Source :
Gefira

blanches_a_negres__3.jpg

Pendent deux mois à l'aide de marinetraffic.com nous avons surveillé les mouvements de bateaux appartenant à des ONG et nous avons suivi les arrivées de migrants africains.

En fait, nous avons été les témoins d'une gigantesque arnaque et d'une opération illégale de trafic d'êtres humains.

Les ONG, les contrebandiers en collusion avec les gouvernements, sous le prétexte de sauver des gens, ont expédié des milliers d'illégaux en Europe.

blanches_a_negres__2.jpg

Les 15 bateaux que nous avons observés de façon régulière ont été vus quittant leurs ports en Italie, s'arrêter brièvement avant d'atteindre la côte libyenne, ramasser leur cargaison humaine et mettre le cap à nouveau sur l'Italie.

Voici les organisations concernées :

Les_partenaires_officiels_de_l_invasion_negre.jpg

Quelles que soient les intentions charitables de ces organisations, leurs actions sont criminelles.

La plupart de ces migrants se retrouveront dans les rues comme illégaux provoquant la déstabilisation de l'Europe, suscitant des tensions sociales à motivation racistes.

blanches_a_negres__4.jpg

Bruxelles a créé une législature particulière pour protéger les trafiquants contre les poursuites.

Cette loi stipule que ceux qui aident dans les sauvetages en Méditerranée ne devraient pas risquer la punition.

Durant nos deux mois d'observation, nous avons suivi au moins 39.000 Africains passé illégalement en Italie avec le plein consentement des autorités européennes.