La chronique de Bocage

wolfgang_frohlich_02.jpg

Wolfgang Frohlich

Au début du mois de septembre nous recevions du révisionniste autrichien Wolfgang Fröhlich, ingénieur, 64 ans, enfermé depuis août 2007 dans la prison de Krems (sans parler de ses emprisonnements antérieurs, toujours pour révisionnisme), un courrier contenant deux messages : une lettre qu'il adresse à tous ses correspondants et le relevé des "actes criminels commis contre lui par les juges et procureurs autrichiens".

Grâce à notre "fidèle traducteur", que nous remercions, nous pouvons diffuser en français ces deux messages, le premier qu'on trouvera ci-dessous, le second en pièce jointe. Nous espérons vivement qu'il y aura parmi nos correspondants bon nombre de personnes dévouées qui prendront le soin, sinon d'écrire aux autorités autrichiennes ou internationales comme le réclame W. Fröhlich, du moins d'envoyer un petit mot (en allemand !) ou une carte à ce héros bouleversant, père de famille, que sa femme attend depuis tant d'années...

Voici donc la lettre de Wolfgang Fröhlich :

Prison de Stein - Fin d’été 2016

Chers correspondants,

Je recherche toutes personnes honnêtes pour qui le rétablissement de la légalité en Autriche et une étude correcte de l’histoire contemporaine les inciteraient à déposer plainte auprès de juridictions nationales ou internationales contre des juges et procureurs coupables de mettre en œuvre des procédés de terreur contre ma famille et moi-même et qui ne sont en fait que les agents d’une justice politique s’exerçant en Autriche. Voir en annexe la liste des délits commis en la matière et dont chacun à lui seul est à tenir pour un acte de forfaiture.

Par ailleurs, si vous en avez la possibilité, je vous serais reconnaissant de diffuser ce texte et son annexe sur Internet ainsi que dans le cercle de vos connaissances.

Ces magistrats et autres gens de robe ne sont en effet que des politiciens fanatiques et haineux, dépourvus de toute conscience, considérant l’État comme une sorte de bien propre et qui dans leur délire se sont fabriqué leurs propres règles de "droit". Mais, aussi longtemps que le public sera tenu dans l’ignorance des actes délictueux véritablement écœurants qu¹ils ont commis et ne cessent de commettre, aucune action de mise en cause de leur responsabilité ne pourra être engagée.

A cet égard mes requêtes judiciaires et lettres adressées aux autorités et hommes politiques sont, à part quelques rares exceptions, superbement ignorées depuis des années par leurs destinataires. On ne peut y voir là qu'un consentement -qui tacet consentire videtur- à ces crimes judiciaires sans précédent!

Avec mes meilleures salutations depuis la prison pour délit d'opinion sise en l’État de droit démocratique d'Autriche.

Wolfgang Fröhlich, ingénieur diplômé

Pièce jointe : Circulaire concernant la nature des délits commis par des juges et procureurs autrichiens

On voudra donc bien se reporter à la pièce ci-jointe que W. Fröhlich aimerait bien voir circuler.
Quant à l'adresse du prisonnier, la voici:

Dipl.-Ing. Wolfgang Fröhlich
JVA Stein, H.Nr. 46484
Steiner Landstrasse 4
A-3504 KREMS/STEIN
(Autriche)