Sources :
Creativity Movement
Daily RAHOWA
RAHOWA 73

creativity1.jpg

Toute ma vie
Par Bernhardt Klassen

Toute ma vie, depuis le jour de ma naissance, jusqu'à aujourd'hui, il semble que, obstinément et contre toute attente, j’ai navigué contre le cours de l'histoire imposée. D'une manière ou d'une autre, consciemment ou inconsciemment, ma vie entière a été consacrée à la lutte contre ces forces perverses et puissantes qui tiennent maintenant le monde dans leur emprise tyrannique. J'ai mené une guerre contre ces forces perverses de façon intermittente et spasmodique peut-être, au début, ne reconnaissant même pas ce que ces destructeurs malfaisants faisaient ou qui étaient les vrais malfaiteurs. Mais ma lutte a été persistante et tenace. De plus, au fur et à mesure que le temps passait, l'image devenait plus nette, les destructeurs tyranniques plus spécifiquement identifiés, et la solution complexe au casse-tête plus proche d'être résolue.

Mais ma lutte fut et est non pas seulement une lutte CONTRE la marée du mal. Il y a aussi un côté très POSITIF à cette image, et c'est CE contre quoi j'ai lutté et CE contre quoi je continue de lutter. La réponse à cette question est clairement définie dans les nombreux livres que j'ai écrits et peut être résumée en quelques mots - à savoir, la SURVIE, L'EXPANSION ET L'AVANCEMENT DE LA RACE BLANCHE. Dans notre religion raciale, LA CRÉATIVITÉ, je crois fermement que nous avons le Programme complet, la Solution finale, le Credo ultime.

C'est l'histoire vraie d'un garçon mennonite qui est né au milieu de la révolution communiste en Ukraine russe. À neuf mois, alors que les Armées rouge et blanche menaient une guerre civile dans son village natal de Rudnerweide, il fût saisi d'une sévère fièvre typhoïde et en est presque mort. Néanmoins, il a survécu à la maladie, il a survécu à l'anarchie et la terreur de la révolution et les deux années de famine qui ont suivi. À six ans, lui et sa famille ont fui la Russie pour essayer de recommencer une nouvelle vie dans les vastes étendues sauvages du Mexique. Peu de temps après, ils déménagèrent au Saskatchewan, au Canada, où il a grandi jusqu'à l'âge adulte. En 1945, il déménage aux États-Unis où, après une longue carrière, il finit par trouver le but de sa vie : structurer et établir une religion raciale pour la survie, l'expansion et l'avancement de sa propre race - La plus belle création de la nature.

J'étais ce garçon. Après sept décennies, je peux dire que ce fût une Odyssée longue et sinueuse et je remercie le destin qu'elle m'ait accordé suffisamment de temps pour réfléchir au cours des évènements qui m'a permis de finalement accomplir la mission primordiale de ma vie et de la léguer pour la postérité.

La Race blanche est de loin la plus créative, la plus productive et la plus intelligente que Mère nature ait créée après avoir fait prétendument évoluer des organismes pendant 2,3 milliards d'années sur cette planète Terre. Curieusement, cependant la plus belle création de la nature, dans la dernière moitié du siècle est devenue une espèce hautement menacée, dont la disparition et l'extinction sont là devant nous, à seulement quelques générations de là. C'est presque une certitude à moins que cette espèce unique change drastiquement de cap, et le fasse rapidement et avec la plus grande force. Ce dont la race blanche avait grandement besoin au cours des 6.000 dernières années de sa civilisation c'était une religion raciale qui lui fut propre, une religion raciale dont la ferveur primordiale aurait été et serait restée constamment la survie, l'expansion et l'avancement de sa propre nature. Ce n'est pas une idée originale que la Nature ait implanté cette quête innée dans chacune des autres créatures vivantes, mais étrangement, dans sa longue et tumultueuse histoire, la Race blanche n'a jamais pleinement saisi cette idée. Tout en poursuivant avec avidité sa quête pour la science et la haute technologie, dans le même temps elle a stupidement et tragiquement utilisé ses dons infiniment supérieurs pour tuer, décimer et détruire sa propre espèce.

Maintenant, la Race blanche a une religion raciale qui lui est propre et nous l'appelons la CRÉATIVITÉ. J'ai confiance qu'elle fournira l'étincelle qui allumera la conflagration d'un vaste mouvement mondial de ferveur religieuse - la première réelle révolution constructive dans l'histoire pour vraiment bénéficier à la race humaine. Si une quantité suffisante de mes frères et sœurs comprennent cette réalisation, la rédemption et le salut de la nature seront assurés. C'est dans ce sens que j'ai travaillé et c'est mon espérance et ma fervente prière que cela se produira dans cette prochaine génération.

En tant que fondateur d'une nouvelle religion, je me sens non seulement obligé envers mes camarades blancs, mais aussi envers la postérité - et même envers mes ennemis - d'exposer en permanence les évènements de ma vie, en détaillant mes origines, mes pensées et mes objectifs. Je crois que, étant arrivé à ce point, il serait peut-être nécessaire pour l'avenir que je le fasse.

Je dis peut-être. Il y a deux façons de voir les choses - deux possibilités. Si la race blanche tombe pour se relever et accepter le défi et si la peste juive réussit dans sa vieille frénésie de mongrélisation et/ou d'extermination de la race blanche de la surface de cette planète Terre, alors tous mes écrits, mes efforts et sacrifices auront été en vains. La créativité et tout son réseau d'idées se retrouveront dans les égouts de la mémoire de l'histoire. Dans ce cas, peu importe ce que j'ai fait ou ce que j'ai écrit. En fait, en ce qui me concerne, rien ne compterait plus, si la race blanche était détruite. Si, par contre, la race blanche s'élève dans une colère de vengeance, mobilise son énorme pouvoir et jette la tyrannie juive dans les poubelles de l'oubli, alors je suis certain que la Créativité aura joué un rôle majeur dans l'inspiration, le but et la direction dans la libération de la race blanche des tentacules de la tyrannie juive. Quand cela arrivera, il y aura une demande majeure incessante telle concernant les détails des débuts de la Créativité, ainsi que la vie du fondateur, que moi seul aurais connus et cela serait une source vitale d'informations de base. Heureusement, le sort m'a épargné le temps d'écrire mes mémoires sans aucune pression indue de soucis financiers ou de contrainte politique.

Malheureusement, un trop grand nombre de nos guerriers raciaux qui ont contribué de manière significative à la cause ont été privés de cette possibilité, et la seule source (grandement fabriquée) à leur sujet vient des lèvres et des plumes de nos ennemis raciaux - traîtres et juifs. En conséquence, nos combattants raciaux ont été diffamés, calomniés et à propos desquels ont a menti avant et après leur mort avec peu de réfutation autoritaire du côté racial blanc. Adolf Hitler est un excellent exemple de telles distorsions et calomnies, mais il y en a beaucoup d'autres.

Chaque personne née est un composite de son patrimoine culturel et le patrimoine génétique de leurs ancêtres. De tous ces facteurs, les gènes sont d'une importance majeure, et c'est quelque chose que seuls nos ancêtres peuvent nous transmettre. Le caractère inné de chaque individu est ensuite façonné et moulé pour le meilleur ou pour le pire par la multitude d'évènements qui tourbillonnent autour d'eux pendant la durée de leur vie. Certains sont écrasés par les évènements, tandis que d'autres surmontent les évènements et restent maîtres de leur propre destin. Quoi qu'il en soit, tous sont la somme de leur patrimoine, culturel, génétique ou de toute autre variable.

L'article en pdf est disponible ici.

Les livres de LA CRÉATIVITÉ
En anglais:
Nature's Eternal Religion (1973)
The White Man's Bible (1981)
Salubrious Living (1982)

En français :
Petit livre Blanc (1991)

ligne_verte.gif

La retranscription de la vidéo est disponible ici.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".