Source :
Blindlight

richard_spencer_sur_l_holodomor.jpg

Afin de brosser un portrait toujours plus idyllique de la sainte mère Russie, effacer purement et simplement de l’histoire l’Holodomor, cette famine volontairement planifiée et exécutée qui a tué près de 10 millions d’Ukrainiens et faire passer Staline pour un saint homme semble être au programme.

C’est une prérogative russe initiée par le président ukrainian Viktor Fedorovitch Ianoukovitch actuellement en exil en Russie, initiative suivie par ce cher Richard Spencer et Emily Youcis de l’Alt Right ainsi que par Evalion. Ils endossent le rôle d’avocats de la défense de Staline et essayent ou vont tenter d’essayer de faire avaler cette nouvelle couleuvre aux Nord-Américains.

Au tweet de Henrik Palmgren : "Regardez ça ! Avez-vous entendu parler de l’Holodomor ? Famine intentionnelle de plus de 10 millions d’Ukrainiens par les communistes", R. Spencer a répondu : "Pas un ‘génocide ukrainien’ mais une famine causée par la collectivisation ‘et’ des facteurs naturels qui ont également affectés d’autres endroits (Russie, Caucase, etc.)."

Et Bonethruster de répondre : "Les conséquences de la politique communiste sont aujourd’hui des ‘facteurs naturels’ ?? Qu’est-ce que cela peut vouloir dire ?"

Ce à quoi Spencer lui répond : "La sécheresse".

Evalion, qui après avoir fêté l’anniversaire d’Adolf Hitler l’année dernière avec ces petits gâteaux au glaçage en forme de Svastika, lu Mein Kampf à ses fans, déclare aujourd’hui sur l’Holodomor, -elle montre sa source d’informations régulièrement à l’écran, il s’agit de wikipédia :

Parlons de l'Holodomor. L'histoire de la famine délibérée des Ukrainiens perpétuée par les médias occidentaux est aussi fragile que celle sur l'Irak possédant des armes de destruction massive. La famine s'est produite partout en URSS, un génocide cible un groupe de personnes en particulier, cette famine n'a donc pas pu être un génocide.

À chaque fois qu'on parle de Staline, certains aiment toujours à s'exclamer : "mais les koulaks étaient innocents !" Non, ils ne l'étaient pas ! Les koulaks étaient de riches fermiers. Propriétaires de grandes terres. Ils exploitaient les paysans qu'ils embauchaient et étaient violents contre tous ceux qui se révoltaient ou s'opposaient à eux. Ils ont brûlé le maïs et ont attaqué les paysans qui soutenaient la collectivisation. Donc, oui les koulaks méritaient d'être punis pour cette attitude destructrice."

L'article complet est disponible en pdf ici.

ligne_verte.gif

Evalion parle de Staline


Vous pouvez télécharger la vidéo facilement en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".