ursula_haverbeck__9_.jpg

La chronique de Bocage

Source :
The Washington Post

Comme signalé dans notre bulletin du 10 août ("Prochains procès de Ursula Haverbeck"), la "Grande Dame" allemande Ursula Haverbeck, 87 ans, est passée devant les juges de Detmold le 2 septembre.

Le soir même, l'Associated Press annonçait (curieusement sans oser joindre à son article la moindre photo de cette distinguée femme de 87 ans) qu'elle était condamnée à 8 mois de prison ferme pour révisionnisme.

Elle devrait faire appel de cette décision, comme elle a fait appel de la décision de novembre 2015 qui la condamnait déjà à 10 mois de prison ferme.

Quel nouveau crime Ursula Haverbeck a-t-elle commis ? Rappelons n/message du 11 avril 2016 annonçant ses poursuites :

(Ursula avait voulu) assister à Detmold au procès de l'ancien gardien de camp Reinhold Hanning, 94 ans, et qu'elle en avait été empêchée par les autorités en raison du "tumulte" que sa présence provoquait. Dans une lettre au maire de Detmold elle s'insurgeait contre le traitement dont elle avait été l'objet et réitérait ses propos délictueux selon lesquels le camp d'Auschwitz avait été un camp de travail mais jamais un camp d'extermination.

C'est donc cette lettre au maire de Detmold qui lui a valu ce procès…