et vice versa. De plus en plus, les parents sont encouragés à adopter une approche de «genre affirmatif» - en soutenant pleinement le changement d'identité de leurs enfants. Mais cette approche est-elle correcte ?

Dans ce documentaire ambitieux, la chaîne primée BBC s’est rendue au Canada, où l'un des plus grands experts mondiaux de la dysphorie sexuelle (la condition où les enfants sont mécontents de leur sexe biologique) a perdu son travail pour avoir défier la nouvelle orthodoxie des enfants selon laquelle les enfants savent mieux que n’importe qui. Dans ce documentaire, le Dr Kenneth Zucker s’adresse pour la première fois à la télévision depuis la fermeture de sa clinique. Selon lui, il est victime de la politisation des problèmes transgenres. Ce film démontre que la plupart des enfants atteints de dysphorie de genre finissent par surmonter les sentiments confus qu’ils éprouvent sans aller jusqu’à la transition et interroge la science derrière l'idée qu'un garçon pourrait naître avec un «cerveau féminin» ou vice versa. Nous y découvrons aussi le témoignage de «Lou» - qui est née fille et a eu une double mastectomie dans le cadre de sa transition vers une identité masculine. Elle dit maintenant que c'est une décision qui la «hante» et que sa dysphorie de genre aurait dû être traitée comme un problème de santé mentale.

Ce documentaire examine les méthodes de Zucker, mais aussi ses critiques et partisans de l'affirmation de genre, y compris les activistes transgenres au Canada et les experts médicaux ainsi que les parents ayant des expériences différentes de dysphorie de genre et de chirurgie de changement de sexe.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

- page 2 de 44 -


WAWA CONSPI