La chronique de Bocage

wolfgang_frohlich_03.JPG

Wolfgang Fröhlich

De sa prison Wolfgang Fröhlich vient de faire une belle découverte !

Sachant que beaucoup de correspondants se refusent à ouvrir les pièces jointes qu'on leur envoie, nous avons décidé -et on voudra bien nous le pardonner- de diffuser un bulletin plutôt long concernant le prisonnier révisionniste autrichien Wolfgang Fröhlich, ingénieur, 64 ans, enfermé DEPUIS 9 ANS dans la prison de Krems (sans parler de ses emprisonnements antérieurs, toujours pour révisionnisme). Voici deux pièces importantes qu'il vient d'adresser à un de nos correspondants allemands et qu'un autre de nos correspondants a eu la gentillesse de nous traduire (un grand merci à lui !) :

1) Lettre adressée le 7 octobre à un correspondant allemand:

De toute évidence, la panique gagne chez ceux qui incitent à la haine en Autriche et en Allemagne, ce qui les rend encore plus méchants, comme tu pourras le constater à partir des documents ci-joints. Ils n'ont plus aucune barrière morale, si tant est qu'ils en aient jamais eu une.

La menace sur Internet, dont je te parle, remonte déjà à plusieurs mois ! Alors qu'Internet est étroitement surveillé, je n'ai toujours pas été convoqué par le Bundesamt für Verfassungsschutz und Terrorismusbekämpfung (BVT) (équivalent approximatif de la DGSI française, NdT), bien que mon nom, parmi d'autres, y figure ! Ce qui indique clairement que le BVT est parfaitement au courant que ce ne sont pas les "milieux d'extrême droite" qui sont derrière ça, mais bien ces mêmes provocateurs de haine protégés par la justice et qui s'aperçoivent désormais qu'ils "n'ont plus que la peau sur les os" !

Ce renseignement à propos d'Internet provient d'un service de l'Etat, de quelqu'un qui m'a toujours donné des informations fiables. Je n'ai par conséquent aucune raison de douter de son exactitude. Par bonheur, il y a encore quelques personnes intègres dans les administrations de cette république de malfrats.

Un diplomate à la retraite m'écrivait qu'en Israël, on se désolait d'être toujours interpellé en raison de cette propagande exagérée de la Shoah dans l'UE, particulièrement en Autriche et en Allemagne ! La publication de cette statistique de la démographie juive sur la page web du site semi-étatique israelheute, montrant un ACCROISSEMENT DE POPULATION À PARTIR DE 1939, en est possiblement la conséquence ! Ce diplomate a peut-être raison ?

Ce qui correspondrait bien aux constatations de Shmuel Krakowski, le directeur des Archives de Yad Vashem :

"Il s'avéra plus tard qu'un grand nombre de témoignages enregistrés ici dans les archives sont inexacts en ce qui concerne les lieux et les dates. Ils ne résisteraient pas à un examen historique." (Citation tirée du journal "Der Südafrika Deutsche", n° 893 du 16 août 2016.)

(...). Wolfgang Fröhlich

PS : L'auteur de l'article en question, "Le mythe du génocide", s'appelle MICHAEL SELUTIN. Je suis on ne peut plus curieux de savoir si la justice en RFA ou en Autriche émettra un mandat d'arrêt international, voire européen, pour "négation de l'Holocauste" à l'encontre de cet homme !

ligne_verte.gif

2) Une lettre envoyée aux 183 députés du Parlement national. Cette lettre est la 9e lettre d'information que le prisonnier adresse aux députés depuis 2014:

Wolfgang Fröhlich
prisonnier politique
JA-Stein H. Nr. 46484
Steiner Landstrasse 4
5604 Krems/Stein
Autriche

à:
Dr. Karl Renner Ring - 1010 Vienne, Autriche. JA-Stein, le 29 septembre 2016

Mesdames et Messieurs les députés,Je vous informe -comme certains députés le souhaitaient- de l'état actuel de mon dossier.

ÉLÉMENT N°1

Il m'a été rapporté qu'un appel à exercer une violence physique sur des juges autrichiens avait été lancé sur Internet ! Et, ceci en raison de la "terreur judiciaire en Autriche". Cet appel me citait nommément en tant que victime de cette dernière, ainsi que d'autres personnes.

Ceci n'est encore vraisemblablement qu'une tentative pour accoler mon nom à celui de criminels. Ce ne serait pas la première fois. Depuis plus de vingt ans, la justice politique cherche en effet à inverser la situation pour me faire passer pour un criminel ! Mais j'avais pris mes précautions en écrivant au ministre de la justice, M. Wolgang Brandmeier :

"Ma position est qu'il ne faut pas répondre à l'injustice -y compris à la terreur d’État- par une violence qui ne ferait que la perpétuer, mais uniquement par le Droit et la Loi ! Tous ne partagent malheureusement pas ce point de vue, comme m'en informèrent quelques internautes ! La justice autrichienne ressemble fort à un petit enfant jouant avec des allumettes et qui s'étonne ensuite que la maison brûle !"

ÉLÉMENT N°2

Au début de l'année 2016, une statistique était publiée sur le site israélien semi-étatique israelheute sous le titre "Le Mythe du génocide" (cf. pièce jointe n°1 -en référence au génocide supposé ou réel des Palestiniens tel qu'allégué par des médias arabes). Elle démontrait la forte diminution de la population juive mondiale entre 1925 et 1939, en raison des massacres de masse et des pogromes perpétrés par les Bolcheviques dans l'ancienne Union soviétique et dont l'ensemble des victimes fut de l'ordre de 40 millions (d'autres chiffres font état d'un bien plus grand nombre !).

Cependant, DÈS L'ANNÉE 1939, LA POPULATION JUIVE AU NIVEAU MONDIAL AUGMENTE DE NOUVEAU !!!

Nombre d'historiens autrichiens et allemands, de politiciens, la télévision publique ORF, les médias "indépendants" et la justice politique autrichienne s'entêtent pourtant à soutenir le contraire depuis des décennies en affirmant qu'entre 1939 et 1945, pendant la seconde guerre mondiale, 6 millions de juifs, ce qui représente presque la moitié de la population juive mondiale (!), ont été assassinés et ceci, principalement par le Zyklon-B-des-chambres-à-gaz-homicides !

Par ailleurs ces données démographiques publiées sur israelheute.com, en tenant compte des zones de flou propres aux méthodes statistiques, recoupent parfaitement celles de l'Almanach mondial juif pour les périodes concernées. Ces almanachs sont conservés à la bibliothèque nationale autrichienne. Ils sont pourtant interdits de consultation publique -vous ne devinerez jamais pour quelle raison...

Cette page du site Internet israélien évoqué démontre que les hommes politiques et les journalistes israéliens prennent leur distance avec le mensonge crasse que l'on nous sert ici, en Autriche, comme une évidence depuis des décennies ! De quel droit, juges ou procureurs autrichiens, manipulés en coulisse par des politiciens, se permettent-ils d'abuser leur propre population, en suscitant de ce fait la haine et l'antisémitisme : voilà qui est une énigme pour moi ! Leur avantage réside en ce qu'ils peuvent se targuer de la collaboration des historiens, qu'elle soit contrainte ou "achetée" ! Ces escrocs diplômés, comme, par exemple, le professeur Gerhard Jagschitz (*), n'hésitent même pas -conformément aux ordres reçus- à présenter sous serment des rapports falsifiés aux tribunaux pour envoyer des innocents derrière les barreaux !

Avec mes salutations distinguées,
Wolfgang Fröhlich
(Suivent les pièces jointes)

(*) Expert qui avait permis la condamnation du poète révisionniste autrichien Gerd Honsik.

(Penser à noter l'adresse de Fröhlich pour lui envoyer un petit mot ou une carte en allemand...)