Aller à la recherche

Nous exigeons la vérité !

Nous exigeons nos droits !

Vincent Reynouard

Fil des billets

mardi 22 novembre 2016 16:18

Hitler et la France : réédition inédite d'un livre exceptionnel

Source :
Sans Concession

Grimm_Friedrich_-_Hitler_et_la_France_2.png

1938, l’année de l’Anschluss et de la crise tchécoslovaque. Hitler répare une par une les injustices des traités de paix imposés aux vaincus après la première guerre mondiale. En France, les provocateurs à la guerre orchestrent une campagne afin de provoquer une psychose de guerre. Nombreux sont ceux qui s’interrogent sur les objectifs d’Hitler, plus particulièrement envers la France. Des agitateurs affirment qu’Hitler rêve d’écraser sa voisine pour venger la défaite de 1918.

Afin de répondre à cette propagande, un Allemand apôtre de la paix et de la réconciliation entre les deux pays publie un livre sensationnel : Hitler et la France. Préfacé par le ministre allemand des Affaires étrangères lui-même, l’auteur souhaite expliquer au public français qu’il n’a rien à craindre d’Hitler ni de l’Allemagne. Ce livre, nous vous le proposons aujourd’hui, avec une nouvelle couverture mais un texte identique. En lisant "Hitler et la France", vous découvrirez les extraits des principaux discours dans lesquels, depuis 1933, le Führer exposait les principes de sa politique extérieure. Vous y découvrirez aussi tous ses appels à la réconciliation et à la paix européenne pour un avenir meilleur. Des allocutions mais aussi des entretiens accordés par Hitler à des journalistes français afin de tendre la main à la France et à son peuple.

Hitler et la France vous fera aussi découvrir des discours en faveur de la paix prononcés par Josef Goebbels et Rudolf Hess. Enfin, vous y trouverez les principales réactions suscités par tous ces appels venus d’outre-Rhin. Des réactions négatives, certes, mais aussi, et surtout, des réactions de Français qui luttaient pour une réelle réconciliation entre les deux pays, au-delà des difficultés et des incompréhensions.

Pour la première fois réédité depuis 1938, Hitler et la France, un document historique essentiel pour comprendre l’histoire véritable de cette période.

Vous pourrez commander cette réédition inédite en cliquant ici.

N’oubliez pas nos vidéos sur notre ancienne chaîne youtube, censurée récemment.

Notre nouvelle chaîne

Notre site

Avec toute notre amitié,

L'équipe de Sans Concession

ligne_verte.gif

Pour ceux qui souhaitent lire le livre mais n'ont pas d'argent, sachez qu'il est disponible en pdf partout sur Internet, vous le trouverez par exemple ici.

vendredi 4 novembre 2016 15:51

Lancement du Courrier des Amis de Vincent Reynouard

Source :
Sans Concession

Courrier_des_amis_de_Vincent_Reynouard_-_Novembre_2016.jpg

Prison, censure et asphyxie financière :

ensemble, continuons !

Dans ce court éditorial, Vincent Reynouard annonce sa condamnation à 5 mois de prison ferme prononcée le 4 novembre 2016. Il explique comment, non contents de vouloir le faire incarcérer, ses adversaires tentent de l'asphyxier financièrement : son ami flamand Siegfried Verbeke, qui avait accepté de lui venir en aide en récoltant les dons sur son compte bancaire, est à son tour poursuivi par la Justice française. On lui reproche de collecter des fonds pour que Vincent puisse payer ses amendes (alors qu'il s'agit de dons pour l'aider à survivre). En réponse à cette répression, Vincent lance le "Courrier des Amis de Vincent Reynouard". En vous y abonnant, vous l'aiderez à poursuivre son œuvre.

- Pour consulter gratuitement le premier numéro, voyez ici:.

- L’adresse pour s'abonner au "Courrier des Amis..." est la suivante :
http://sansconcessiontv.org/catalogue/boutique/nouveautes/abonnement-1-an-10-numeros/

La chaîne censurée : https://www.youtube.com/channel/UCtjSBBjPhyKMp2FzNnXJ_Nw
La chaîne de secours : https://www.youtube.com/channel/UCnbUvL8gIg2tMD2VoTKmKQA
Notre site internet : http://sansconcessiontv.org/phdnm/

Avec les amitiés de toute l'équipe,

L'équipe de Sans Concession

N'hésitez plus pour soutenir Vincent Reynouard
qui sacrifie sa vie au combat révisionniste.

La boutique SANS CONCESSION.

La plus grande librairie/vidéothèque révisionniste !

mardi 1 novembre 2016 18:20

Le mensonge juif arrive ENFIN à son terme !

Source des images :
Eternelle

Vincent a un talent fou !! Grâce à son travail fort instructif sur l’holohoax, vous êtes chaque jour plus nombreux à y voir plus clair dans les mensonges de notre ennemi racial.

5.jpg

Combien de juifs a-t-il réussi à mettre en position latérale de sécurité ?

Combien d’entre eux ne dorment plus à cause de cet homme talentueux ?

3.jpg

Combien le haïssent et voudraient le gazer "pour de vrai" ?

Comme les juifs ne savent pas quoi lui répondre tant ils sont stupides et menteurs, ils censurent encore et encore, comme si cela allait stopper Vincent dans sa course à la vérité.

9.jpg

Ils viennent de censurer sa dernière chaine jewtube, voici donc la nouvelle.

Les juifs sont tellement pitoyables et tellement peureux. Ils tremblent de peur car ils savent qu’ils ne sont que quelques millions et que nous sommes des milliards. C’est bientôt le retour de bâton divin, et le peuple "élu" du diable va bientôt subir le châtiment réservé aux monstres de leur calibre.

12.jpg

Vous qui vous considérez "à part", supérieurs au "bétail humain" que nous sommes, nous, les milliards d’individus qui formons l’humanité, soyez assurés, juifs, que dans cette nouvelle tentative d’extermination de la race blanche que vous avez fomentée, que si nous disparaissons, vous disparaissez aussi !

jeudi 6 octobre 2016 05:53

Sean Madden et Mufidah Kassalias - Entrevue avec Vincent Reynouard et Valérie

GLARING_Hypocrisy.png

Source :
Glaring Hypocrisy

Entrevue du 25 septembre 2016 entre l’équipe de Glaring Hypocrisy, l'historien de la Deuxième Guerre mondiale Vincent Reynouard et la traductrice Valérie.

À cette occasion, une information particulièrement glaçante vous sera révélée sur le massacre d'Oradour-sur-Glane.

La retranscription de l'entrevue est disponible ici.


Vous pouvez télécharger la vidéo facilement en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

N'hésitez pas à re-uploader cette vidéo partout sur Internet

jeudi 24 mars 2016 18:10

Le procès des falsificateurs de l’histoire - 1ère édition


Référence B90

Cette bande dessinée de 50 pages raconte le procès d'un révisionniste autorisé à se défendre librement sur le fond. Pour contrer ses adversaires qui lui ressortent les arguments de l'histoire officielle, l'accusé invoque donc tous les documents historiques qu'il souhaite et, aussi, tous les témoins qu'il souhaite, y compris les fantômes de Hitler, Göring, Himmler, Höss, etc. La réplique révisionniste à l'accusation est cinglante.

La version que nous vous proposons de voir est la première sortie à 400 exemplaires et censurée. Pour cette Bd, Vincent Reynouard a été condamné à payer à Laurent Sourisseau et à Charlie-Hebdo un total de 15 000 € de dommages et intérêts (sans compter les frais de justice, une publication à ses frais dans « Libération » et six mois de prison avec sursis).

Cette bd est disponible dans la boutique PHDNM, débarrassée des croquis de Riss dit "le péteux".

à découvrir ici



B90.png

N'hésitez plus pour soutenir Vincent Reynouard qui sacrifie sa vie au combat révisionniste.

la boutique SANS CONCESSION.

La plus grande librairie/vidéothèque révisionniste !

dimanche 28 février 2016 17:42

Un crime contre l'humanité occulté : le scandale des armes à l'uranium appauvri


Référence L02

Les balles et les obus à l'uranium appauvri sont utilisés par les principales armées du monde car ils percent les blindages les plus perfectionnés. Mais ces armes laissent sur les champs de bataille des résidus radioactifs qui contaminent les soldats et les populations civiles locales. D'où cancers divers et bébés naissants affligés d'horribles tares congénitales. Dans cette brochure, vous découvrirez, documents à l'appui, les horreurs produites par ces armes en Irak.

à découvrir ici



Le_Revisioniste_-_Le_scandale_des_armes_a_l_uranium_appauvri_1.png

Le_Revisioniste_-_Le_scandale_des_armes_a_l_uranium_appauvri_2.png

Dans l' indifférence générale, des armes terribles sont aujourd'hui produites et utilisées par les plus grandes armées du monde : les armes à l'uranium appauvri. Dans cette vidéo, Vincent Reynouard dévoile cet immense crime contre l'Humanité.



N'hésitez plus pour soutenir Vincent Reynouard qui sacrifie sa vie au combat révisionniste.

la boutique SANS CONCESSION.

La plus grande librairie/vidéothèque révisionniste !

vendredi 26 février 2016 13:16

Nucléaire le cynisme juif


Référence L18

Israël fait pression sur la communauté internationale pour que l'Iran mette un terme à son programme de recherches sur le nucléaire. Dans cette affaire, les Israéliens se disent prêts à intervenir eux-mêmes, militairement, pour empêcher l'Iran de maîtriser la technologie nucléaire. Comme en 1981 en Irak... Dans cette brochure, Vincent Reynouard rappelle comment les Israéliens se sont dotés illégalement de l'arme atomique. Il souligne le cynisme des juifs qui prétendent interdire aux autres ce qu'il se sont autorisés (illégalement). Enfin, il s'interroge sur le destin du Moyen-Orient victime des délires sionistes.

à découvrir ici

L18_-_Reynouard_Vincent_-_Nucleaire_le_cynisme_juif_2.png

L18_-_Reynouard_Vincent_-_Nucleaire_le_cynisme_juif.png

N'hésitez plus pour soutenir Vincent Reynouard qui sacrifie sa vie au combat révisionniste.

la boutique SANS CONCESSION.

La plus grande librairie/vidéothèque révisionniste !

jeudi 25 février 2016 16:43

La démocratie est radicalement incompatible avec la pensée de droite


Référence B70

Certains membres de la droite nationale prétendent pouvoir faire jouer la démocratie contre elle-même, afin d'arriver au pouvoir. Jean-Jacques Stormay explique ici pourquoi il s'agit d'une pure illusion. Il démontre que, par essence, la démocratie (telle qu'elle se définit depuis 1945) s'oppose idéologiquement à une vraie politique de droite.

à découvrir ici

B70_-_Stormay_Jean-Jacques_-_La_democratie_est_radicalement_incompatible_avec_la_pensee_de_droite.png

N'hésitez plus pour soutenir Vincent Reynouard qui sacrifie sa vie au combat révisionniste.

La boutique SANS CONCESSION.

La plus grande librairie/vidéothèque révisionniste !

lundi 22 février 2016 15:21

Oradour-sur-Glane: La faute à la Résistance

Dans la continuité de notre précédent article sur la "Glorieuse Résistance" française des années 1940, nous vous proposons de lire et de visionner des documents qui démontrent une fois de plus que les "actions" de la résistance eurent des conséquences réelles et catastrophiques sur la population civile Française.

D'après la thèse officielle, le 10 juin 1944, les Waffen-SS ont détruit le village d'Oradour, fusillant les hommes et massacrant les femmes et les enfants en les brûlant vifs dans l'église. Vincent Reynouard démontre scientifiquement que cette version est mensongère.

Il expose l'enchaînement des faits qui survinrent le 10 juin 1944 à Oradour et explique pourquoi, pris entre une église qui venait d'exploser et des hommes qui, dans les granges, menaçaient de devenir incontrôlables, les SS fusillèrent ces derniers avant de se ruer en renfort vers le lieu saint.

La conclusion choc de l'auteur est la suivante : ce sont les maquisards qui portent la responsabilité première du drame d'Oradour, car sans leur action, il n'y aurait eu ni gradé SS enlevé la veille (c'est ce qui fit venir les SS à Oradour ce 10 juin 1944), ni dépôt clandestin de munitions au-dessus de la tête des femmes et des enfants enfermés dans l'église...

Lisez la brochure référence L09 "Oradour, la contre enquête", ici

Oradour, la contre enquête, en vidéo:

Vous pouvez lire le livre "Le massacre d'Oradour, un demi-siècle de mise en scène, ici".

Voici la conclusion extraite du livre:

Oradour fut-il un massacre voulu et perpétré par une horde de SS? Après avoir étudié les documents publiés, fouillé les archives, rencontré des témoins, examiné les ruines de l'église, interrogé des experts, nous répondons par la négative.

Le 10 juin 1944, les SS étaient à la recherche d'Helmut Kämpfe, officier de la division Das Reich enlevé, la veille, par le maquis de Jean Canou. Plusieurs informations concordantes, dont celle fournie par le lieutenant Gerlach, enlevé lui aussi par le maquis mais qui parvint à s'échapper, les convainquirent de se rendre à Oradour. Là, ils découvrirent non pas un village paisible mais une base arrière du maquis qui portait encore les traces de crimes récents commis contre des soldats allemands. Après que la population eut été rassemblée, les femmes et les enfants furent conduits à l'église pour leur sécurité. Le chef du détachement SS, Diekmann, interrogea les hommes d'Oradour afin de découvrir le lieu où était séquestré le major H. Kämpfe ainsi que les endroits où étaient cachées des armes. Sans réponse satisfaisante et devant le refus du maire de désigner des otages, il ordonna que les hommes soient séparés en six groupes et parqués, sous bonne garde, dans six granges, garages ou chais. Pendant ce temps, d'autres soldats SS fouillaient les maisons. Il était environ 15h 30. Ces fouilles permirent la découverte, outre de nombreux dépôts de munitions, de plusieurs cadavres allemands.

Vers 16h, plusieurs détonations ébranlèrent l'église. Un dépôt de munitions qui se trouvait sous les combles venait d'être mis à feu probablement par des résistants réfugiés dans le clocher. Les gradés SS, croyant à une attaque extérieure du maquis, donnèrent l'ordre d'abattre la population mâle d'Oradour. Dans l'église, des femmes et des enfants périrent, brûlés par les gaz enflammés et déchiquetés par les pierres de l'édifice transformées en projectiles. Les SS s'étant rués vers le sanctuaire, une bataille s'engagea avec les maquisards, dont certains tentaient de fuir par les vitraux de la façade est.

Officiellement, une seule femme, Mme Rouffanche, aurait survécu à la tragédie. Des années après le drame, cependant, un officier allemand déclara sous serment qu'en 1963 deux femmes s'étaient présentées à lui comme des rescapées de l'église sauvées par des Waffen-SS. Aujourd'hui encore, la peur plane sur le village martyr. Certains témoins ne veulent pas parler. L'un d'entre eux affirme avoir été menacé de mort par des habitants d'Oradour au cas où il parlerait.

Dans la nuit qui suivit le drame, des inconnus maquillèrent l'église afin d'accréditer la version du massacre commis par l'occupant. Peu après, les réseaux résistancialistes subornèrent "l'unique" rescapée de l'église afin qu'elle raconte un témoignage en concordance avec la version des faits en cours d'élaboration. Cette subornation fut d'autant plus aisée que la famille Rouffanche était liée, par certains de ses membres, à la Résistance. Plus tard, cependant, le témoin providentiel se contredit lui-même en voulant apporter des précisions à son récit.

Du côté allemand, les autorités promirent immédiatement des sanctions. Ces promesses ne restèrent pas lettre morte puisque Diekmann, le chef de détachement responsable de l'opération, passa devant un Conseil de guerre. Toutefois, l'enquête s'acheva prématurément avec sa mort, quelques jours plus tard, sur le front de Normandie.

En 1953, 21 anciens SS d'Oradour comparurent devant un tribunal français. Mais le procès fut truqué : en échange de leur "collaboration" (c'est-à-dire l'acceptation de la thèse officielle française) et de leur silence, les inculpés furent rapidement relâchés. Quant aux officiers, ils ne furent ni jugés, ni entendus par la justice française.

Aujourd'hui, les anciens condamnés respectent leur promesse de silence et les archives sur l'affaire sont soigneusement tenues secrètes par les gouvernements français et allemand. D'où les difficultés rencontrées par le libre chercheur lorsqu'il choisit d'enquêter sur ce drame et, en conséquence, l'obligation pour lui d'exploiter le moindre indice, le moindre détail, le moindre signe suspect. Nous aurions préféré apporter aux lecteurs des preuves décisives mais les documents restent enfermés sous bonne garde. Parmi ceux-ci, longtemps soustrait à la recherche, citons le fameux rapport rédigé par le juge militaire allemand D. Okrent qui enquêta sur l'affaire immédiatement après le drame. Ce rapport, bien qu'il ait été utilisé par l'accusation à Nuremberg en 1945-46, puis à Berlin-Est en 1983 (procès du SS H. Barth), fut longtemps frappé d'interdit. Nous devons à l'obligeance du professeur Robert Faurisson la copie que l'on trouvera en annexe (dossier Okrent p. 407). A noter l'énorme anomalie qu'il renferme, à savoir qu'il n'y est nulle part question du massacre de l'église. Or, on ne peut admettre l'ignorance du juge sur ce point capital !

N'hésitez plus pour soutenir Vincent Reynouard qui sacrifie sa vie au combat révisionniste.

la boutique SANS CONCESSION.

La plus grande librairie/vidéothèque révisionniste !

dimanche 21 février 2016 23:45

Pour en finir avec la pseudo "Résistance" française des années 1940

Afin de briser le mythe d'une "résistance" française glorieuse et justifiée pendant la seconde guerre mondiale, nous vous proposons aujourd'hui d'éclairer un coin caché de la scène historique Française, avec quelques "exploits" d'une partie de cette "résistance"...

Car bien des "résistants" furent aux ordres de révolutionnaires communistes et obéissaient non pas à une volonté patriotique de préserver et de défendre la nation, mais bien de lutter aveuglement contre le national socialisme par tous les moyens et sans raison valable.

Ainsi la "résistance" servait les intérêts d'un ennemi mortel de la France au lieu de soutenir le régime national socialiste Allemand, véritable garant d'un avenir qui se voulait meilleur pour tous les Européens.

Pour lire une référence cliquez sur son titre.

Orage sur la Glèbe. Les crimes des maquisards
Référence B23

Un des objectifs de la Résistance était de provoquer une famine en France afin de susciter la rébellion contre l'Occupant. Cette brochure reproduit de nombreux articles de presse de l'époque qui relataient les exactions commises par des maquisards contre des paysans français "coupables" de vouloir faire leur travail.

La Résistance était illégale du point du vue du Droit international
Référence B32

Quoi qu'on pense de la Résistance, il est indéniable qu'elle violait gravement le Droit international en vigueur en 1940. Dans cette brochure, vous découvrirez les articles précis qui étaient violés et les raisons pour lesquelles la Résistance les violaient. Dès lors, les Allemands étaient en droit d'opérer des représailles.

Lucie Aubrac ment !
Référence B47

Vincent Reynouard démasque Lucie Aubrac lorsqu'elle prétend raconter l'histoire de l'Occupation et plus particulièrement celle de la Milice française qui aurait agressé la Résistance. Documents à l'appui, il réfute ses mensonges éhontés et démontre qu'au contraire, c'est la Résistance qui a frappé en premier.

Le mythe de la Résistance qui aurait contribué à la réussite du Débarquement allié le 6 juin 1944
Référence B71

En 1944 et dans les années qui suivirent, La Résistance française raconta qu'elle avait joué un rôle important, voire essentiel, dans la réussite du Débarquement du 6 juin 1944. Cette allégation est cependant fausse. Démonstration dans cette brochure.

L'armistice du 22 juin 1940 s'imposait à tous les Français
Référence B74

Parmi les mythes fondateurs gaullistes figure celui selon lequel l’armistice franco-allemand du 22 juin 1940 était nul et non avenu. Plusieurs arguments solides semblent confirmer cette thèse. Dans cette étude, l'auteur se fonde sur le Droit international pour démontrer qu’il n’en est rien et qu’en vérité, l’armistice s’imposait à tous les Français.

Nouveau regard sur l'Occupation et la Collaboration
Référence B88

Pour avoir déclaré que l'Occupation n'avait "pas été particulièrement inhumaine", Jean-Marie Le Pen a suscité un tollé. Dans cette brochure, Vincent Reynouard démontre, documents à l'appui, que J.-M. Le Pen a eu raison et qu'il aurait même pu formuler un jugement plus positif encore. L'auteur défend également la mémoire des Collaborateurs en prouvant que la plupart d'entre eux étaient non des "traîtres", mais de vrais patriotes soucieux avant tout du bien-être de la France.

Le bon comportement des Allemands sous l'Occupation
Référence B89

Pour écrire cette brochure, Vincent Reynouard a recherché de très nombreux documents aujourd'hui occultés. Ils démontrent la fausseté de la propagande véhiculée depuis 1945, une propagande selon laquelle un peu partout, l'Occupant aurait semé la terreur, pillant, déportant et massacrant en masse. A l'Est, les Allemands n'ont pas massacré (ou voulu massacrer) les Slaves. En France, tant que la situation était calme, les Allemands se comportèrent correctement et montrèrent même tout le respect qu'ils éprouvaient pour notre pays.

N'hésitez plus pour soutenir Vincent Reynouard qui sacrifie sa vie au combat révisionniste.

la boutique SANS CONCESSION.

La plus grande librairie/vidéothèque révisionniste !

Julius Streicher à Nuremberg. À la source de l'imposture des lois antiracistes.


Référence L11

De 1923 à 1945, Julius Streicher anima l'hebdomadaire antijuif "Der Stürmer". Capturé en 1945, il comparut lors du "grand" procès de Nuremberg et fut pendu le 16 octobre. Mais pour le reconnaître coupable de "crime contre l'humanité", lui qui n'avait fait qu'écrire, les juges inventèrent un nouveau délit : "l'excitation à la haine". C'est ce nouveau délit qui fonde la plupart des lois "antiracistes" modernes. Dans cet ouvrage, vous apprendrez comme ce nouveau délit est né en s'appuyant sur le mensonge de l' "Holocauste". Si, donc, ce mensonge tombe, toutes les lois "antiracistes" vacilleront....

à découvrir ici

Julius_Streicher_a_Nuremberg2.png

N'hésitez plus pour soutenir Vincent Reynouard qui sacrifie sa vie au combat révisionniste.

la boutique SANS CONCESSION.

La plus grande librairie/vidéothèque révisionniste !


Retrouvez une liste d'ouvrages rares au format PDF mis à disposition gratuitement sur internet par des bénévoles dont le très lumineux Lenculus, ici.

mardi 16 février 2016 13:30

Hitler, homme de la Providence face aux menteurs de 1919


Référence L03

Dans cette étude, Vincent Reynouard expose les vraies responsabilités dans le déclenchement de la première guerre mondiale et l'ignominie des traités de "paix" imposés aux vaincus en 1919-1920. Il démontre qu'Adolf Hitler fut l'envoyé de la Providence pour remettre de l'ordre dans cette Europe artificielle créée en 1920. Hitler était la dernière chance de la vieille Europe. Elle ne l'a pas saisie ; on en voit aujourd'hui le résultat.

à découvrir ici

Reynouard_Vincent_-_Hitler_homme_de_la_providence_face_aux_menteurs_de_1919.png

N'hésitez plus pour soutenir Vincent Reynouard qui sacrifie sa vie au combat révisionniste.

la boutique SANS CONCESSION.

La plus grande librairie/vidéothèque révisionniste !

lundi 25 janvier 2016 06:10

Des dizaines de « témoignages » sans valeur


Référence B35

Cette brochure répond à l'objection : "Mais que faites-vous des milliers de témoignages ?"
Un spécialiste des gaz de combat explique pourquoi ces témoignages qui prétendent rapporter des gazages homicides doivent être rejetés en bloc.

à découvrir ici

B35.png

N'hésitez plus pour soutenir Vincent Reynouard qui sacrifie sa vie au combat révisionniste.

la boutique SANS CONCESSION.

La plus grande librairie/vidéothèque révisionniste !

dimanche 17 janvier 2016 16:15

27 janvier 2005, la contre religion de l'holocauste a surgi officiellement


Référence B30

Vincent Reynouard analyse les festivités qui ont marqué le 60ème anniversaire de la libération d'Auschwitz. Il démontre qu'à cette occasion, l' "Holocauste" est devenu une véritable "contre-religion" avec ses dogmes, ses saints, ses martyrs, ses diables, ses hérétiques et toute la contre-morale qui va avec.

à découvrir ici

27_janvier_2005_la_contre_religion_de_l_holocauste_a_surgi_officiellement.png

N'hésitez plus pour soutenir Vincent Reynouard qui sacrifie sa vie au combat révisionniste.

la boutique SANS CONCESSION.

La plus grande librairie/vidéothèque révisionniste !

samedi 9 janvier 2016 04:41

Verdict concernant la question prioritaire de constitutionnalité déposée par Vincent Reynouard

Faire tomber la loi fabius gayssot pour inconstitutionnalité ? C’était sans compter sur la veulerie de l’état et de ses représentants soumis au dogme holocaustique qui balaient d’un revers de robe la qpc de Vincent :

"Décision n° 2015-512 QPC du 8 janvier 2016
M. Vincent R. "Délit de contestation de l'existence de certains crimes contre l'humanité"

"11. Considérant qu'il résulte de tout ce qui précède que les dispositions de l'article 24 bis de la loi du 29 juillet 1881, qui ne méconnaissent aucun autre droit ou liberté que la Constitution garantit, doivent être déclarées conformes à la Constitution,"

Et de conclurent :

"D É C I D E :

Article 1er.- L'article 24 bis de la loi du 29 juillet 1881 dans sa rédaction issue de la loi du 13 novembre 2014 renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme est conforme à la Constitution.

Article 2.- La présente décision sera publiée au Journal officiel de la République française et notifiée dans les conditions prévues à l'article 23-11 de l'ordonnance du 7 novembre 1958 susvisée.

Délibéré par le Conseil constitutionnel dans sa séance du 7 janvier 2016, où siégeaient : M. Jean-Louis DEBRÉ, Président, Mmes Claire BAZY MALAURIE, Nicole BELLOUBET, MM. Guy CANIVET, Renaud DENOIX de SAINT MARC, Jean-Jacques HYEST, Lionel JOSPIN et Mme Nicole MAESTRACCI.

Rendu public le 8 janvier 2016"

Allez !!!! Circulez !!!! Y a rien à voir !!!!

Nul doute qu’une super loi gayssot verra bientôt le jour, en attendant le cirque continu, pourquoi s’arrêterait-il ?

Retrouvez cette farce d'un très mauvais goût ici:
QPC 08012016


WAWA CONSPI