Afin de briser le mythe d'une "résistance" française glorieuse et justifiée pendant la seconde guerre mondiale, nous vous proposons aujourd'hui d'éclairer un coin caché de la scène historique Française, avec quelques "exploits" d'une partie de cette "résistance"...

Car bien des "résistants" furent aux ordres de révolutionnaires communistes et obéissaient non pas à une volonté patriotique de préserver et de défendre la nation, mais bien de lutter aveuglement contre le national socialisme par tous les moyens et sans raison valable.

Ainsi la "résistance" servait les intérêts d'un ennemi mortel de la France au lieu de soutenir le régime national socialiste Allemand, véritable garant d'un avenir qui se voulait meilleur pour tous les Européens.

Pour lire une référence cliquez sur son titre.

Orage sur la Glèbe. Les crimes des maquisards
Référence B23

Un des objectifs de la Résistance était de provoquer une famine en France afin de susciter la rébellion contre l'Occupant. Cette brochure reproduit de nombreux articles de presse de l'époque qui relataient les exactions commises par des maquisards contre des paysans français "coupables" de vouloir faire leur travail.

La Résistance était illégale du point du vue du Droit international
Référence B32

Quoi qu'on pense de la Résistance, il est indéniable qu'elle violait gravement le Droit international en vigueur en 1940. Dans cette brochure, vous découvrirez les articles précis qui étaient violés et les raisons pour lesquelles la Résistance les violaient. Dès lors, les Allemands étaient en droit d'opérer des représailles.

Lucie Aubrac ment !
Référence B47

Vincent Reynouard démasque Lucie Aubrac lorsqu'elle prétend raconter l'histoire de l'Occupation et plus particulièrement celle de la Milice française qui aurait agressé la Résistance. Documents à l'appui, il réfute ses mensonges éhontés et démontre qu'au contraire, c'est la Résistance qui a frappé en premier.

Le mythe de la Résistance qui aurait contribué à la réussite du Débarquement allié le 6 juin 1944
Référence B71

En 1944 et dans les années qui suivirent, La Résistance française raconta qu'elle avait joué un rôle important, voire essentiel, dans la réussite du Débarquement du 6 juin 1944. Cette allégation est cependant fausse. Démonstration dans cette brochure.

L'armistice du 22 juin 1940 s'imposait à tous les Français
Référence B74

Parmi les mythes fondateurs gaullistes figure celui selon lequel l’armistice franco-allemand du 22 juin 1940 était nul et non avenu. Plusieurs arguments solides semblent confirmer cette thèse. Dans cette étude, l'auteur se fonde sur le Droit international pour démontrer qu’il n’en est rien et qu’en vérité, l’armistice s’imposait à tous les Français.

Nouveau regard sur l'Occupation et la Collaboration
Référence B88

Pour avoir déclaré que l'Occupation n'avait "pas été particulièrement inhumaine", Jean-Marie Le Pen a suscité un tollé. Dans cette brochure, Vincent Reynouard démontre, documents à l'appui, que J.-M. Le Pen a eu raison et qu'il aurait même pu formuler un jugement plus positif encore. L'auteur défend également la mémoire des Collaborateurs en prouvant que la plupart d'entre eux étaient non des "traîtres", mais de vrais patriotes soucieux avant tout du bien-être de la France.

Le bon comportement des Allemands sous l'Occupation
Référence B89

Pour écrire cette brochure, Vincent Reynouard a recherché de très nombreux documents aujourd'hui occultés. Ils démontrent la fausseté de la propagande véhiculée depuis 1945, une propagande selon laquelle un peu partout, l'Occupant aurait semé la terreur, pillant, déportant et massacrant en masse. A l'Est, les Allemands n'ont pas massacré (ou voulu massacrer) les Slaves. En France, tant que la situation était calme, les Allemands se comportèrent correctement et montrèrent même tout le respect qu'ils éprouvaient pour notre pays.

N'hésitez plus pour soutenir Vincent Reynouard qui sacrifie sa vie au combat révisionniste.

la boutique SANS CONCESSION.

La plus grande librairie/vidéothèque révisionniste !