La chronique de Bocage

Dans un message du 16 septembre nous signalions que "Le tenace révisionniste (Michel) Piermée", 64 ans, poursuivi pour avoir distribué des tracts révisionnistes dans des boîtes aux lettres à Livron en décembre 2015, était passé en jugement la veille, à Pau, et que le Tribunal avait annoncé qu'il se prononcerait le 6 octobre sur quatre QPC (Questions prioritaires de constitutionnalité) soulevées par son intrépide avocat, Me Philippe Fortabat-Labatut.

Me Fortabat-Labatut nous a fait savoir que, ce 6 octobre, le Tribunal, sur des motifs bien légers (*), "rejette la demande de transmission à la Cour de cassation des questions prioritaires de constitutionnalité" et que pour le fond l'affaire "sera rappelée à l'audience du 24 novembre 2016 à 13h45 devant la Chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Pau".

Les correspondants qui pourraient se trouver dans la région de Pau le 24 novembre feront bien de noter cette date dans leur agenda car la plaidoirie au fond ne devrait pas manquer de piquant...

On peut nous réclamer le jugement du 6 octobre.

(*) Me Fortabat-Labatut nous signale, par exemple, que : "on ne nie pas vraiment notre argumentation mais avec une logique éblouissante on dit que dans le cas d’espèce PIERMEE ça ne s’applique pas"...