La chronique de Bocage

Source :
RIVAROL

Presque toute la presse a parlé du résultat négatif de la décision du 8 janvier du Conseil constitutionnel validant définitivement la loi antirévisionniste Fabius-Gayssot du 13 juillet 1990 (nous avons même entendu la nouvelle sur France-Info...); on résumera ainsi cette décision:

"Contester la Shoah, c'est être antisémite et la loi doit punir les antisémites".

Nous conseillons vivement à nos correspondants de lire avec soin la pièce ci-jointe qui est l'admirable édito de l'hebdomadaire "Rivarol" du 14 janvier (19 avenue d'Italie, 75013 Paris) disponible à partir d'aujourd'hui dans les kiosques et Maisons de la presse. Jérôme Bourbon, directeur de la publication et éditorialiste, y démontre magistralement la nécessité urgente du révisionnisme puisque "si les peuples européens sont désarmés, tétanisés, envahis, déjà conquis, déjà rendus (...) c¹est que nous sommes plus que jamais sous le joug de Nuremberg" et qu'il nous faut dénoncer ce colossal mensonge.

La démonstration est imparable. Reste à diffuser le journal ou, au moins, cet éditorial...