La chronique de Bocage

Le 8 décembre nous diffusions un message intitulé "Un jeune Allemand tente ouvertement de briser le tabou". Ce jeune Allemand, Henry Hafenmayer, venait d'adresser en recommandé, à des centaines de personnalités de son pays, une lettre qu'il avait intitulée "La fin du mensonge" et dans laquelle il s'insurgeait contre le monde de mensonges dans lequel vit son pays et il tâchait d'inciter ses correspondants à se réveiller de leur torpeur.

On imagine bien que la lettre en question a déclenché une réaction auprès de la police qui, dans une lettre du 20 janvier, convoquait l'insolent pour le 15 février.

Pour toute réponse, Henry Hafenmayer a écrit, le 12 février, une "Lettre ouverte n° 2" (actuellement en cours de traduction) qui a été envoyée à 450 personnes et qui commence à peu près comme suit:

Dans le cadre de la campagne que je mène pour "La fin du mensonge", je lis que vous comptez m'interroger car je suis soupçonné de propager des "propos haineux". (...) Je ne me rendrai pas à votre convocation...

Nous diffuserons cette lettre impressionnante en français dès que nous en aurons la traduction.

Pour le moment, 3 versions sont disponibles en téléchargement: La version allemande, la version russe et la version anglaise.