cancer.jpg

Dr Nicole Delépine - La face cachée des médicaments
Source :
Quantique Planète

Une conférence tirée du congrès "Quantique Planète" de novembre 2014 intitulé :
"Eurêka Acte 2 - Cancer : la fin d'une maladie de civilisation ?"

Si nous sommes nombreux à dénoncer depuis longtemps les dérives des prescriptions de certains médicaments ainsi que leur commercialisation trop rapide, sans avoir mesuré tous les effets nocifs (la face cachée des médicaments, Nicole Delphine, éditions Michalon 2011), il me parait indispensable d’aborder le cas des molécules dites innovantes (souvent ciblées sur une anomalie génétique de quelques cellules tumorales du patient) au nom d’une médecine dite "personnalisée".

En France, ces molécules sont prescrites aux malades, en particuliers les "cancéreux". Des milliards d’euros sont dépensés chaque année pour financer la recherche, en prenant des patients cancéreux comme cobayes pour tester des molécules innovantes n’ayant pas encore prouvées leurs efficacité ?

C’est bien plus tard que l’on connaitra l’efficacité et la toxicité des médicaments plus chers que l’or. Ces médicaments sont souvent prescrits à des patients trop peu éclairés, cela pose un sérieux problème majeur. Docteur Nicole Delépine pourra ainsi développer leurs intérêts réels et leurs conséquences.

Médecin hospitalier à temps plein, Nicole Delépine se bat, depuis 20 ans, pour améliorer les prises en charge des malades atteints de cancer. Elle est l'auteur d'une centaine d'articles originaux sur le sujet et a présenté, ces dernières années, une moyenne de 15 communications annuelles dont les 2/3 dans les congrès internationaux. Les résultats de ses travaux ont été confirmés à l'étranger et inspirent des protocoles thérapeutiques internationaux.

Le livre de Nicole Delépine "Le cancer, un fléau qui rapporte" est disponible ici.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

ligne_verte.gif

Cancer, business mortel
Source :
Jean-Yves Bilien

Liberté de soigner et libre choix thérapeutique

Y aurait-il un super business de la maladie qui ne tiendrait pas compte des patients en souffrance ?

"Peut-on soigner librement en France ?"

Manifestement la question vaut la peine d’être posée.

Le docteur Nicole Delépine, Cancérologue, responsable de l’unité d’oncologie pédiatrique de l’hôpital universitaire Raymond Poincaré à Garches (APHP), pratique avec son équipe une cancérologie individualisée, sans aucun doute mieux tolérée et de surcroît plus efficace. Ses résultats parlent d’eux-mêmes : plus de 90% de réussite sur des cancers de l’os chez l’enfant - si la prise en charge est immédiate - contre 50% ailleurs.

Après trente ans de bons et loyaux services, le Dr Delépine s’apprête à partir en retraite en juillet prochain. A cette occasion, les pouvoirs publics envisagent très sérieusement la fermeture du service. La présence de la petite équipe des 8 médecins seniors pédiatres qui exercent avec elle depuis plus de trente ans, garantit la pérennité de ses méthodes et pourtant l’avenir du service reste très incertain.

Après plus de 25 ans de lutte, le service existe toujours. Il est à parier que si les résultats n’avaient pas été significatifs, l’unité aurait tout bonnement disparu depuis bien longtemps. La médecine actuelle semble s’élaborer sur un fonctionnement à plusieurs vitesses. Cette médecine uniformisée, informatisée, déshumanisée n’est pas du goût du Dr Delepine et de ses collègues.

Ce qui se joue très clairement c’est la vie d’enfants et d’adultes. II semble donc évident que poursuivre la mission initiée par le Docteur Delépine est pour ainsi dire vitale.

Ses collègues pourront-ils poursuivre leurs missions ?


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

ligne_verte.gif

Retrouvez nos 3 précédents articles sur la santé :

Prévention et guérison des maladies dégénératives

VAXXED, de la dissimulation à la catastrophe

La phagothérapie et l'auto-hémothérapie