CEDH-logo-mpi.png

Par / by Vincent Reynouard
PHDNM

Les retranscriptions sont disponibles: / Transcripts are available:

Vincent Reynouard - The European Court of Human Rights Instrument of dictators

Vincent Reynouard - Rejection of our QPC - The underlying reasons of a legal defeat

Vincent Reynouard - A public debate for Professor Faurisson. Repeal of the Gayssot Act

La Cour européenne des droits de l'homme: instrument de dictature
Le 15 octobre, la Cour européenne des droits de l’homme a « donné raison » à Dogu Perinçek, le « négationniste » turc du génocide arménien. Certains ont vu dans cet arrêt la possibilité que cette Cour autorise, logiquement, la contestation de « l’Holocauste ». Dans cette vidéo, j’analyse cet arrêt du 15 octobre (que je me suis procuré) et je démontre qu’au contraire, il prohibe toute libre expression lorsqu’il s’agit de la Shoah. Ma conclusion est toujours la même: il ne sert à rien d’invoquer l’article 10 de la Convention européenne de sauvegarde des Droits de l’homme (art. qui devrait garantir la liberté d’expression) pour prétendre libérer la parole. La Justice a tout verrouillé…

The European Court of Human Rights Instrument of dictators
In October 2015, the European Court of Human Rights "vindicated" Dogu Perinçek, the Turkish "negationist" of the Armenian genocide. Some, using logic, saw in that judgment the possibility that this Court would authorizes the questioning about the "Holocaust." In this video, I analyze this judgment of Oct. 15 (which I have) and I say that on the contrary, it prohibits any free speech when it comes to the Holocaust. My conclusion is always the same: it is useless to invoke Article 10 of the European Convention on Human Rights (an Article which should preserve freedom of speech) to claim free speech. Justice has locked everything...

Feel free to re-upload this video all over the Internet

ligne_bleu.gif

Rejet de notre QPC, les raisons profondes d'une défaite judiciaire
Dans cette vidéo, j’analyse tout d’abord la décision du Conseil constitutionnel qui rejette la QPC contre la loi Gayssot.
Je démontre que, par un habile renversement de la perspective, les Sages du Conseil ont éludé le principal argument présenté par Maître Paris: l’inégalité (des victimes) devant la loi.
J’ajoute que les Sages ont ensuite repris l’argument sans valeur de Robert Badinter qui invoque fallacieusement « l’autorité de la chose jugée » (à Nuremberg). Puis ils ont ressorti l’éternel Joker qui permet de justifier toutes les interdictions. Je réfute cette argumentation qui consiste à invoquer le prétendu antisémitisme des révisionnistes, donc la soi-disant nécessité des les faire taire. Dans une autre partie, j’explique que, finalement, les Sages se sont courbés devant le dogme de l’existence des, « chambres à gaz »; un dogme proclamé en février 1979 et rendu obligatoire en juillet 1990. Narrant des anecdotes personnelles, j’explique ensuite pourquoi la grande masse adhère au dogme holocaustique.
La conséquence s’impose: la répression antirévisionniste s’aggrave parce que, au final, le peuple en est le complice, activement ou passivement.

Rejection of our QPC - The underlying reasons of a legal defeat
In this video, I firstly analyze the decision of the Constitutional Council, which rejected the QPC against the Gayssot Act. I show that by a clever reversal of perspective, the Council of Sages eluded the main argument presented by the lawyer Mr. Paris: the inequality (victims) before the law.
I would add that the Sages then resumed the worthless argument of Robert Badinter who falsely invokes "the authority of res judicata" (Nuremberg). Then they came with the eternal Joker that can justify all the prohibitions: anti-Semitism. I reject this argument which consists in invoking the alleged anti-Semitism of the revisionists, so the supposed necessity of silencing them. In another part, I explain that, ultimately, the Sages have bowed before the dogma of the existence of "gas chambers"; a dogma proclaimed in February 1979 and made mandatory in July 1990. narrating personal anecdote, I then explain why the great mass adheres to the Holocaust dogma.
The consequence is obvious: anti-revisionist repression is worsening because, ultimately, the people is the accomplice, actively or passively.

Feel free to re-upload this video all over the Internet

ligne_bleu.gif

Un débat public pour le professeur Faurisson. Abrogation de la loi Gayssot
Dans cette vidéo, je dresse une chronologie des principaux événements qui, depuis 1945, ont forgé l’épopée révisionniste. Cette chronologie va du jugement du Tribunal de Nuremberg (octobre 1946) à la QPC soutenue par mon avocat Me Wilfried Paris (décembre 2015) en passant par l’héroïque combat du professeur Faurisson, et cela pour démontrer qu’un débat public sur la question des « chambres à gaz » est entièrement légitime.
Alors, faisons abroger les lois antirévisionnistes et exigeons ce débat que le professeur Faurisson propose depuis 1987.

A public debate for Professor Faurisson. Repeal of the Gayssot Act
In this video, I draw up a chronology of the main events which, since 1945, forged the revisionist epic. From the judgment of the Nuremberg Tribunal (October 1946) to the QPC supported by my lawyer Mr. Wilfried Paris (December 2015) through the heroic struggle of Professor Faurisson. This to demonstrate that a public debate on the "gas chambers" issue is completely legitimate.
So let's repeal the anti-revisionist laws, and demand this debate that Professor Faurisson is proposing since 1987.

Feel free to re-upload this video all over the Internet

ligne_bleu.gif

N'hésitez plus pour soutenir Vincent Reynouard
qui sacrifie sa vie au combat révisionniste.

La boutique SANS CONCESSION.

La plus grande librairie/vidéothèque révisionniste !