La chronique de Bocage

Source :
franceinfo

Le 13 juin nous avions publié une information selon laquelle une femme de 92 ans, Helma Maas, qui avait été opératrice radio à Auschwitz, était poursuivie pour avoir été complice de l'assassinat de 260.000 personnes, pas moins! (voy. n/message intitulé "Helma Maass, une autre nonagénaire poursuivie"). Interrogée à l'époque par un journaliste elle avait répondu : "Vous n'obtiendrez rien de moi". Nos adversaires assoiffés de sang en auront pour leurs frais : elle est aujourd'hui malade et ne pourra pas être jugée:

Une opératrice radio d'Auschwitz déclarée inapte à être jugée

Presque aveugle et sourde, cette femme ne comparaîtra pas devant la justice pour complicité d'assassinat de centaines de milliers de personnes dans le camp d'extermination nazi.

Elle était opératrice radio à Auschwitz. Helma M., une femme de 92 ans a été déclarée vendredi 9 septembre inapte à comparaître devant la justice allemande pour complicité d'assassinat de 260 000 personnes dans ce camp d'extermination nazi en Pologne.

Presque aveugle et sourde

Cette femme ayant travaillé dans le camp au cours de la Seconde Guerre mondiale est désormais presque aveugle et sourde, a déclaré le tribunal allemand de Kiel. La maladie grave dont elle a été atteinte cette année l'a laissée physiquement, mentalement et émotionnellement inapte à être jugée, a déclaré le tribunal.

L'accusation de complicité d'assassinat est utilisée en Allemagne pour mettre en jugement les personnes soupçonnées de crimes pendant la période nazie. C'est ainsi qu'ont été condamnés John Demjanjuk, un gardien du camp de la mort de Sobibor en Pologne, en 2011 et, cette année, un gardien du camp d'Auschwitz, Reinhold Hanning, âgé de 94 ans. Cet ancien officier SS a été condamné en juin à cinq ans de prison. John Demjanjuk a été condamné à cinq ans de prison en mai 2011. Il est mort en mars 2012.