Source :
Carlos Whitlock Porter

Analyse_de_documents_du_proces_de_Nuremberg_1.jpg

Lorsqu’il s’agit de s’instruire sur le procès de Nuremberg, à moins d’avoir beaucoup de temps pour lire soi-même les livres de tous les auteurs – les officiels aussi bien que les non-autorisés – qui existent sur le sujet ainsi que ceux des trois séries bleue/verte/rouge, sans compter les dizaines de milliers de pages d’affidavits, de comptes rendus, de documents officiels ayant servi dans les procès, etc., il est extrêmement difficile de pouvoir se faire un avis objectif sur la légalité et la pertinence de la procédure, des méthodes utilisées, des témoignages, des preuves, etc.

Pour ceux qui souhaiteront se faire une idée prête à penser, il sera bien plus aisé de regarder ce qu’en dit Wikipédia. Il n’y aura pas de garantie d’objectivité ou de valeur en terme de véracité mais peu importe, cela sera très largement suffisant pour des recherches complémentaires dans le cadre de cours d’histoire à l’école, ou pour faire le mec cultivé dans les soirées bon chic, bon genre, voir même en famille, pour se faire applaudir sur les plateaux TV ou pour se faire interviewer, en bref, cela sera satisfaisant pour assurer un avenir radieux sur une terre où le devoir de mémoire légal et autorisé est obligatoire et non négociable.

En revanche, pour ceux qui voudraient vraiment s’informer, c’est un casse tête chronophage qui risque de leur attirer bien des problèmes sociologiques, financiers ou autres. Alors il vaudra mieux se méfier et sélectionner avec soin les sources qui permettront de réellement comprendre et analyser en toute impartialité. Il y a des auteurs et des études sérieux, mais qui peut dire à l’avance, sans rien avoir lu sur le sujet, qui fait du bon travail et qui fourni un travail commandé ? C’est bien évidemment impossible et c’est pourquoi nous ouvrons sur le site une nouvelle page, dédiée exclusivement à l’analyse de documents tirés du procès de Nuremberg.

Carlos Whitlock Porter a fait un énorme travail de lecture et de démystification sur cette pièce de théâtre macabre que fût ce pseudo procès d’après guerre. Il a déjà produit des livres, des articles et des vidéos sur ce thème. Nous allons utiliser de cette matière qu’il met à disposition en anglais, la traduire et la mettre en forme pour apporter aux francophones une source fiable d’informations, toujours ponctuée d’humour par Carlos P., car il faut en avoir de l’humour pour oser prendre la terre entière pour des imbéciles heureux tel que l’ont fait les Alliés avec cette parodie de procès.

Aujourd’hui, nous vous proposons deux documents :

Le premier est le NO-1128, une correspondance supposée de Himmler à Hitler datant de décembre 1942, rapportant l'exécution de 363.211 juifs en 4 mois dans les territoires russes. Vous trouverez le document tel qu’il est détenu dans les archives officielles, ainsi qu’une courte étude faite par Carlos P. en anglais et en français.

Doc NO-1128
Carlos Whitlock Porter - Analyse de documents - NO-1128
Carlos Whitlock Porter - Analysis of documents - NO-1128

Le second est un échange entre Cartos P. et un lecteur qui s’interroge sur les documents NO-1128 et L-180, portant respectivement sur les massacres de partisans dans l’Est et sur les Einsatzgruppens,

Carlos Whitlock Porter - Analyse de documents - Lettre n°25
Carlos Whitlock Porter - Analysis of documents - Letter n°25

Il y a de très nombreux documents déjà disponibles en anglais sur son site, si certains veulent prendre de l’avance qu’ils ne se gênent pas, d’autres seront mis à disposition en français, sur ce site même dans un futur proche.

Par ailleurs, pour faire la version 2017 de la vidéo MIRTH que nous avons traduite, il a fallu à Carlos P. de racheter à diverses archives officielles bon nombre de documents qu’il n’avait plus, certains étant partis en fumée dans l’incendie criminel contre la maison de Ernst Zündel le 7 mai 1995. Par la même occasion, il en a acheté bien d’autres en sus, qu’il nous a fourni et dont il nous a autorisé la diffusion. Nous traduirons ses nouvelles analyses à mesure qu’il les produira. Si certains souhaitent avoir accès aux documents avant la publication de l'analyse, nous vous encourageons à joindre Carlos Porter pour les lui demander et à lui témoigner votre gratitude en l’alourdissant généreusement de quelques piécettes car la tâche n’est pas chose aisée que de réussir à constituer des archives sur les documents du procès de Nuremberg.