La chronique de Bocage

Sylvia_Stolz_3.jpg

Sylvia Stolz

Si les juges allemands de Bad Oeynhausen se sont permis aujourd'hui de condamner Ursula Haverbeck à 11 mois de prison ferme, en revanche voici une bonne nouvelle :

- Le 8 octobre, la Cour fédérale de Karlsruhe a annulé une partie du jugement du Tribunal de Munich qui avait condamné Sylvia Stolz ("la Jeanne d'Arc allemande") à 1 an et 8 mois de prison pour des propos tenus en novembre 2012 à l'Association suisse contre la censure AZK (Anti-Zensur Koalition dont nous avons parlé récemment à propos du Suisse Bernard Schaub).

La Cour estime néanmoins que les propos tenus par Sylvia Stolz ont enfreint le fameux article 130, qu'ils doivent donc être punis et que la jeune femme devra être jugée à nouveau à Munich...

Les correspondants qui le souhaitent peuvent nous réclamer les 38 pages de conclusions en défense que Sylvia Stolz avait adressées à la Cour fédérale de Karlsruhe en décembre 2015.