Source :
Shoah

National_Summit.jpg

Écrit par Jett Rucker et provient de Bradley Smith.

L'extrait que vous allez voir est un échange qui a eu lieu lors du Sommet National pour réévaluer les relations spéciales entre les États-Unis et Israël du 7 mars 2014, entre un membre anonyme de l'auditoire, Philip Weiss de Mondoweiss, Allen Brownfeld, Justin Raimondo et Jeff Blankfort.

Dans cet extrait, Weiss, ne se contente pas seulement d'affirmer l'inviolabilité de l'holocauste et le fait qu'il soit impératif que tous nos enfants lisent Le Journal d'Anne Frank mais il affirme également que "l'Occident a contracté une dette envers les juifs à cause de l'holocauste, et les Palestiniens ont payé pour ça ..."

Weiss est entièrement libre de ses opinions sur l'holocauste et, quant à ce qu'il déclare par rapport à ce qui est dû aux juifs, je laisse Jett Rucker traiter de la question dans son extrait.

Personnellement, je ne comprends pas ce qu'un idéologue juif comme Philippe Weiss fait dans une discussion à propos du contrôle juif en Amérique. Si quelqu'un veut entendre un vrai juif leur dire comment les autres juifs agissent et perçoivent les choses, ils devraient me le demander.


Vous pouvez télécharger la vidéo facilement en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

N'hésitez pas à re-uploader cette vidéo partout sur Internet

ligne_verte.gif

Philip Weiss : Le Shylock de l'holocauste

Par Jett Rucker

Philip_Weiss.jpg

Philip Weiss

En tant que fondateur et homonyme du site Web anti-sioniste Mondoweiss, Philip Weiss est devenu une icône mondiale de la conscience juive au sujet de la déprédation de la Palestine et des Palestiniens par la théocratie colonialiste juive appelée Israël. En tant que juif pratiquant de son propre droit, depuis 2006, Weiss a occupé et bien servi une entreprise qui illustre la morale juive.

Donc, il est décevant de noter ses déclarations lors du Sommet national de réévaluation des relations spéciales États-Unis-Israël au National Press Club de Washington, D.C., du 7 mars 2014. À cette occasion, Weiss, qui était le modérateur de la session "question-réponses" lors de la conférence mais était assis à une extrémité de l'estrade, a mis fin à un échange qui avait commencé cinq minutes plus tôt par une question d'une femme non identifiée dans le public qui a affirmé que les mandats législatifs de l'enseignement de l'holocauste (version grand public) étaient une "violation des droits constitutionnels."

Parmi les invités, la principale réponse à cette affirmation a été prononcée par Jeffrey Blankfort, qui a raconté son expérience en tant que professeur dans un système scolaire en Californie, dans laquelle lui et ses collègues étaient tenus de soumettre tout d'abord à leurs étudiants de 4ème à la lecture du Journal d'Anne Frank et, l'année suivante, à la lecture du livre "Nuit" d'Elie Wiesel, le tout en faisant relativement peu de cas du génocide et de l'oppression des Américains par les Américains dans les conflits avec les Amérindiens et dans l'institution de l'esclavage.

Mais tout ce fracas a pris fin au moment où Philip Weiss a clôturé le sujet en disant ceci : "L'Occident a contracté une dette envers les juifs à cause de l'holocauste, et les Palestiniens ont payé pour ça ..."

Continuer la lecture en anglais ici.