revelations_d_un_goy_averti1.jpg

Une autre vision, un autre point de vue sur ce que fut la Deuxième Guerre mondiale et sur ceux qui l'ont provoquée et pourquoi. Qui était Adolf Hitler ? Que voulait-il pour son pays, pour ses compatriotes ? Qu'avait-il réellement accompli ? Qui sont réellement les victimes et les agresseurs ? Depuis 70 ans, on nous a forcé à croire en une seule version de l'histoire dite "officielle", une version totalement à charge contre les Allemands, cela va de soit.

C’est à cette fin que je traduis des livres et des vidéos de l’anglais vers le français. Les sujets principaux de mes traductions sont le National-socialisme, le judaïsme. La paix n'a jamais été signée avec l'Allemagne et le tribunal de Nuremberg a posé les bases d'une dictature juive dont nous subissons tous les jours les conséquences. Sur le plan militaire, la seconde guerre mondiale a pris fin en 1945, mais sur le plan idéologique, la propagande anti-allemands et anti-blancs est plus présente que jamais, le but poursuivi par les "vainqueurs" étant la destruction des peuples blancs européens et l'instauration d'un nouvel ordre mondial juif.

Plusieurs livres sont déjà disponibles à la vente ici ou téléchargeables gratuitement en pdf .

ligne_verte.gif

Leese Arnold - La guerre de survie juive

Écrit avant la Deuxième guerre mondiale, ce livre offre une analyse cinglante de la façon dont l’argent du pouvoir juif précipite les nations non-juives dans des guerres sans fin, du droit à la démocratie et à la "liberté" pour tous les peuples de la terre. Arnold Leese soutenait que, derrière les troubles du monde à cette époque, il y avait une conception judéocentrique qui avait pour objectif de construire un état policier mondial juif sur les ruines des nations non-juives. L'auteur réfute chaque argument donné à l'époque sur la raison pour laquelle la Grande-Bretagne a dû entrer dans la Seconde Guerre mondiale. Beaucoup sont semblables à celles qui ont été données plus tard sur l'invasion de l'Irak, de la Libye, de la Syrie, etc. Cet ouvrage, qu’Arnold Leese a écrit après avoir été emprisonné pour avoir parlé contre les juifs, montre comment Hitler voulait la paix avec la Grande-Bretagne, mais les juifs internationaux, eux, voulaient un conflit et une guerre, et ils ont obtenu ce qu’ils voulaient.

ligne_verte.gif

Leese Arnold - Meurtre rituel juif

Condamné à six mois de prison ferme pour avoir publié un article sur le meurtre rituel juif dans son journal The Fascist, l’auteur du présent ouvrage, Arnold Leese, rapporte ici toutes les preuves selon lesquelles le meurtre rituel juif est enregistré comme un fait établi en Grande-Bretagne et ailleurs. Peu importe qui d'autre avait accusé les juifs de meurtre rituel, ou à quelle fréquence, ou quels faits historiques l’avaient prouvé, ou combien de sentences il y avait eu sous l'autorité juridique proprement dite, le juge interdit à Leese d’utiliser la vérité comme ligne de défense. Cette vérité était bien la dernière chose que voulait la main cachée judéo-maçonnique !

Je ne me fais aucune inquiétude quant aux conclusions auxquelles mes lecteurs parviendront sur cette question."

ligne_verte.gif

Streicher Julius - Testament Politique

Julius Streicher était un instituteur allemand, puis un officier prussien pendant la Première Guerre mondiale. Violemment anti-juif, il rencontra Hitler en 1921. Il était alors le responsable de l'extrême-droite de Franconie, ce qui contribua à faire de Nuremberg une ville phare du parti national-socialiste. Il fut le directeur du journal anti-juif Der Stürmer de 1923 à 1945. Gauleiter national-socialiste de Franconie (1925-1940), puis député au Reichstag en 1933, il était connu pour ses paroles acerbes contre les juifs. Il tomba en disgrâce durant la Seconde Guerre mondiale et s'occupa de ses terres. On lui refusa le droit de s'engager pour aller combattre sur le front. Il fut néanmoins jugé à Nuremberg pour ses écrits anti-juifs, dans la ville dont il avait fait un bastion national-socialiste.

ligne_verte.gif

Leese Arnold - Hors des sentiers battus

Publié en 1946, ce travail autobiographique d’Arnold Leese est en deux parties : la première traite de ses expériences jusqu'à ce qu’il se retire de la profession de vétérinaire en 1928 ; la seconde traite des évènements survenus dans sa carrière de pionnier en politique menée après cette année-là où il s’est opposé au pouvoir secret juif. En lisant l'un des nombreux articles "diffamatoires" à son sujet dans les colonnes politiques des journaux, il trouve que sa carrière, "dans son intégralité, pourrait se lire comme un thriller d'Oppenheim".
Je pense qu'il y aura beaucoup d'amoureux des animaux, de chirurgiens vétérinaires parmi les lecteurs, qui trouveront quelque chose de nouveau dans cet ouvrage, en particulier dans les dix premiers chapitres ; tandis que toute personne concernée par le réalisme politique pourra tirer quelque leçon des expériences relatées dans la deuxième partie du livre, car ces expériences sont plutôt uniques.

ligne_verte.gif

Leese Arnold - Sottise du Gentil - les Rothschild

Ce petit livre a été produit avec l'intention de combler un vide, qui, selon l'auteur, n’a que trop duré. Les travaux sur les Rothschild sont nombreux, mais presque tous ceux-ci sont soit intentionnellement inexacts, soit, comme le chef-d'œuvre du comte Corti, longs et plutôt ennuyeux.
Je ne me préoccupe pas des anecdotes sur les Rothschild. Je ne m'intéresse aux Rothschild seulement qu’en tant que juifs ; ce livre, qui a été condensé afin d'être à la portée de tous, traite des principaux aspects du contrôle sur les Gentils par le poids de l'argent, un contrôle utilisé à des fins non Gentilles.
Je sais que je ne peux exposer qu'une petite fraction du mal total perpétré dans le passé par certains membres de cette famille juive ; mais, comme un géologue qui raconte l'histoire de la terre par ses observations sur les affleurements rocheux, je raconte l'histoire du contrôle des Rothschild sur les Gentils à partir des preuves révélées au grand jour.