La chronique de Bocage
Source :
Norddeutscher Rundfunk

Rigolf_Hennig.jpg

Rigolf Hennig et son avocat

Une semaine après le procès de la Grande Dame allemande Ursula Haverbeck devant le Tribunal de Verden qui la condamnait à 2 ans et demi de prison, c'était au tour de son ami médecin, le Dr Rigolf Hennig, de passer, pour les mêmes raisons, devant le même tribunal. Ancien conseiller du NPD, le Dr Hennig, 81 ans, est surnommé dans la presse vénale "le grand-père nazi".

L'avocat commis d'office pour défendre le Dr Hennig, Maître Christian Stoll, 67 ans, avait déposé une requête en suspicion légitime contre l'avocate générale mais, le rejet de cette requête par le président du tribunal a provoqué une dispute entre le président et l'avocat qui, enlevant sa robe en plein tribunal, a quitté la salle d'audience en déclarant qu'il se retirait de la cause.

Le tribunal a fait savoir qu'un nouvel avocat commis d'office serait prochainement désigné mais, le temps que cet avocat prenne connaissance du dossier, la date du procès ne pourrait être décidée avant l'année prochaine.