La chronique de Bocage
Sources :
The Australian
J-Wire

Fredrick_Toben_2.jpg

Fredrick Töben

Il y a un an, le 3 décembre 2015, nous avions écrit ceci à propos de notre ami révisionniste australien Fredrick Töben:

Notre ami révisionniste Fredrick Töben, fondateur de l'Adelaide Institute à Adelaide (Australie), ancien professeur de philosophie, qui a fait de la prison pour révisionnisme en Allemagne et en Australie et est aujourd'hui complètement ruiné, avait déposé plainte contre le quotidien "The Australian" qui, en 2013, l'avait qualifié de "négateur de l'Holocauste, de propagateur d'antisémitisme et de fabricateur de l'histoire" sans lui permettre de se justifier.

Le verdict a été rendu le 30 novembre: F. Töben est débouté. Selon la juge Lucy McCallum, F. Töben avait cherché, "en poursuivant le journal, à faire du tribunal une plateforme pour prétendre que l'Holocauste n'avait jamais existé et propager ses opinions antisémites". Il est coupable d' "abus de procédure" et le fait qu'il ait engagé une procédure en diffamation pour défendre sa réputation est "ridicule".

F. Töben avait fait appel. Or le 4 novembre dernier, la Cour d'appel du NSW rendait son verdict et confirmait une ordonnance de suspension définitive des procédures de diffamation "afin d'empêcher (F. Töben) d'utiliser les tribunaux pour soutenir des opinions interdites sur les juifs et l'Holocauste". Pour la Cour, la raison prédominante de l'action de F. Töben n'avait pas été réellement de défendre sa réputation, mais d'utiliser le procès pour que ses conclusions fassent l'objet d'un compte rendu écrit, et ainsi propager ses opinions.

Il reste encore à F. Töben la possibilité de se tourner vers la Cour suprême d'Australie, à Canberra...

ligne_verte.gif

24 mars 1933, la Judée déclare la guerre à l'Allemagne

Un documentaire de Fredrick Töben