Aller à la recherche

Nous exigeons la vérité !

Nous exigeons nos droits !

vendredi 9 décembre 2016 11:24

Nouveau procès pour Ursula Haverbeck le 16/12

La chronique de Bocage
Source :
Lippischer Zeitungsverlag Giesdorf

Ursula_Haverbeck_12.jpg

Ursula Haverbeck

Vendredi prochain 16 décembre, la Grande Dame allemande Ursula Haverbeck, 88 ans, passera à nouveau devant le tribunal de Detmold, le même tribunal qui, le 2 septembre dernier, l'avait déjà condamnée à 8 mois de prison sans sursis ; cette condamnation n'est pas exécutoire car, comme nous l'avons déjà signalé, U. Haverbeck avait fait immédiatement appel depuis la salle d'audience.

Pour quelle raison est-elle à nouveau convoquée ?

A l'issue de l'audience de septembre, la "retraitée incorrigible" avait osé distribuer dans la salle même d'audience à tous les journalistes présents un texte de plusieurs pages intitulé "Mes réponses devant le tribunal cantonal de Detmold" ainsi qu'un fascicule portant ce titre : "Seule la vérité vous rendra libre".

Elle avait également déposé ces documents sur la table du juge et sur celle du procureur, or "le génocide des juifs européens entre 1941 et 1945 y est nié"...

Bravo à ceux qui auront la possibilité d'apporter leur soutien ce jour-là à cette héroïque combattante !

mercredi 7 décembre 2016 11:50

L'invasion nègre, une fiction nazie, une réalité dans ta ville

Source :
Gefira

blanches_a_negres__3.jpg

Pendent deux mois à l'aide de marinetraffic.com nous avons surveillé les mouvements de bateaux appartenant à des ONG et nous avons suivi les arrivées de migrants africains.

En fait, nous avons été les témoins d'une gigantesque arnaque et d'une opération illégale de trafic d'êtres humains.

Les ONG, les contrebandiers en collusion avec les gouvernements, sous le prétexte de sauver des gens, ont expédié des milliers d'illégaux en Europe.

blanches_a_negres__2.jpg

Les 15 bateaux que nous avons observés de façon régulière ont été vus quittant leurs ports en Italie, s'arrêter brièvement avant d'atteindre la côte libyenne, ramasser leur cargaison humaine et mettre le cap à nouveau sur l'Italie.

Voici les organisations concernées :

Les_partenaires_officiels_de_l_invasion_negre.jpg

Quelles que soient les intentions charitables de ces organisations, leurs actions sont criminelles.

La plupart de ces migrants se retrouveront dans les rues comme illégaux provoquant la déstabilisation de l'Europe, suscitant des tensions sociales à motivation racistes.

blanches_a_negres__4.jpg

Bruxelles a créé une législature particulière pour protéger les trafiquants contre les poursuites.

Cette loi stipule que ceux qui aident dans les sauvetages en Méditerranée ne devraient pas risquer la punition.

Durant nos deux mois d'observation, nous avons suivi au moins 39.000 Africains passé illégalement en Italie avec le plein consentement des autorités européennes.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

mardi 6 décembre 2016 19:07

Depuis la Suisse, 2 brochures révisionnistes

La chronique de Bocage
Source :
René-Louis Berclaz

aigle_du_simplon.jpg

Dans son excellent mensuel "Courrier du Continent" (où il a repris la succession du révisionniste suisse Amaudruz, 96 ans), René-Louis Berclaz nous annonce que Les Éditions de Cassandra, dont il est le responsable, viennent de publier deux petites brochures qui doivent obligatoirement faire partie de la panoplie du parfait révisionniste :

1) De Robert Faurisson, un "Mémoire en défense/complété d'une note". Il ne s'agit pas du célèbre ouvrage publié en 1980 "Mémoire en défense contre ceux qui m'accusent de falsifier l'histoire/La question des chambres à gaz", mais d'un mémoire rédigé par le Professeur le 26 septembre dernier à l'occasion de son procès qui s'est tenu deux jours plus tard, le 28 septembre, devant la XVIIe chambre du Tribunal correctionnel de Paris (mais il faut croire que les juges ne l'ont pas même lu puisqu'ils ont lourdement condamné le Professeur : voy. nos messages des 23/11 et 4/12) ; le mémoire est complété d'une "Note de délibéré sur l'audience" dudit procès, datée du 7 octobre 2016. La brochure est ainsi présentée par le "Courrier du Continent":

Dans ce document extrêmement dense et fouillé, "l'accusé" a tenu la gageure d'exposer la substance de plus de cinquante ans de recherches entièrement vouées à l'exactitude historique. (...)"

Indispensable, donc ! Les Éditions de Cassandra, 2016, broché, 36 pages, 12 euros (ou 12 CHF, franco de port).

2) De Gilbert Dubreuil, "Conférence révisionniste à Téhéran". Il s'agit de la traduction française de l'intervention, lors de la fameuse Conférence de Téhéran sur l'Holocauste de décembre 2006, de l'auteur de l'ouvrage autobiographique "Un cas d'insoumission/Comment on devient révisionniste". Cet auteur avait donné pour titre à sa communication : "Notre mission: désorganiser la calomnie planétaire pour aider à construire un monde honnête". Dix ans plus tard, ce texte n'a pas pris une ride. Les Editions de Cassandra, 2016, broché, 20 pages, 10 euros (ou 10 CHF, franco de port).

Les Editions de Cassandra, Case postale 141, CH-3960 SIERRE (Suisse).

Jews, incest and hysteria

Hervé Ryssen
Hervé Ryssen - Les livres

Jewish_transgender_man_gives_birth.jpg

Almost all Jewish filmmakers and intellectuals have spoken of incest, in a more or less ambiguous way, or by projecting the problem on a "goy" family. This is what I have shown in several chapters of three of my books.

Transcript is available:

Hervé Ryssen - Jews, incest and hysteria

Feel free to re-upload this video all over the Internet

Something else :
YouTube forced us to remove the English version of our documentary "Satan in Hollywood".
Ideally, it should be put online for free on download sites. It's your turn !

Satan in Hollywood - Download 1.3 GB

Satan in Hollywood - Download 0.6 GB

You can order the books on the Internet or buy them in bookstores:

Librairie Facta: 4 Rue de Clichy, 75009 Paris, (01)48-74-59-14
Librairie française, 5 rue Auguste Bartholdi, 75015, (01)836-29-912
Librairie Duquesne, 27 Avenue Duquesne, 75007, (01)45-55-87-55

ligne_bleu.gif

Hervé Ryssen - Cosmopolitan Intellectuals and their Planetary Hopes - Interview

Hervé Ryssen - Jewish Fanaticism - Presentation

Hervé Ryssen - Satan in Hollywood - Interview

Hervé Ryssen - The Eschatological War - Interview

Hervé Ryssen - The Jewish Mafia - Interview

Hervé Ryssen - The Religious Origins of Globalism - Interview

Départ équitable

Sources :
fair start products
The Tundra Tabloids

Fair_Start_-_Participants.jpg

Départ équitable pour ceux à la recherche d'une vie meilleure

Produits artisanaux faits par les réfugiés !

Découvrez ici notre brochure de présentation.

Fair Start est une marque de design révolutionnaire : elle offre des produits séduisants pour les consommateurs curieux et permet aux demandeurs d'asile artistes et artisans de subvenir à leurs besoins pendant leur périlleux voyage. Fair Start n'est pas un organisme de bienfaisance, c'est un ambitieux projet de design à l'ère où les foules s'approvisionnent sur Internet.

Grâce à cela, ce qui peut paraître une idée simple, une boutique de cadeaux numérique mondiale avec des produits significatifs et séduisants, les réfugiés artisans peuvent transformer leurs compétences uniques en profit. D'une certaine manière, Fair Start est un mélange croisé entre Etsy, Fair Trade, Uber et Ebay.

La marque est née à la base grâce à la simple découverte par le réseau Startup Refugees d'un intérêt croissant pour les bijoux artisanaux et ethniques importés, les objets en bois, les tapis et les objets de décoration chez les amateurs enthousiastes de design pendant que les artisans et les artistes qualifiés vivent, par le malheur du destin, dans les centres de réfugiés et les camps. Nous ne considérons pas le fait qu'ils vivent dans des camps comme un obstacle, mais un défi à relever.

Nous croyons que la plupart des craintes et des préjugés contre les réfugiés et l'immigration sont fondés sur la peur de leur dépendance envers nous. Notre doctrine est que tout le monde devrait avoir droit à un départ équitable - une chance de subvenir à ses propres besoins.

Tous les produits sont conçus dans des ateliers par les réfugiés designers, artistes et artisans. Les ateliers sont gérés et encadrés par des professionnels locaux du design. Une fois les prototypes terminés, les réfugiés commencent la production dans les centres d'accueil. Les deux premiers produits sont maintenant terminés et beaucoup d'autres sont en cours de développement.

Le bénéfice est ensuite partagé équitablement entre les réfugiés qui fabriquent les produits.

Tous les produits sont uniques, tout comme leurs fabricants, et symbolisent les nouveaux départs, les histoires inédites et les voyages d'espoir que les réfugiés ont dû malgré eux expérimenter pour parvenir à leur destination en sécurité.

Nous pouvons faire une différence.

Fair_Start_-_Bateau_Life_Seeker.jpg

BateauLife Seeker

Depuis trop longtemps symbole de tristesse et d'horreur pour les demandeurs d'asile, des personnes y perdant leur vie et leurs proches, l'embarcation de sauvetage est maintenant devenu un symbole entre les mains d'artisans qualifiés. The Life Seeker Boat (Le bateau à la recherche d'une vie meilleure) non plus symbole pour la recherche d'asile mais la recherche de vie. En quête d'espoir et d'un avenir meilleur.

Les Life Seeker Boats sont fabriqués à la main avec de l'écorce de pin finlandais et de contre-plaqué de bouleau. Ils sont livrés en trois parties qui peuvent être assemblées sans effort.

Taille L. 130mm P. 35mm H. 130mm (les tailles peuvent varier car fait main)
Prix 20€ (commande minimum 20 pcs)
Chaque envoi sera signé par l'artisan.

Fair_Start_-_Bijou_Pas_qu_un_numero.jpg

Bijou Pas qu'un numéro

Les réfugiés ne sont pas des statistiques. Non seulement le bijou Pas qu'un numéro donne un vrai sens aux chiffres : combien d'enfants a le fabricant de ces bijoux ? À quelle date a-t-il été contraint de quitter sa maison ? Quand est-il arrivé ? Quel est le numéro qui vous représente le mieux ?

Non seulement le bijou Pas qu'un numéro a été fait à la main en argent 925. Sur un côté de la plaque il y a un texte LIFE SEEKER et de l'autre côté vous pouvez commander d’inscrire le numéro de votre choix.

Taille 60mm x 10mm (les tailles peuvent varier car fait main)
Prix 25€ / plaque (commande minimum 20 pcs)

Vous pouvez choisir parmi :
Collier (avec fil coton)
Bracelet (avec fil coton)
Porte-clés (avec anneau métallique)
Chaque paquet sera signé par l'artisan.

Comment participer ?

Nous avons besoin de partenaires !

Nous nous sommes associés à Supercell et, ensemble, nous accueillons de nouveaux investisseurs et bailleurs de fonds pour nous rejoindre !

L'organisation de la production dans les centres de réfugiés a été couronnée de succès pendant notre période d'essai de deux mois. Maintenant, nous voulons savoir si cela est possible partout dans le monde. Pour cela, nous recherchons des ONG internationales ainsi que des fabricants spécialisés dans différents matériaux et outils.

Les deux premiers produits sont maintenant terminés et beaucoup d'autres sont en cours d'élaboration, mais ce n'est qu'un début. Maintenant, nous accueillons les facultés de design internationales et locales pour joindre leur effort et leur crédibilité à notre marque.

Notre site de pré-commande vient d'être ouvert, mais en 2017 nous allons lancer un véritable marché numérique et pour cela nous aurons besoin de développeurs web et de geeks qui souhaiteraient nous rejoindre et nous amener au niveau suivant.

La gestion de la production et la logistique sont les domaines que nous devons maintenant conquérir. Par conséquent, nous recherchons des professionnels qui veulent partager leurs connaissances en conception de production et de logistique pour notre cause commune.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

Contactez nous

Fair_Start_-_Logo_150.jpg

Heli Mäenpää
Project Director
+358 50 511 0765
heli@madventures.tv

dimanche 4 décembre 2016 19:46

LA RECHERCHE HISTORIQUE EN PRISON

La chronique de Bocage
Source :
Présent

prison.jpg

Voici une importante brève parue le 3 décembre en page 2 du quotidien "Présent" (5 rue d'Amboise, 75002 Paris) :

LA RECHERCHE HISTORIQUE EN PRISON

La loi Fabius-Gayssot, annonce "Faits & Documents" (BP 254-09, 75424 Paris Cedex 09) dans son n° 424, a été durcie par le vote au Sénat ¬ où la "droite" est majoritaire ¬ de l’article 38ter du projet de loi Égalité et Citoyenneté qui étend la pénalisation à l’ensemble des "crimes de guerre", "crimes contre l’humanité" et même "crimes de réduction en esclavage" dont la "négation, minoration ou banalisation" seront désormais passibles de cinq ans de prison et de 45.000 euros d’amende.

Au demeurant, la répression existe déjà puisque le professeur Robert Faurisson (87 ans), jugé à Paris pour des propos révisionnistes tenus sur le site internet Meta TV, a été condamné le 23 novembre à "100 jours d’amende à 100 euros". Ce qui signifie que, s’il ne paie pas d'urgence l’amende de 10.000 euros qui lui a été infligée, il sera embastillé cent jours durant."

Sur la position de Marine Le Pen sur le chapitre des lois liberticides on lira avec profit l'article suivant d'Emilie Defresne (qui toutefois n'apporte pas de réponse sûre) : "Marine Le Pen a émis l’intention de supprimer les lois qui entravent la liberté d’opinion, qu’en est-il ?"

vendredi 2 décembre 2016 08:57

Procès du docteur Rigolf Hennig

La chronique de Bocage
Source :
Norddeutscher Rundfunk

Rigolf_Hennig.jpg

Rigolf Hennig et son avocat

Une semaine après le procès de la Grande Dame allemande Ursula Haverbeck devant le Tribunal de Verden qui la condamnait à 2 ans et demi de prison, c'était au tour de son ami médecin, le Dr Rigolf Hennig, de passer, pour les mêmes raisons, devant le même tribunal. Ancien conseiller du NPD, le Dr Hennig, 81 ans, est surnommé dans la presse vénale "le grand-père nazi".

L'avocat commis d'office pour défendre le Dr Hennig, Maître Christian Stoll, 67 ans, avait déposé une requête en suspicion légitime contre l'avocate générale mais, le rejet de cette requête par le président du tribunal a provoqué une dispute entre le président et l'avocat qui, enlevant sa robe en plein tribunal, a quitté la salle d'audience en déclarant qu'il se retirait de la cause.

Le tribunal a fait savoir qu'un nouvel avocat commis d'office serait prochainement désigné mais, le temps que cet avocat prenne connaissance du dossier, la date du procès ne pourrait être décidée avant l'année prochaine.

De vigoureuses déclarations de Henry Hafenmayer

La chronique de Bocage
Source :
Henry Hafenmayer

Henry_Hafenmayer.jpg

Henry Hafenmayer

Il y a juste un an, le jeune révisionniste allemand Henry Hafenmayer avait, on s'en souvient, envoyé le 21 novembre 2015 une Lettre ouverte intitulée "La fin du mensonge" à des centaines de personnalités de son pays pour tâcher de les sortir de leur torpeur ; il avait subi une perquisition le 5 février, avait été convoqué par la police et ne s'était pas rendu à la convocation, après avoir diffusé le 12 février une lettre expliquant le refus de sa désobéissance. Le 22 mars, il diffusait une Lettre ouverte n° III, à près de 400 personnes, qui est sa réponse adressée au Tribunal d'Instance de Duisburg qui a ouvert une enquête contre lui, avec copie à la Préfecture de police de Essen.

Un an plus tard, jour pour jour, le 21 novembre 2016, Henry Hafenmayer envoyait un nouveau texte à 100 correspondants dans lequel il déclare à nouveau les raisons pour lesquelles il tient à dénoncer "l'Holocauste" en tant que fait historique, mais son envoi compte... 45 pages ! En allemand, bien sûr !

Nous avons donc demandé à notre "fidèle traducteur" de nous résumer le plus brièvement possible l'ensemble de ces déclarations. Voici ce qu'il nous en dit (un grand merci à lui !) :

Il s'agit d'un véritable et long plaidoyer en deux parties distinctes :
La première partie est consacrée à l’Holocauste. Hafenmayer appuie l’essentiel de son argumentation sur le fait que ce prétendu crime n’est en aucune façon défini. Qu’est-il permis de nier ou non ? de contester ? à partir de quel moment une étude ou une argumentation devient-elle illicite ? Etc.

Les 5 premières pages sont consacrées à ce sujet avec des références à toutes sortes de cas ou à des déclarations montrant combien les condamnations prononcées manquent de fondement. Car Hafenmayer maîtrise parfaitement son sujet et sa connaissance de l’argumentation révisionniste est complète : dans ces seules 5 pages il cite par exemple et s’appuie sur le "de omnibus dubitandum" de Nolte, les déclarations de Jacques Baynac, Michel de Boüard, l’affaire Fritjof Meyer, Goldhagen, Broszat sur Dachau, Deborah Lipstadt, Faurisson et la réponse faite à ses arguments par la "colonne grotesque" ("Il ne faut pas se demander comment..." etc.). Comme on le voit les affaires françaises occupent une part importante dans ce début d’article qui va aller jusqu'à la page 21 comprise et dont les titres sont les suivants:

Premier sous-titre général (Page 5) :
La répression pénale de la "négation de l’Holocauste" est incompatible avec un véritable état de droit:

1/ (page 5) Absence de définition des éléments constitutifs du prétendu délit ;

2/ (page 15) Les condamnations des "négateurs de l¹Holocauste" sont dépourvues de tout fondement de droit ;

3/ La deuxième partie de la page 22 à 45 n’est que le complément et l’élargissement de la première partie.

Deuxième sous-titre général (page 22) :
Un citoyen du Reich allemand ne peut être soumis à la juridiction de la République fédérale allemande ni à celle de ses Länder.

1/ (page 22) Le Reich allemand subsiste en droit et détient comme avant sa pleine capacité en matière de droit ;

2/ (page 24) On fait accroire au peuple allemand qu¹il est souverain alors qu'il ne l’est plus depuis le 8 mai 1945 et que simultanément il doit subir de constantes interventions contraires au droit des peuples ;

3/ (page 35) Il est absurde de partir de l’idée selon laquelle le peuple allemand aurait souhaité être libéré de son gouvernement par les vainqueurs du IIIe Reich et (page 40) Conséquences de la politique enclenchée à partir du 8 mai 1945 sur l’Allemagne d'après-guerre. Quels sont les buts recherchés?

4/ (page 42) Il est impossible de voir qui, après le 8 mai 1945, aurait pu légitimement changer ou déclarer nulles les lois du Reich allemand et "fixer" les frontières du Reich là où elles étaient en vigueur en 1937.

Mon appréciation personnelle :
L’ensemble de l’article est remarquablement documenté et analyse les choses, pour l’essentiel, au niveau du droit. Il pourrait être le pendant d’un point de vue allemand du texte de Faurisson sur les "Victoires du révisionnisme". Mais il a le gros défaut, me semble-t-il, de trop en dire de façon parfois confuse et répétitive. C’est ainsi que sur l¹affaire Fritjof Mayer on trouve des informations à trois endroits totalement différents. Cela me paraît d’autant plus regrettable qu’avec une excellente argumentation appuyée sur une connaissance approfondie de son sujet notre jeune révisionniste se révèle être un étonnant, mais excellent, érudit et avocat."

jeudi 1 décembre 2016 12:15

Les déboires de la musicienne Alison Chabloz

La chronique de Bocage
Source :
CODOH

alison_chabloz.jpg

Alison Chabloz

Le CODOH (Committee for an Open Debate On the Holocaust) continue l'œuvre de son fondateur, Bradley Smith, qui nous a quittés le 18 février dernier ; très actif aux Etats-Unis, il suit également de près l'actualité révisionniste en Europe. Voici un article que vient de publier un de ses principaux animateurs à propos de la charmante musicienne anglaise Alison Chabloz dont nous avons parlé à plusieurs reprises. Nous remercions Alison de nous avoir fait gagner un temps fou en nous adressant une traduction quasiment parfaite de l'article :

Une chanson à l'origine de l'arrestation de la musicienne dissidente et nationaliste britannique Alison Chabloz

Par Roberto Hernandez

Dire que le traitement par la police britannique des abus en ligne est incohérent tient de l'euphémisme. En particulier, ces incohérences sont mises en évidence dans le cas de la musicienne britannique Alison Chabloz, dont le nom est apparu dans les médias après qu'elle eut effectué une "quenelle" au Festival Edinburgh Fringe en 2015. Il a de nouveau été question de Chabloz au cours du Festival Fringe de cette année lorsque son spectacle, jugé "trop politique", a été annulé.

Victime de harcèlement et d'abus ciblés venant de "défenseurs" pro-israéliens vicieux, ainsi que d'une foule de "trolls" Hasbara anonymes et de gauchistes et libéraux combattant pour la "justice sociale", Chabloz a récemment été informée par sa police locale du Derbyshire que l'enquête concernant les communications malveillantes et le harcèlement en ligne dirigés contre sa personne avait été fermée. L'enquête avait été ouverte au début de cette année après que Chabloz eut reçu plusieurs envois postaux non désirés, y compris des cartes de Noël et d'anniversaire anonymes, ainsi que plusieurs catalogues de vente (par exemple pour des portes et des stores blindés) adressés à elle de manière désobligeante.

Dix jours après avoir appris que l'enquête était désormais close, Chabloz a été arrêtée par la police locale pour une nouvelle enquête impliquant deux autres forces de police. Elle a été interrogée et détenue pendant six heures - dont plus de deux passées enfermée dans une cellule - pour apprendre à sa libération, à minuit, que pendant sa garde à vue la police avait fouillé son domicile et saisi son ordinateur portable.

Le crime haineux de Chabloz, prétendument, concerne à la fois sa "quenelle" vieille de 15 mois et des chansons jouées au Grosvenor Hotel de Londres en septembre dernier lors d'une réunion du Forum de Londres.

En plus de l'allégation d'incitation, Chabloz a également été arrêtée et interrogée pour suspicion de harcèlement en ligne de deux de ses critiques. L'avocat de Chabloz a déclaré qu'aucune preuve de ce type de harcèlement n'a été présentée au cours de l'interrogatoire.

En fait, dès 2014, le Musicians' Union (Syndicat des musiciens professionnels) avait informé Chabloz qu'elle devait se présenter à la police après son éviction du groupe Carnival pour un tweet satirique posté six mois avant de commencer à travailler pour la société (de croisière allemande, AIDA Cruises).

Aussi bien dans le cas décrit ci-dessus que lors de plusieurs autres incidents ultérieurs de harcèlement en ligne, y compris des menaces de mort et de nouvelles tentatives pour empêcher Chabloz de se produire, la police du Derbyshire ne s'est pas donné la peine de prendre les mesures appropriées contre les coupables.

L'ordinateur portable étant désormais entre les mains de la police, les concerts de Chabloz sont en attente puisque l'appareil contient toutes ses partitions, ses pistes playback et ses logiciels indispensables à ses représentations. L'avocat de Chabloz a déposé une demande légale pour essayer de récupérer l'appareil ainsi qu'un téléphone mobile également saisi.

Chabloz est renvoyée au 12 janvier dans l'attente d'une décision du Ministère public.

En outre, le 19 novembre, Chabloz a reçu une citation à comparaître devant la Cour des magistrats de Westminster dans le cadre d'une poursuite privée intentée contre elle par Gideon Falter, directeur de l'œuvre de "bienfaisance" enregistrée au Royaume Uni sous le nom de "Campagne contre l'antisémitisme". Falter accuse Chabloz d'utiliser les médias sociaux pour commettre une infraction qui viole la Loi sur les communications de 2003 en postant sur YouTube une vidéo de sa chanson "Survivors". La chanson a recueilli plus de six millions, pardon, plus de six mille vues à l'heure qu'il est.

L'audience aura lieu le 15 décembre à 10h00.

__

Nous penserons à elle le 15 décembre !

Donald Trump et Israhell

donald_trump.jpg

Beaucoup d’Américains blancs pensent que Trump va améliorer leurs conditions de vie, de la même manière qu’en France, beaucoup pensent que Marine Le pen ferait un bon candidat pour représenter les Blancs. Regarder qui finance quoi et qui soutient qui n’a visiblement plus d’importance, les Blancs sont si désespérés qu’ils fondent tous leurs espoirs sur le premier Blanc qui prétend s’exprimer au nom de leur groupe racial.

Une chose est pourtant sûre, il ne suffit pas que les juifs dénigrent quelqu’un pour que tout d’un coup ce quelqu’un soit lavé de tout soupçon. Le bon sens voudrait que nous tous gardions un esprit critique avant de porter au nu le premier Blanc qui passe sous prétexte que les juifs ne l’aimeraient pas. Tout n’est que théâtre en politique, nous savons avant de voter pour un Obama ou une Hillary, tout comme voter pour un Sarko ou un Hollande, revient exactement au même car ces "représentants" du peuple sont culs et chemises en dehors des caméras.

Mais curieusement, si vous dites la vérité sur Donald Trump ou sur Marine Le Pen, à savoir qu’ils sont autant corrompus que les autres et qu’ils font partie intégrante du plan juifs de domination du monde, là les gens se braquent, autant à gauche qu’à droite car deux seuls sons de cloches sont autorisés :
Pour la gauche, Trump et Le Pen sont le mal absolu, les méchants fachos racistes antisémites, et pour la droite, Trump et Le Pen sont le bouclier contre la juiverie internationale.

Quiconque tente de garder la tête froide, pour ne pas avoir à choisir entre la peste et le choléra que sont la gauche et la droite en France comme aux US, se retrouve traité de paria défaitiste, de rabat-joie, de gauchiste…

Ils ont voté pour Trump et ils vont le payer très cher, les juifs ont tout fait pour que Trump soit élu afin d’avoir une opportunité de punir le peuple blanc américain, tout en sachant que Trump est 100 % pro israhell. Qu’il devienne où non le nouveau président en janvier ne changera plus la donne, les Américains blancs sont condamnés. Le même schéma se dessine pour la France, et le peuple français va tomber dans le piège tout autant que les Américains…

Vous pouvez penser que le peuple a décidé, vous avez le droit d’y croire, mais vous n’aurez pas raison pour autant même si vous êtes nombreux à avoir mordu à l’hameçon juif.

Qui organise cette guerre raciale qui s’en vient et qui va en tirer le plus de profit ?

La confusion est totale dans la tête des Blancs, des Noirs et des Arabes, le moment arrive ou tous vont se faire la guerre pendant que les juifs seront aux premières loges de la disparition finale des Blancs qu’ils honnissent et qu’ils exècrent. Souvenez-vous des paroles du Rabbin Ron Chaya lorsqu'il dit que l'Islam leur sert de "balaie" et qu'eux, les juifs, n'auront rien à faire qu'à attendre.

Si, sur le site du Grain de sable nous disons souvent que les juifs sont stupides, se sont surtout des mots qui leurs sont destinés, mais nous ne les sous-estimons pas dans cette guerre à mort, nous savons qu’ils ont déjà massacré des dizaines de millions de Blancs par pur plaisir et qu’ils ne pensent qu’à nous exterminer une bonne fois pour toute, tous autant que nous sommes. Encore une fois, vous avez le droit de croire ce que vous voulez, vous pouvez sous-estimer leur perversité et leur machiavélisme mais ils ont bien des coups d’avance et les Blancs sont confus ou endormis pour la très grande majorité.

Vous pouvez soit continuer de vous congratuler en pensant que les Blancs "se réveillent", ou vous pouvez réaliser maintenant que la fin est très proche et que la 3ème guerre mondiale n’a pas été stoppée par cette élection bidon de Trump.

La guerre raciale est prévue, elle est synonyme d’anéantissement pour un nombre très important de Blancs, voter pour les partis pro-israélien de Trump ou de Le Pen n’est qu’une consécration supplémentaire pour les juifs, un signal fort de leur pouvoir total sur les esprits blancs qui en sont rendus à voter clairement pour Sion tout ayant l'illusion de voter contre.

ligne_verte.gif

Pour trouver de très nombreuses informations vérifiables et sourcées sur les accointances entre les partis politiques américains et français avec israhell, nous ne saurions que trop vous conseiller d’aller sur le site du "gentil".

Vous y trouverez par exemple cet article :
La "dissidence" à la Maison-Blanche ? (Un retour au bercail?)
L’antisémitisme du faux fasciste Trump: un leurre au service d’Israël et des intérêts Rothschild qui l’ont sorti de sa banqueroute (comme pour Churchill)

ligne_verte.gif

Du théâtre de A à Z...


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

mercredi 30 novembre 2016 07:04

Les juifs, l'inceste et l'hystérie

Sources :
Hervé Ryssen
Hervé Ryssen - Les livres

herve_ryssen_2.jpg

La quasi totalité des cinéastes et intellectuels juifs ont parlé de l'inceste, d'une manière plus ou moins ambiguë, ou en projetant le problème sur une famille "goye". C'est ce que j'ai montré dans plusieurs chapitres de trois de mes livres.

Je suis passé devant la XVIIe chambre correctionnelle de Paris ce 10 novembre 2016 pour avoir évoqué le sujet ; pourtant, je n'invente rien.

J'attends le verdict sans trop d'illusions.


Vous pouvez télécharger la vidéo en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

Autre chose :
YouTube nous a obligé à retirer la version anglaise de notre documentaire "Satan à Hollywood". Dans l'idéal, il faudrait la mettre en ligne gratuitement sur des sites de téléchargement. A vous de jouer !

Pour Télécharger la vidéo, faites clic droit ici, puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

Vous pouvez commander les livres sur Internet ou les acheter en librairie :
Librairie Facta : 4 Rue de Clichy, 75009 Paris, 01 48 74 59 14
Librairie française, 5 rue Auguste Bartholdi, 75015, 01 836 29 912
Librairie Duquesne, 27 Avenue Duquesne, 75007, 01 45 55 87 55

ligne_verte.gif

Retrouvez également notre précédent article sur les travaux de Hervé Ryssen ici.

lundi 28 novembre 2016 13:16

Aff. Gröning: Honte irrémissible de la justice allemande

La chronique de Bocage
Source :
L'essentiel

Oskar_Groning.jpg

Oskar Gröning

Peine confirmée pour Oskar Gröning

La justice allemande a confirmé la peine de quatre ans de prison infligée à l'ancien comptable d'Auschwitz de 95 ans, condamné pour "complicité" dans le meurtre de 300 000 Juifs.

La Cour fédérale de Karlsruhe (sud-ouest) a rejeté le 20 septembre le pourvoi en cassation déposé par le nonagénaire après sa condamnation en juillet 2015 par le tribunal de Lunebourg (nord), a indiqué l'avocat d'Oskar Gröning, qui dit avoir reçu "ce matin" la décision de la Cour suprême allemande qui rend le jugement définitif. La Cour a également rejeté le pourvoi de plusieurs parties civiles qui contestaient le jugement. Cette décision était très attendue par les juristes allemands car elle confirme pour la première fois un jugement pour "complicité" dans l'Holocauste, SANS PREUVE D'ACTES PLUS PRÉCIS (souligné par Bocage) dans le processus d'extermination.

Condamné en 2011 à cinq ans de prison pour complicité en vertu de sa seule présence au sein du camp, John Demjanjuk, ex-gardien de Sobibor, s'était déjà pourvu en cassation. Mais il était décédé pendant l'examen de son pourvoi, sans que la Cour n'ait pu trancher son cas et valider ou invalider cette conception élargie de la responsabilité. "Cette décision (...) dit finalement de façon claire que tous ceux qui ont fait partie" du processus d'extermination d'Auschwitz "partagent la responsabilité et la culpabilité", a estimé dans un communiqué Christoph Heubner, du comité international d'Auschwitz. "Cela va lancer un message durable pour les futurs procès liés au génocide", a-t-il ajouté.

"Faute morale"

Le pourvoi en cassation étant suspensif, Oskar Gröning est actuellement libre. Le parquet va maintenant déterminer si l'état du nonagénaire est compatible avec la détention, ce qui semble peu probable compte tenu de son âge. Oskar Gröning, qui avait assumé une "faute morale" et présenté ses excuses, avait été condamné le 15 juillet 2015 à quatre ans de prison pour avoir accepté "un travail de bureau sûr" à Auschwitz, camp emblématique de l'Holocauste.

L'Allemagne a jugé ces dernières années plusieurs anciens nazis dans des procès qui illustrent la sévérité accrue, mais tardive, de la justice à leur égard. Quelque 1,1 million de personnes, dont un million de Juifs, ont péri entre 1940 et 1945 à Auschwitz-Birkenau, libéré par les Soviétiques, fin janvier 1945.

dimanche 27 novembre 2016 16:25

Ein Volk, Ein Reich, Ein Führer

Source :
Alerta Judiada

IH173046

Ce n’est que lorsque ce peuple tout entier sera devenu une seule communauté dans le sacrifice, que nous pourrons espérer et attendre que la Providence nous soit également secourable dans l’avenir.

Le Seigneur n’a encore jamais aidé un paresseux, il n’aide non plus le lâche, il n’aide d’aucune façon celui qui ne veut pas s’aider lui-même.

Ici s’applique de la manière la plus grandiose le principe :

Peuple, aide toi toi-même, et alors le Seigneur ne te refusera pas non plus son aide !"

Adolf Hitler

Adolf Hitler - La vérité doit triompher !

La retranscription est disponible ici.


Vous pouvez télécharger la vidéo facilement en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

N'hésitez pas à re-uploader cette vidéo partout sur Internet

ligne_verte.gif

Adolf Hitler - L'homme qui s'opposa aux banques

La retranscription est disponible ici.


Vous pouvez télécharger la vidéo facilement en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

N'hésitez pas à re-uploader cette vidéo partout sur Internet

samedi 26 novembre 2016 12:26

L'Eurasie expliquée par Alexandre Douguine

douguine_soral.jpg

La Russie veut envahir l'Europe

Par Vparle

Contrairement à ce que dit la presse mainstream, il n'y a aucune tension au sommet entre les dirigeants européens, américains et russes. La guerre qui arrive a été préparée depuis longtemps et permettra d'instaurer un Nouvel Ordre Mondial suite à une victoire militaire russe.


Vous pouvez télécharger la vidéo facilement en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

N'hésitez pas à re-uploader cette vidéo partout sur Internet

ligne_verte.gif

Douguine, le gourou du Kremlin - Quels projets pour l`Europe?

Par le Collectif Euromaidan France

Galia Ackerman, née le 24 juin 1948, est une écrivaine, historienne, journaliste et traductrice franco-russe, spécialiste du monde russe et ex-soviétique qui est anti-Poutine et pro-Europe.

En ayant cela bien en tête écoutez l'analyse qu'elle fait de ce que dit Douguine dans cette entrevue qui date de mai 2014.

Une interview réalisée par Anna Jaillard Chesanovska.


Vous pouvez télécharger la vidéo facilement en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

N'hésitez pas à re-uploader cette vidéo partout sur Internet

ligne_verte.gif

Les deux vidéos utilisent des extraits d'une interview de Douguine datant d'avril 2013, vous pouvez la trouver en intégralité ici.

"L'idée de placer l'Union Européenne sous protectorat russe, un nouvel Empire byzantin, semble à première vue étrange. Lorsqu'on y regarde de plus près, il est clair que ce projet peut non seulement devenir une nouvelle idée nationale russe, mais il apporterait de nombreux avantages à la Russie mais aussi à l'Europe."

Note aux lecteurs :

La traduction a été vérifiée et certifiée par une franco-russe et elle est bien conforme aux propos tenus par Douguine.

Peu importe que vous soyez pro ou anti Poutine, Trump ou Marine le Pen, notre but ici est de vous proposer un angle de vue différent, afin de provoquer une réaction, une réflexion, et non pas de vous convaincre, de prendre position dans un sens ou dans l'autre. Restons vigilants, en tout temps !

vendredi 25 novembre 2016 10:19

Bruno Gollnisch pour l'abrogation de la loi Gayssot

La chronique de Bocage
Source :
Bruno Gollnisch

chard_-_loi_gayssot.jpg

Mise en ligne le 24 novembre d'une interview de Bruno Gollnisch datant de la veille 23 novembre :

Question : Il y a des lois en France qui empêchent (...) ?

Réponse : Ça fait partie des lois liberticides : la loi Pleven, que l'on interprète dans ce sens, autrement dit qui tend à empêcher tout discours critique sur l'immigration ; la loi Gayssot, qui tend à interdire tout discours critique sur l'histoire officielle contemporaine -- et je m'insurge contre le fait que, encore aujourd'hui, non seulement d'ailleurs en Allemagne où, je crois, il y a une personne de 88 ans qui vient d'être condamnée à deux ans de prison, en France il a été requis aussi de la prison ferme, c'est absolument monstrueux ; et puis la loi Perben sur la prétendue homophobie, qui empêche de porter tout jugement moral précisément sur l'homosexualité (...) ; et puis la loi Taubira sur l'esclavage, et que sais-je encore. TOUTES CES LOIS DOIVENT ÊTRE ÉRADIQUÉES (souligné par Bocage), toutes ces lois doivent être annulées ; on doit en revenir à la grande loi de 1881 sur la presse dans sa version originale, c'est-à-dire exclusivement, comme restrictions à la liberté d'expression: l'injure et la diffamation. (...)

Extrait :

ligne_verte.gif

Le livre de Jean Bricmont "La république des censeurs", contient un chapitre intitulé La "négation de l'histoire" et les lois "mémorielles". Vous y trouverez décrites, l'affaire Faurisson/Chomsky, l'affaire Gollnisch, l'affaire Reynouard, et d'autres. Le livre est disponible ici.

Jean Bricmont - La république des censeurs

Il n'y a rien d'extrême à défendre les principes fondamentaux de toutes les constitutions démocratiques et à proclamer, comme le stipule l'article 11 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen (1789) que : "La libre communication des pensées et des opinions est l'un des droits les plus précieux de l'homme".

La Cour européenne des droits de l'homme quant à elle considère que la liberté d'expression vaut aussi pour les opinions "qui heurtent, choquent ou inquiètent l'État ou une fraction de la population".

Pour le Comité des droits de l'homme de l'ONU : "Les lois qui criminalisent /'expression d'opinions concernant des faits historiques sont incompatibles avec les obligations que le Pacte impose aux États parties en ce qui concerne le respect de la liberté d'opinion et de la liberté d'expression."

jeudi 24 novembre 2016 16:08

Les Fabuleuses Histoires de Deborah Lipstadt

Sources :
CODOH
Germar Rudolf

deborah_lipstadt_3.jpg

Vous avez sans doute remarqué que je traduis moins de vidéos ces derniers temps, c’est tout simplement dû au fait que je travaille à la traduction d’un livre de Germar Rudolf intitulé : Fail:“Denying the Holocaust” / Fiasco : "Négation de l'holocauste"

Le livre est disponible en anglais sur le site de CODOH, où l'auteur le présente de la façon suivante :

Fiasco : "Négation de l'holocauste"

Comment Deborah Lipstadt a échoué dans sa tentative de prouver les attaques croissantes contre la Vérité et la Mémoire.

Par Germar Rudolf

Avec son livre "Négation de l'holocauste", qui devrait être publié de nouveau en décembre 2016, Deborah Lipstadt a essayé de montrer les méthodes erronées et les motifs extrémistes des "négateurs de l'holocauste" qui, selon la description du livre, n'ont pas "plus de crédibilité que l'assertion selon laquelle la terre est plate".

Le présent ouvrage, appuyé par des centaines de références à des études approfondies, démontre que le Dr Lipstadt n'a manifestement ni compris quels sont les principes et les méthodes de la science et de l'érudition, ni ne connaît les sujets historiques dont elle parle. Elle déforme les propos, traduit mal, donne une fausse image de certaines personnes, interprète de travers, et produit une pléthore de déclarations injustifiées. Entre autres choses, elle n'utilise absolument pas les normes généralement reconnues en matière de vérification des preuves. Étant donné la façon dont elle gère les documents et les données, il est clair qu'elle ne montre aucun intérêt pour l'érudition ou la raison. En fait, la vérité a été l'antithèse de son ouvrage.

Plutôt que de traiter son sujet de manière approfondie avec des arguments factuels, le livre de Lipstadt est plein d'attaques ad hominem contre ses adversaires. C'est un exercice d'arguments pseudo-scientifiques anti-intellectuels, une exposition de radicalisme idéologique qui rejette tout ce qui contredit ses conclusions préétablies.

Puisqu'elle reconnaît elle-même que les motifs de ses adversaires ne sont pas pertinents, inéluctablement, il en va de même avec son livre.

F pour Fiasco

ligne_verte.gif

La présentation complète du livre que propose Germar Rudolf sur son site est assez longue. Pour faciliter la transmission de l'information j'ai préféré vous la présenter -traduite en français- dans un pdf disponible ici plutôt que dans un article.

Emission spéciale HAINE DES BLANCS sur Europe 1

Source :
Europe1

trump_2016.png

La matinale - 08 11 2016

Les juifs ne se considèrent pas comme Blancs, ils vivent au milieu d’eux et profitent du confort que peut apporter la compagnie des Blancs mais ils les détestent et le disent encore et encore et encore… Les élections US de 2016 ont servi de prétexte pour engager de très nombreuses campagnes de propagande anti-Blancs et les juifs se sont encore bien lâchés.


Vous pouvez télécharger la vidéo facilement en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

N'hésitez pas à re-uploader cette vidéo partout sur Internet

mercredi 23 novembre 2016 20:41

Le Pr Faurisson à nouveau condamné

La chronique de Bocage
Source :
Ledauphine.com

Robert_Faurisson__-_Interview_Meta_Tour.jpg

Tépa et Robert Faurisson, interview Méta Tour

Le négationniste Robert Faurisson à nouveau condamné

Robert Faurisson, qui conteste l’existence des chambres à gaz depuis plusieurs dizaines d’années, a de nouveau été condamné pour négationnisme à une peine de 10 000 euros d’amende qui peut se transformer en emprisonnement en cas de non-paiement.

Un site web condamné pour avoir diffusé la vidéo

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné l’ancien professeur de littérature de l’université de Lyon, désormais âgé de 87 ans, à 100 jours amende à 100 euros.

Une peine de jours amende implique que le condamné voit cette peine transformée en emprisonnement s’il ne s’acquitte pas de la totalité de l’amende.

Le responsable de la publication sur internet de la vidéo de l’interview dans laquelle ont été tenus les propos poursuivis a quant à lui été condamné à 100 jours amende à 10 euros.

9 000 € de dommages et intérêts à verser

Les deux prévenus ont en outre été condamnés à verser ensemble 6 000 euros de dommages et intérêts à la Licra (ligue contre le racisme et l’antisémitisme) et 3 000 euros au BNVCA (Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme).

S’y ajoutent respectivement 1 500 et 1 000 euros à régler au titre des frais de justice.

ligne_verte.gif

Aux vues du verdict énoncé contre Robert Faurisson et Méta TV, conclure que les juifs n'aiment pas cette vidéo serait un euphémisme, c'est donc avec plaisir que nous vous la mettons à disposition.


Vous pouvez télécharger la vidéo facilement en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

N'hésitez pas à re-uploader cette vidéo partout sur Internet

Pourquoi nous détestent-ils, nous les juifs?

Pourquoi_nous_detestent-ils__nous_les_juifs.png

Synopsis :

"Un documentaire tiré d'une trilogie qui se penche, sans tabou, sur les relations qu’entretient la France avec trois de ses minorités et explore les différentes causes du racisme à leur encontre : les Arabes, les Noirs et les juifs… "

épisode 1 - Pourquoi nous détestent-ils, nous les Arabes ?
Dans ce premier volet, Amelle Chahbi, humoriste de 36 ans, s’interroge sur l’intégration de la communauté maghrébine en France, sur les clichés véhiculés à son encontre, ainsi que sur le racisme ordinaire dont elle fait l’objet.
Réalisé par : Amelle Chahbi, Christophe Lancellotti

épisode 2 - Pourquoi nous détestent-ils, nous les Noirs ?
Dans cet épisode, le réalisateur et comédien Lucien Jean-Baptiste cherche à comprendre pourquoi la couleur de la peau peut, aujourd'hui encore, véhiculer des clichés du siècle dernier...
Réalisé par : Lucien Jean-Baptiste, Maud Richard

épisode 3 - Pourquoi nous détestent-ils, nous les juifs ?
Après les attaques terroristes perpétrées par Mohammed Merah en 2012, contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, début en 2015, le journaliste et producteur Alexandre Amiel s’est interrogé sur la situation de la communauté juive et la recrudescence de l’antisémitisme en France.
Réalisé par : Alexandre Amiel, Sahra Carpentier

Le directeur du groupe Canal+ est Vincent Bolloré, vous l’aurez compris, il n’y aura pas d’épisode 4 "Pourquoi nous détestent-ils, nous les Blancs ?" de produit par ce consortium anti-blancs.

Encore une production du groupe Canal+ totalement à charge contre les méchants Français Blancs racistes et antisémites… Si seulement les Français étaient racistes et antisémites mais ce n’est pas le cas, loin de là, et ils sont encore moins racialistes. La plupart des Français ne se soucient pas de la race blanche, la plupart sont des nègres mentaux… Des gauchistes pro-métissage qui vendraient leurs mères pour sucer du juif toute la journée pourvu que ça leur rapporte de la thune, du cul et de la drogue…

Les juifs s’acharnent sur les "sales Blancs" et font tout pour les faire passer pour responsables de tous les malheurs du monde alors que les juifs persécutent, violent, assassinent et pillent les Blancs sur la terre entière depuis des siècles. Ils sont le mal absolu.

Cette race blanche qu’il faut salir à tout jamais et dans tout l’univers finira-t-elle par se réveiller et agir avant un nouvel holocauste des Blancs que les juifs ont planifié et mettent en place à chaque seconde de chaque jour qui passent ?

Il y a peu de chance…

Avant de regarder le documentaire "Pourquoi nous détestent-ils, nous les juifs ?" , voici une courte vidéo du réalisateur juif Alexandre Amiel qui va nous dire ce que c’est pour lui d’être juif :

ligne_verte.gif

"Pourquoi nous détestent-ils, nous les juifs?"

ligne_verte.gif

Afin d’équilibrer un peu, un internaute inspiré a posté sur jewtube l’épisode 4 "Pourquoi nous détestent-ils, nous les Blancs ?", il ne passera pas sur une chaine de TV mainstream celui-là…

ligne_verte.gif

En bonus, un article de Panamza sur le directeur actuel du groupe Canal+ :

Vincent Bolloré

Le nouveau patron de Canal+ a profondément été marqué par sa grand-mère : Nicole Goldschmidt, espionne qui a clandestinement collaboré à la création d'Israël.

Proche du père et de la grand-mère de Vincent Bolloré, le banquier Edmond de Rothschild (petit-fils d'un mécène historique du sionisme et membre du directoire du Bilderberg) était aussi le principal actionnaire de la papeterie familiale Bolloré ainsi que l'employeur du fils de 1976 à 1981.

Alors directeur-adjoint de la Compagnie financière Edmond de Rothschild, le jeune Vincent y côtoyait un certain Roger Cukierman, alors figure emblématique du puissant groupe bancaire et aujourd'hui président extrémiste du Conseil représentatif des institutions juives de France.

Le 5 mai (2015), cette institution financière (qui embaucha également Emmanuel Macron, ministre de l'Économie et opposant catégorique au boycott d'Israël) inaugurait ses nouveaux locaux à Tel Aviv et profitait de l'occasion pour "réitérer", par l'intermédiaire de sa co-dirigeante Ariane de Rothschild (une mécène du site Streetpress), son "engagement familial" en faveur d'Israël.

La suite de l'article se trouve ici.

mardi 22 novembre 2016 16:18

Hitler et la France : réédition inédite d'un livre exceptionnel

Source :
Sans Concession

Grimm_Friedrich_-_Hitler_et_la_France_2.png

1938, l’année de l’Anschluss et de la crise tchécoslovaque. Hitler répare une par une les injustices des traités de paix imposés aux vaincus après la première guerre mondiale. En France, les provocateurs à la guerre orchestrent une campagne afin de provoquer une psychose de guerre. Nombreux sont ceux qui s’interrogent sur les objectifs d’Hitler, plus particulièrement envers la France. Des agitateurs affirment qu’Hitler rêve d’écraser sa voisine pour venger la défaite de 1918.

Afin de répondre à cette propagande, un Allemand apôtre de la paix et de la réconciliation entre les deux pays publie un livre sensationnel : Hitler et la France. Préfacé par le ministre allemand des Affaires étrangères lui-même, l’auteur souhaite expliquer au public français qu’il n’a rien à craindre d’Hitler ni de l’Allemagne. Ce livre, nous vous le proposons aujourd’hui, avec une nouvelle couverture mais un texte identique. En lisant "Hitler et la France", vous découvrirez les extraits des principaux discours dans lesquels, depuis 1933, le Führer exposait les principes de sa politique extérieure. Vous y découvrirez aussi tous ses appels à la réconciliation et à la paix européenne pour un avenir meilleur. Des allocutions mais aussi des entretiens accordés par Hitler à des journalistes français afin de tendre la main à la France et à son peuple.

Hitler et la France vous fera aussi découvrir des discours en faveur de la paix prononcés par Josef Goebbels et Rudolf Hess. Enfin, vous y trouverez les principales réactions suscités par tous ces appels venus d’outre-Rhin. Des réactions négatives, certes, mais aussi, et surtout, des réactions de Français qui luttaient pour une réelle réconciliation entre les deux pays, au-delà des difficultés et des incompréhensions.

Pour la première fois réédité depuis 1938, Hitler et la France, un document historique essentiel pour comprendre l’histoire véritable de cette période.

Vous pourrez commander cette réédition inédite en cliquant ici.

N’oubliez pas nos vidéos sur notre ancienne chaîne youtube, censurée récemment.

Notre nouvelle chaîne

Notre site

Avec toute notre amitié,

L'équipe de Sans Concession

ligne_verte.gif

Pour ceux qui souhaitent lire le livre mais n'ont pas d'argent, sachez qu'il est disponible en pdf partout sur Internet, vous le trouverez par exemple ici.

lundi 21 novembre 2016 15:34

Ursula Haverbeck condamnée pour la huitième fois

La chronique de Bocage
Source :
Deutschlandfunk

Ursula_Haverbeck__11.jpg

Ursula Haverbeck

Verdict du procès d'Ursula Haverbeck de ce jour :

2 ans et demi de prison !!!

(qui s'ajoutent donc aux 2 ans 1/2 déjà prononcés).

Le juge Christoph Neelsen - un nom à retenir - a suivi les réquisitions du procureur et dit avoir fondé sa décision sur le fait que Ursula Haverbeck ne faisait pas preuve d'intelligence puisqu'elle conteste catégoriquement l'Holocauste alors qu'elle devrait mieux se renseigner...

dimanche 20 novembre 2016 15:23

Ursula Haverbeck en procès demain à Verden

La chronique de Bocage
Source :
LZ.de

ursula_haverbeck_6.jpg

Ursula Haverbeck

Notre "Grande Dame allemande" révisionniste Ursula Haverbeck, 88 ans, passera à nouveau en jugement lundi devant le Tribunal cantonal de Verden, près de Brême. Elle est poursuivie en raison de certaines de ses contributions au journal "Stimme des Reiches" (la Voix du Reich) où elle aurait "nié l'Holocauste".

On se souvient qu'elle a déjà été condamnée à près de 2 ans et demi :
- à Hambourg à 10 mois de prison ferme ;
- à Detmold, à 8 mois de prison ferme ;
- à Bad Oeynhausen à 11 mois de prison ferme.

A l'heure qu'il est, ces peines ne sont pas encore exécutoires car Ursula Haverbeck a fait appel...

En tout cas elle fait preuve d'une belle énergie et d'un courage admirable !

ligne_verte.gif

Ursula Haverbeck - Avril 2016

Atrocités Alliées

Source :
National Vanguard Alliance

dresde.jpg

Un texte tiré de l'allocution de William Luther Pierce intitulée "Media Myths".

Ce n'est pas comme si nous ne savions pas comment notre galant allié soviétique se comporterait avant que nous n'entamions nos efforts pour détruire Hitler et ses forces. Nous avions suffisamment de preuves des massives atrocités soviétiques avant que la guerre ne commence. Notre gouvernement savait ce que les communistes avaient fait en Ukraine. Notre gouvernement connaissait les arrestations massives et les exécutions en Union soviétique. Et avant de traverser la Manche pour envahir l'Europe, nous étions au courant des exécutions massives d'officiers polonais par les Rouges à Katyn et ailleurs. Et pourtant nous nous sommes alliés avec les massacreurs. Nous avons aidé les massacreurs et les violeurs en masse à assassiner et à violer des millions d'Européens de plus. Et donc la prétention que nous allions à la guerre pour combattre le mal est simplement un mensonge. La Seconde Guerre mondiale n'était pas une bonne guerre. Ce n'était pas une guerre morale. C'était la guerre la plus atroce des temps modernes. Et nous étions du côté de ceux qui commettaient presque toutes les atrocités pendant cette guerre : nous étions délibérément du côté du mal.

Et il y a une seule raison pour laquelle nous avons combattu du côté du mal. C'était parce que c'était le côté juif. Au cours des années qui ont précédé la guerre, Hitler n'a pas rassemblé des milliers de personnes et il ne les a pas abattus comme les communistes l'ont fait. Hitler n'a fusillé personne. Ses troupes SS ne violaient ni ne terrorisaient non plus personne. Hitler a fait UNE chose qui se traduisit par un énorme effort d'Hollywood de propagande haineuse contre lui. Cette seule chose était la campagne d'Hitler pour briser l'emprise des juifs sur l'Allemagne. En Allemagne Hitler a retiré les médias d'information et de divertissement des mains des juifs. Il les chassa de la profession d'avocat qu'ils avaient monopolisée. Il les chassa de la profession d'enseignant, où ils avaient déversé leurs idées dans la tête des enfants allemands. Et Hitler a fait tout cela pacifiquement, sans violence. Il n'a pas arrêté les juifs pour les tuer. Il leur a simplement interdit de posséder des journaux allemands et des stations de radio allemandes. Il leur a interdit de pratiquer le droit ou d'enseigner dans les écoles allemandes. Ainsi donc, les juifs quittèrent l'Allemagne. Entre 1933 et 1939, les deux tiers des juifs d'Allemagne émigrèrent. À la même époque, les commissaires juifs de l'Union soviétique massacraient des millions de personnes. Mais la propagande haineuse venant d'Hollywood était entièrement anti-allemande, pas anti-soviétique. Le seul souci des juifs était le bien-être de leurs frères juifs. Ils ne se souciaient pas du nombre de Russes ou d'Ukrainiens qui étaient assassinés. Mais ils crièrent à s'en faire péter les poumons quand Hitler leur a retiré les médias allemands.

Et ils ont menti au peuple américain sur ce qui se passait en Europe. Ils ont menti pour essayer de nous faire haïr les Allemands autant qu'ils les haïssaient eux-mêmes. Quand un juif assassina un diplomate allemand à Paris en 1938 et que le peuple allemand réagit en détruisant les magasins juifs et les synagogues dans plusieurs villes allemandes, les médias juifs aux États-Unis ont rapporté l'incident comme si les juifs étaient massacrés à une grande échelle en Allemagne. C'était la fameuse "Nuit de Cristal", que les juifs continuent à nous rappeler chaque année afin de nous soutirer un peu plus de sympathie. L'image de l'Allemagne peinte par la propagande haineuse juive aux États-Unis pendant les années qui ont précédé la Seconde Guerre mondiale était une distorsion complète de la réalité. Les Américains ont appris que les Allemands vivaient dans la crainte constante de la Gestapo et des SS, que Hitler était un fou qui terrorisait le peuple allemand qui se laissait tomber au sol et mâchait le bord de son tapis quand il se mettait en colère. On disait aux Américains que l'Allemagne était une terre de camps de concentration de fils de fer barbelés et de chiens policier. Notre invasion de l'Allemagne devait être une «libération» du peuple allemand de la domination tyrannique de Hitler et des SS. C'est en fait le mot que les propagandistes juifs utilisaient pour décrire le bombardement terroriste américain et soviétique, le viol et le démembrement de l'Allemagne : "libération". Les envahisseurs américains et soviétiques devaient être les "libérateurs".

Bien sûr, les juifs ne contrôlaient pas tous les médias de masse avant la Seconde Guerre mondiale. Ils ne contrôlaient pas le magazine National Géographique, par exemple, et ce magazine, avec ses articles et ses photographies sur la vie en Allemagne, contredisait totalement la propagande haineuse venant d'Hollywood. Un bon exemple, si vous avez accès aux anciens numéros du National Géographique, est le numéro de février 1937. Mais le magazine National Géographique n'était pas vraiment un média de masse, et le Hollywood-juif avait une emprise beaucoup plus forte sur l'esprit des américains moyens. Et donc l'image de l'Allemagne qu'avaient la plupart des Américains était donc l'image juive d'une terre de terreur de peur, de brutalité et de répression contrôlée par les automates SS de Hitler, une terre qui devait être «libérée» et qui était une menace mortelle pour l'Amérique. Les propagandistes haineux d'Hollywood nous ont mené dans la guerre la plus meurtrière et la plus destructrice de tous les temps uniquement parce qu'ils haïssaient les Allemands et qu'ils voulaient que nous détruisions les Allemands... POUR EUX !

Et jusqu'à aujourd'hui, ils ont maintenu leurs mensonges d'avant-guerre, leur représentation d'Hitler comme un bouffeur de tapis fou et les SS comme une bande de voyous sadiques, et ils ont ajouté à leur propagande haineuse après la guerre des chambres à gaz et des abat-jour et du savon prétendument fabriqué à partir des cadavres des juifs assassinés. La plupart des Américains croient encore que leurs pères ou grands-pères «ont libéré» l'Allemagne et "sauvé" le monde. Ils croient encore que la Seconde Guerre mondiale était une guerre "nécessaire" et une "bonne" guerre. Et la raison pour laquelle ils y croient c'est parce qu'ils ont vu des centaines de films hollywoodiens et des émissions de télévision qui ont répété ces mêmes mensonges encore et encore, et aucune personnalité n'a jamais eu le courage ou l'honnêteté de les contredire. Nous entendons toujours les mêmes mensonges dans des films comme "Il faut sauver le soldat Ryan" de Steven Spielberg et dans les critiques de ce film dans les médias contrôlés : les Américains ces "libérateurs".

Le fait est que les mensonges d'Hollywood sur l'Allemagne ont mené à la mort des millions d'Américains et d'Européens blancs uniquement pour punir les Allemands d'avoir jeté les juifs hors d'Allemagne. Et nous sommes aujourd'hui grandement désavantagés par ces mêmes mensonges, parce qu'ils empêchent tant d'entre nous d'examiner honnêtement le passé. Et si nous ne pouvons pas comprendre ce qui s'est produit dans le passé, il y a peu de chance que nous puissions choisir une trajectoire avisée dans le futur.

La retranscription est disponible ici.


Vous pouvez télécharger la vidéo facilement en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

N'hésitez pas à re-uploader cette vidéo partout sur Internet

vendredi 18 novembre 2016 11:00

Arrêtez de nous gaver avec l'escroc Soral

Sources :
VHO
Politrash

philippe_peninque_-_jean_claude_nataf_-_alain_bonnet.jpg

Jean Claude Nataf (LDJ) - Philippe Péninque (FN- GUD) - Alain Bonnet

Cet article s'adresse à ceux qui continuent de soutenir et de boire les paroles du boxeur (dans ses rêves), toxicomane, (très mauvais) essayiste, zoophile (Poupeto s'en souvient, pas vrai le chien?...), chrétien sans reproche (Quand? On ne sait pas, mais puisqu'il le dit, ça doit être vrai, non?), plus marxiste tu meurs, bisexuel, National-Socialiste et révisionniste (Comment peut on croire une seule seconde que Soral est vraiment NS et révisio ?... ) et fistfucker (Liste non exhaustive des supers pouvoirs du super gourou) Soral.

Vous n'avez aucune excuse, alors arrêtez de vous faire des films sur ce tocard et arrêtez de corrompre la jeunesse en servant de caution morale à ce pauvre type qui n'a rien apporté à personne à part à lui même.

L'article suivant date de février 2009, il est disponible en pdf ici et ne comporte qu'une infime partie des informations disponible sur le maître du Logos.

ligne_verte.gif

Alain Soral

Alain Soral, c'est un peu le Renaud du milieu faf. Né petit bourge et se la jouant gauchiste-social-solidaire auprès de tous les défavorisés de la planète, Soral a grimpé dans la hiérarchie du milieu faf jusqu'à devenir ce qu'il est aujourd'hui. À la différence de Renaud, Soral ne chante pas : pour s'exprimer, il préfère écrire des essais imbitables, dans lesquels il développe au maximum les deux ou trois références intellectuelles qu'il a réussi à maîtriser au fil de sa carrière au long cours. Soral gère également son propre one-man-show au sein de l'association Égalité & Réconciliation, dont il est le gourou charismatique chef inspiré. Comme Renaud, Soral a le ton gueulard, le côté populo en bandoulière, des admirateurs en pagaille et la faculté innée d'énerver les gens.

Récemment, un énième règlement de comptes au FN a poussé Soral à en claquer la porte. Comme chacun sait, le Front n'est plus depuis longtemps qu'un demi-cadavre putréfié dont les anciens se dépouillent la charogne, mais le départ de Soral modifie la donne... ou pas : avec un homme comme lui, le FN aurait-il pu retrouver sa "gloire" d'antan ? Si notre cher Alain, candidat en second sur une liste du Front, n'en avait pas été rétrogradé au profit de quelqu'un qu'il n'aimait pas, aurait-il pu relever le niveau ?

Dans la vie, Alain Soral a une grande passion : Alain Soral. Depuis toujours, il s'aime et désire le faire savoir. Premier fan d'Alain Soral, Alain Soral a acquis sa notoriété de la même manière que Renaud, en racontant et travestissant sa vie de toutes les manières possibles. Il a tout fait, tout vu, tout entendu. Il connaît tout de l'existence, de la terre à l'espace en passant par le ciel. Il assène sa terrible vie à qui veut l'entendre pour montrer d'où il vient (ou plutôt d'où il ne vient pas !). Sur sa naissance, il disait récemment : "Moi, quand je suis né, la première chose que j'ai vu, c'était pas ma mère ! Non, c'était les huissiers !". On dirait du Renaud. Un peu comme "Dans mon HLM", cette chanson si délicate où le chanteur imagine les dures conditions de vie du peuple (qu'il ne connaît pas, vu qu'il a grandi dans le XVIème arrondissement).

Soral est tout de même beaucoup plus fin que Renaud. Il a écrit des livres, il maîtrise un tas de choses sur le bout des doigts. Comme Jésus, il a eu des rois mages venus assister à sa naissance, sauf que dans son cas c'étaient des rois huissiers. Et comme les bobos, il est un touche-à-tout incroyable. Il s'y connaît un peu dans plein de domaines différents, ce qui lui permet de faire croire qu'il est érudit. En fait, il est nul, mais nul partout plutôt que dans un seule domaine. Il a fait l'EHESS, où il a percé les secrets de la sociologie, coiffant au poteau ses professeurs par la vivacité de son intelligence. (Pierre Bourdieu n'était qu'un petit joueur à côté de lui !) Il a fait les beaux-arts, devenant l'égal de Léonard de Vinci et de Michel-Ange réunis. Il voulait devenir artiste, mais son regard était si perçant qu'il transformait tous les modèles nus en femmes-fontaines, sous l'œil admiratif de ses condisciples, éclaboussés par des flots de cyprine géniale. Après avoir vidé de leur jus toutes les femmes modèles des beaux-arts, Alain Soral a tourné son attention vers la politique. Il étudia jour et nuit, comme Napoléon passant son diplôme à Saint-Cyr. Soir après soir, son corps musclé et puissant prit l'attitude du "Penseur" de Rodin... en mieux : le "penseur" semble avoir des hémorroïdes, alors que Soral, lui, adaptait cette position-là à son génie pour la rendre plus majestueuse que Rodin lui-même n'aurait jamais pu la sculpter. Les grands esprits se rencontrent, dit-on. Au-delà des époques, au-delà du temps, cette maxime reste vraie : quand Alain Soral étudia la politique, il tomba en arrêt devant le Capital de Marx. En lisant ce livre, il comprit immédiatement que le social, c'était carrément ce qu'il y avait de mieux, et se jura de tout faire pour que triomphe la belle et bonne doctrine de Marx. Bien sûr, les effets du marxisme étaient déjà connus depuis longtemps, on avait l'URSS post-stalinienne sous les yeux, mais qu'à cela ne tienne : Soral, dans son incroyable génie, fit plier la courbe de l'espace-temps pour en revenir à une époque pré-1917, avant les excès des bolchéviques, à une ère où le communisme était encore tout beau tout gentil.

Cette passion pour la politique ne fit pourtant pas oublier à Soral le sens des vraies choses. Il acheta un deuxième exemplaire du Capital à son libraire et s'en fit une haltère, dont un usage régulier forma les muscles saillants et la silhouette parfaite qu'on lui connaît aujourd'hui. Bien qu'il n'existe aucun témoignage indiquant que Soral se soit déjà battu une seule fois dans sa vie, on sait de source sûre que notre homme était un tapeur, un cogneur, de l'étoffe dont on fait les vrais mecs bien virils. On ne sait pas s'il s'est battu contre des gauchistes ou des fafs, car son génie parvient à saisir les deux à la fois et fait de Soral un faf de gauche (ou un gauchiste faf, on ne sait pas très bien), mais il a dû faire mal à tout un tas de gens, c'est sûr. Une fois qu'il eut bien exploré les arcanes de la bagarre, il eut la chance de trouver un diplôme de moniteur de boxe dans un Kinder Surprise, célèbre petite gâterie dont il était friand.

Les skins nous l'ont montré depuis longtemps : qui dit tape dit gonzesse, et bien qu'Alain Soral ne soit pas un skin, il ne s'est pas privé de gonzesse pour autant. En quelques années, il s'est tapé le même nombre de nanas que Rocco Siffredi et Don Juan réunis, avec le gros membre de l'un et la grande classe de l'autre. Puis, se désintéressant de la bassesse physique, il mit son expérience à profit pour écrire des livres sur les femmes. Il a bien choisi son public : le nombre de puceaux frustrés étant en constante augmentation, solitude et internet oblige, Soral était sûr de vendre un max... Pour connaître les femmes, "il faut les baiser" (dixit le jeune G. d'E&R), et qui de mieux placé qu'Alain Soral pour connaître les femmes ? Il a décrypté les innombrables mystères de la drague dans son livre Sociologie du dragueur. Puis, d'une brusque détente intellectuelle, il s'est retourné contre ses anciennes maîtresses pour montrer comment, en véritables mantes religieuses, les femmes dévoraient la société des hommes dans le livre Vers la féminisation, un bouquin imbitable dans lequel il aligne à grand-peine des références qu'il ne maîtrise pas livre extrêmement bien écrit où il montre une fois de plus la luminosité de ses analyses. Soral était d'ailleurs visionnaire : son bouquin de merde livre a été réimprimé après la "catastrophe Ségolène" (qui est pour lui un excellent argument de vente). Si seulement le PS l'avait écouté, Laurent Fabius serait au pouvoir, Ségolène au foyer, Sarko en Hongrie et tout irait pour le mieux !

Mais tout n'était pas rose dans la vie d'Alain Soral quand il a rejoint la politique. Il voulait être punk, mais rapidement, il s'est aperçu qu'être de gauche était plutôt bien vu, même mieux que d'être à droite. Déçu par la superficialité de cette rébellion et soucieux de son authenticité, Soral a de nouveau fait plier l'espace-temps, en politique cette fois, pour rejoindre le FN. Le voilà, le véritable acte punk ! Comme il le confierait plus tard à la télé (car Soral, en bon néo-bobo, possède également sa notoriété médiatique... il est artiste, "essayiste", homme politique, sportif, combattant, sociologue, penseur, leader, animateur, bref, il est tout à lui tout seul ! Cela vaut bien une place dans le microcosme du show-bizz), "le véritable acte punk, c'est de voter Front National". En d'autres termes, comme les médias n'arrêtent pas de cracher sur le Front et que celui-ci est devenu un bouc émissaire public depuis les années Mitterand, il faut le rejoindre si l'on veut garder un rôle d'antagoniste. Ce Soral, quel rebelle ! C'est époustouflant.

Heureusement que l'antagonisme rapporte du fric, et que ce grand rebelle d'Alain peut vendre ses bouquins sans intérêt à prix d'or, lui le grand penseur et l'intellectuel bobo de droite...

Lisez notre portrait du bobo, vous y retrouverez tout ce qui fait le caractère de Soral. Dans sa grande mansuétude, l'homme nous a montré que le boboïsme pouvait aussi exister chez les fafs. Une pincée de culture G, un orgueil gros comme Philippe Vardon, du social, du pseudo-intellectuel, une grande gueule, une dose de rebellitude et hop, on obtient Alain Soral, surhomme et intellectuel faf !

Altruiste, Soral a daigné dispenser son enseignement à tous ceux qui en avaient besoin, pour les aider à trouver la voie comme lui. Pour cela, il a créé Egalité & Réconciliation, un "think-tank" visant officiellement à nationaliser le marxisme pour lui redonner son côté antagoniste d'antan. En réalité, E&R est le fan-club d'Alain Soral, un super endroit où l'on peut dire et faire tout ce qu'on veut du moment qu'on fait comme le chef. La ligne officielle est simple : d'abord, on doit aimer Alain Soral ; ensuite, on doit être prêt à lui donner son argent (ce qui permet d'accéder au forum d'E&R, une sorte de VoxNR en version multiethnique) ; enfin, on doit être capable de supporter les non-blancs les plus extrémistes et les plus cons, genre racaille islamiste ou autre, au nom de l'assimilationisme républicain défendu par Soral. Ce dernier point est assez marrant. Avec les discours africanistes et antisémites antisionistes de Kémi Séba, autre grand défenseur du black-blanc-beur d'extrême droite, on trouve plein de noirs personnes de couleur et d'arabes jeunes français d'origine maghrébine se rangeant aux côtés des fafs. Certains membres du RF ont des relations avec des musulmans, même s'ils prétendent lutter contre l'islamisation (en buvant des bières ?), tandis que certains soraliens se paluchent sur une mystérieuse Egypte noire inventée par Séba qui justifierait pêle-mêle antisionisme et blackpowérisme. Donc, côté faf, on trouve parfois du black-blanc-beur, au nom du droit à la différence, tandis qu'on ne trouve côté gauche que des blancs, au nom de la diversité.

Ces alliances bizarres finissent par former des situations totalement absurdes. Tout le monde n'a pas le génie de Soral, tout le monde ne peut pas faire correctement le grand écart de la fafitude à la gauchitude en passant par l'islam ! La manifestation anti-Israël du 24 janvier 2009, place Denfert-Rochereau à Paris, l'a très bien montré. A peu près 150 "fafs" rangés derrière le MDI (Mouvement des Déchets Informels, dirigé par Kémi Séba), le PSF (nouveau nom de la Droite Socialiste) et le Centre Zahra, dont une large majorité de grosses dondons voilées et de gamins hirsutes, se sont invités à la manif. La CNT organisant tout le toutim, elle ne voulait pas les voir. Elle a donc dépêché son service d'ordre, c'est-à-dire une quarantaine de bonshommes en noir avec un brassard jaune (un mélange de SS et de juifs ? ces gauchistes-là ont l'esprit bien tordu) pour faire le ménage. Il y avait donc, côté faf, un gros groupe black-blanc-beur avec davantage de femmes arabes que de skinheads, et côté gauchiste, des nervis blanc-blanc-blanc ethnomasochistes attaquant la diversité au nom de la diversité... de quoi devenir fou.

Entre parenthèses, il est amusant de voir que le SO qui a attaqué les "fafs" (dont certains se sont défendus en criant "Allah Akhbar", sans doute une nouvelle habitude pour les nationalistes ?) est allé se planquer derrière les CRS juste après. Ils le nient, mais toutes les vidéos de la manif montrent les bonshommes en brassard jaune se réfugiant derrière un cordon de gardes mobiles avec les barres de fer encore dans la main. La situation a beau être absurde, risible, et montrer que plus aucune distinction politique n'a aujourd'hui de sens, les gauchistes trouvent toujours le moyen de sucer du flic...

Pour en revenir à Soral, sachez qu'il a été victime (ah ah ah) d'un énième règlement de compte du Front National. Il occupait une certaine place sur une liste électorale, et il s'en est fait jeter récemment. Remarquez, c'est pas comme si le FN n'avait plus la moindre influence ou comme si ses cadres passaient leur temps à se tirer dans les pattes, mais Soral était au-dessus de tout cela. Du moins, il le croyait. Un de ses ennemis internes, un certain Jean-Michel Dubois, est parvenu à manoeuvrer avec Marine Le Pen pour que Soral dégringole de la deuxième à la quatrième place sur la liste. Notre homme s'est fâché tout rouge : comment pouvait-on lui faire cela, à lui, Alain Soral ? Lui qui s'est embrouillé avec tous ceux qu'il a côtoyé auparavant, il récidive. Après avoir quitté le PCF, s'être embrouillé avec Batskin, les féministes, la gauche, la droite et les identitaires, Soral quitte le FN en claquant la porte. S'ensuit un échange dithyrambique de noms d'oiseaux. Via des communiqués sur Internet, Soral traite Dubois d'ultra-libéral, de sioniste (insulte suprême !), balançant à tout le monde qu'il possède une villa à Miami (tiens donc ! encore un ancien du FN qui trempe dans des affaires louches ! Au moins, ça non plus, ça ne change pas), que Marine avait sa petite cour de "folles" autour d'elle... La lepénette s'est fendue d'une réponse beaucoup moins dithyrambique, mais tout aussi lapidaire, où elle traitait Soral d'"immigré politique" qui voulait imposer sa ligne au FN.

Qui a tort ? Qui a raison ? A vrai dire, ces querelles de gamins ne montrent qu'une chose : le Front National est probablement la formation politique la plus décevante de ces dernières années. Même portés par l'invasion de l'Europe, par un grand mouvement populaire et par le ras-le-bol des petits blancs, jamais les gens du FN n'ont foutu quoi que ce soit, sinon se taper dessus entre eux et se complaire dans la médiocrité du salariat. Heureusement qu'il y avait le Front pour donner un salaire à ses militants... Tout de même, ces cadres qui pantouflaient dans les couloirs du Paquebot, quelle élite révolutionnaire ! Quel panache ! Jean-Marc Rouillan n'avait qu'à bien se tenir !

Et cela vaut aussi pour Soral, grand représentant des néo-bobos fafs, qui va sûrement trouver quelque chose pour se recycler hors du Front.

PS : vous aurez remarqué qu'on a écrit ce texte en à peine plus de vingt-quatre heures, à partir du moment où on a appris la "nouvelle" de la rupture Alain-Marinette.

Politrash, plus dithyrambique que Sowal, plus réactif que Nonopress et plus faf que Kémick Sébastien !

Radio Courtoisie, sur l'échange Enthoven / Reynouard

La chronique de Bocage
Source :
Radio Courtoisie

Raphael_Enthoven_2.jpg

Entendu aujourd'hui, 18 novembre, au "Bulletin de réinformation" de la radio libre Radio Courtoisie:

L’invitation du jour

Le 8 novembre dernier, Raphaël Enthoven, journaliste à Europe1, attaquait Vincent Reynouard sur le sujet des chambres à gaz homicides. M. Reynouard vient de lui proposer la tenue d’un échange libre et courtois sur la question. Le débat ne pouvant avoir lieu en France pour cause de loi Gayssot, Vincent Reynouard invite Raphaël Enthoven à venir en Grande Bretagne, où le blogueur a dû s’exiler pour échapper à la prison. Le journaliste pourra être accompagné de l’historien de son choix. Pour l’instant, silence radio du côté de l’ex concubin de Carla Bruni…"

En réalité, comme le savent nos correspondants, R. Enthoven a décliné cette invitation et Vincent Reynouard lui a répondu par une vidéo qui est un véritable régal.

jeudi 17 novembre 2016 08:42

Le canular de l'Holocauste dévoilé

Sources :
Histoire E-book
free PDF

Victor_thorn_-_Le_canular_de_l_Holocauste_devoile2.jpg

Ce livre de Victor Thorn est disponible en français ici.

Présentation

La recherche sur l’Holocauste est une entreprise dangereuse. Aujourd’hui, si un livre semblable à celui que vous tenez en main était publié en Europe, son auteur serait arrêté et emprisonné. Le crime : remettre en question le conte de l’Holocauste. En fait, des chercheurs ont subi l’incarcération en solitaire, des raclées sauvages par des assaillants, le harcèlement continuel, de longues batailles juridiques, le suicide de carrière et l’attaque des médias dirigée contre eux — tout ça parce qu’ils présentaient une histoire révisionniste de cet événement central. D’autres écrivains révisionnistes ont été victimes de crimes haineux, de nombreuses campagnes de diffamation, de menace d’amendes et de mort.

Les auteurs cachés derrière ces tactiques d’état policier font partie de toute une industrie sur l’Holocauste vouée à la suppression de toute information factuelle, et ce pour favoriser le colportage d’un maladroit dosage de propagande bourrée d’erreurs.

Le canular de l’Holocauste dévoilé dissèque chacun des éléments de ce qui est devenu la conspiration la plus monstrueuse du 20e siècle. Ce livre couvre la mythologie entourant les "camps de la mort", la vérité concernant le Zyklon B, la fable d’Anne Franck, comment le chiffre absurde de "6 millions" est devenu ridicule et plus encore.

L’industrie de l’Holocauste s’est transformée en dictature tyrannique qui manipule, déforme, marginalise et fabrique sans cesse de fausses conclusions pour renflouer son navire qui sombre. En amenant leurs obsessions hystériques au niveau de la psychopathie, les charlatans cachés derrière cette ruse montrent de manière évidente la faiblesse du fondement de leurs arguments.

Dédié aux :

Historiens révisionnistes – passés, présents et futurs – qui continuent la poursuite de la vérité, malgré l’étendue des dangers évidents qu’ils ont à confronter, particulièrement à ceux qui ont préparé le travail pour que cet ouvrage soit écrit.

mercredi 16 novembre 2016 16:58

Le combat révisionniste

Kampf_Arthur_-_La_bataille_de_la_lumiere_contre_les_tenebres__1938.jpg

Par / by Vincent Reynouard
PHDNM

Les retranscriptions sont disponibles: / Transcripts are available:

In front of historians, a few revisionists could be right

Revisionism, the reasons for Germany silence

Why is it a crime to have an opinion in France

Face aux historiens, une poignée de révisionnistes peut avoir raison
Un argument revient très souvent dans la bouche de ceux qui refusent de prendre en compte les thèses révisionnistes : "Vous ne pouvez pas avoir raison contre le monde entier".
Dans cette courte vidéo, je démontre l’ineptie de cet "argument".

In front of historians, a few revisionists could be right
An argument is often on the lips of those who refuse to consider the revisionists thesis: "You can't be right in the face of the entire world."
In this short video I demonstrate the ineptness of this "argument".

Feel free to re-upload this video all over the Internet

ligne_bleu.gif

Révisionnisme : les raisons du silence en Allemagne
Un internaute me demande pourquoi les Allemands, qui sont les premiers concernés, ne soutiennent pas la cause révisionniste.
Ce silence, j’en donne les trois raisons principales à mes yeux, dont la dernière s’applique aussi aux autres pays.
Je propose ensuite de tenter de réveiller les masses.

Revisionism, the reasons for Germany silence
An Internet user wonder why the Germans, who are the first concerned, do not support the revisionist cause.
I give the three main reasons - in my opinion - about this silence, the last of which also applies to other countries.
I then proposed to try to awaken the masses.

Feel free to re-upload this video all over the Internet

ligne_bleu.gif

Pourquoi ce délit d'opinion en France?
Cette ultime vidéo de synthèse s’adresse au grand public. J’y présente très brièvement les principaux arguments révisionnistes afin de montrer qu’il ne s’agit pas d’antisémitisme mais exclusivement d’histoire. Puis je pose la question : pourquoi ce refus du débat et pourquoi cet acharnement judiciaire contre les révisionnistes ?

Why is it a crime to have an opinion in France
In this ultimate video synthesis (which targets the general public), I present briefly the main revisionist's arguments, to show that it is not anti-Semitism, but exclusively history. Then, I ask the question: why this debat denial and why this judicial harassment against the revisionists?

Feel free to re-upload this video all over the Internet

ligne_bleu.gif

N'hésitez plus pour soutenir Vincent Reynouard
qui sacrifie sa vie au combat révisionniste.

La boutique SANS CONCESSION.

La plus grande librairie/vidéothèque révisionniste !

lundi 14 novembre 2016 08:40

Fred Töben encore débouté en appel

La chronique de Bocage
Sources :
The Australian
J-Wire

Fredrick_Toben_2.jpg

Fredrick Töben

Il y a un an, le 3 décembre 2015, nous avions écrit ceci à propos de notre ami révisionniste australien Fredrick Töben:

Notre ami révisionniste Fredrick Töben, fondateur de l'Adelaide Institute à Adelaide (Australie), ancien professeur de philosophie, qui a fait de la prison pour révisionnisme en Allemagne et en Australie et est aujourd'hui complètement ruiné, avait déposé plainte contre le quotidien "The Australian" qui, en 2013, l'avait qualifié de "négateur de l'Holocauste, de propagateur d'antisémitisme et de fabricateur de l'histoire" sans lui permettre de se justifier.

Le verdict a été rendu le 30 novembre: F. Töben est débouté. Selon la juge Lucy McCallum, F. Töben avait cherché, "en poursuivant le journal, à faire du tribunal une plateforme pour prétendre que l'Holocauste n'avait jamais existé et propager ses opinions antisémites". Il est coupable d' "abus de procédure" et le fait qu'il ait engagé une procédure en diffamation pour défendre sa réputation est "ridicule".

F. Töben avait fait appel. Or le 4 novembre dernier, la Cour d'appel du NSW rendait son verdict et confirmait une ordonnance de suspension définitive des procédures de diffamation "afin d'empêcher (F. Töben) d'utiliser les tribunaux pour soutenir des opinions interdites sur les juifs et l'Holocauste". Pour la Cour, la raison prédominante de l'action de F. Töben n'avait pas été réellement de défendre sa réputation, mais d'utiliser le procès pour que ses conclusions fassent l'objet d'un compte rendu écrit, et ainsi propager ses opinions.

Il reste encore à F. Töben la possibilité de se tourner vers la Cour suprême d'Australie, à Canberra...

ligne_verte.gif

24 mars 1933, la Judée déclare la guerre à l'Allemagne

Un documentaire de Fredrick Töben


Vous pouvez télécharger la vidéo facilement en faisant clic droit ici,
puis "Enregistrer la cible du lien sous", puis "Enregistrer".

N'hésitez pas à re-uploader cette vidéo partout sur Internet

samedi 12 novembre 2016 10:39

Le Svastika

La chronique de Jacqueline Berger

The_Hammer_of_Thor.jpg

Signification du Svastika

Ce n’est pas un symbole car celui-ci a un contenu fixé pour une communauté mais doit être déchiffré par l’individu. Il s’agit toujours d’une représentation imagée, empruntée à la nature et devenue porteuse d’une signification supérieure – exemple : arbre = symbole des forces de vie. Donc, le symbole a son point d’appui sur terre dans une forme naturelle mais il ramène au monde des images spirituelles originelles, des essences supra-sensibles.

Le signe, lui, n’a rien d’imagé. Il est l’expression d’une force, d’une volonté. Dans le signe, le supra-sensible agit de façon plus directe sur le monde sensible que le symbole. On savait autrefois quelle magie, quel charme, le signe, porteur de volonté pouvait exercer.

Le Svatiska est un signe. Qu’exprime- t-il ?

Nous devons d’abord penser au cercle. Ce signe est fermé sur lui-même, contient une totalité. La divinité est souvent représentée par le cercle. La divinité, essence, qui ne se manifeste pas. Qui se suffit à elle-même. Le cercle enferme dans un cycle perpétuel. Si on croit dans l’évolution spirituelle de l’Homme, il faut briser le cercle. C’est ce que nous trouvons dans le Svastika. Le cercle subsiste dans les branches courbes qui tournent de la gauche vers la droite, mais ces branches sont sectionnées, coupent le cercle en quatre parties. Le cercle serait définitivement brisé par la croix. Qu’est-ce que la croix ? C’est le signe de la prise de conscience. Sorti de la divinité, l’Homme est crucifié sur le monde (branche horizontale de la croix), et tend vers la divinité par la branche verticale. À l’intersection de la branche horizontale et de la branche verticale a lieu la prise de conscience. Chez les Rose-Croix, par exemple, on pose une rose rouge, symbole de la conscience acquise à l’intersection des deux branches de la croix.

Le Svastika se situe entre le cercle et la croix. Il montre ainsi la divinité de l’Homme originel par le cercle et sa prise de conscience par la croix qui le brise.

Chez les Hindous, le cycle des réincarnations est présenté comme inéluctable jusqu’à ce que l’on ait atteint le nirvana, ou fusion dans le cercle divin.

Le Svastika quoique signe venant de l’Inde, met, lui, en évidence l’évolution possible de l’Homme dans sa manifestation et sa prise de conscience en brisant le cercle par la croix.

Ceci nous prouve que le national-socialisme était basé sur une conception spirituelle de l’Homme et tenait compte de son évolution. Il savait que l’Homme est d’origine divine (le cercle) mais il soulignait sa prise de conscience par la rupture de ce cercle.

Les ennemis du national-socialisme, ceux qui veulent empêcher l’évolution spirituelle de l’Homme, savent la valeur de cette doctrine et c’est pour cela qu’ils tentent par tous les moyens de l’abattre, de la salir.

Ceux qui se veulent des disciples du national-socialisme se doivent de tenir compte de cette évolution spirituelle. Ils doivent chercher à connaître qui ils sont, qui est l’Homme originel, quelle est sa destinée. C’est ainsi seulement qu’ils seront de véritables nationaux-socialistes.

Tu le sens arriver, le pamphlet dans ta tronche satisfaite ?

Sources :
Suavelos
Vive l'Europe

maitre_du_logos.jpg

Dans son dernier entretien vidéo,- dont on ne peut pas vous montrer l’extrait puisque l’accès au contenu est payant sur E.R-, et dans la 4ème partie de celui-là pour être exact, le gauchiste de droite et amateur de prostituée africaine Alain Soral, cherche à ridiculiser les postulats racialistes du noir Kémi Seba en même temps que ceux du blanc Daniel Conversano (par un habile jeu de montage entubatoire, réalisé par son équipe technique de suceurs fanatiques).

Vous pouvez commander la rediff ici-même. Z’avez vu, je suis trop cool, je lui fais même de la pub !

L’idée est d’expliquer aux jeunes français qui l’écoutent religieusement que l’ethnie, la race, le sang, n’est pas un critère suffisant pour se déclarer en amitié avec quelqu’un. Plus encore, il serait ridicule, mais alors vraiment grotesque, de chercher à fonder une politique qui reposerait en premier lieu sur un point commun d’aussi faible importance que la familiarité génétique et la ressemblance physique entre les êtres humains. Il est vrai que c’est un critère qui a « seulement » uni les hommes entre eux depuis le début de leur existence jusqu’à avant-hier (1945) à l’échelle de l’histoire humaine.
L’Afrique aux noirs, l’Europe aux blancs ? Pfff, trop simpliste, déclare l’auto-proclamé génie du Logos, sans s’apercevoir apparemment, que sa position sur le racisme est EXACTEMENT LA MÊME que celle vendue par le Système, cet Empire du mal qu’il est censé combattre depuis 10 ans à coups de quenelles.

Soral, c’est quand même le type qui est capable de reprocher à Zemmour de dire la vérité, à savoir que les prisons sont pleines d’arabes et de noirs, et qu’elles ne le sont pas à cause des SIOUNISTES, mais bien parce que ces racailles irréellement stupides sont incapables d’apprécier la chance qu’ils ont d’habiter en France, et qu’ils y font tout simplement plein de conneries (le mot est faible : viols, vols, meurtres).

Les Ukrainiens, les Bulgares ou les Moldaves se couperaient un doigt pour avoir 1% des avantages qu’ont les maghrébins de banlieue en France. Ils remercieraient notre pays éternellement de lui offrir cette possibilité d’intégration inouïe.

S’il y en avait 15 millions en France on ne remarquerait même pas leur présence. Mais passons…

On rappellera à ce traître ethnique intégral que, si notre projet de communautarisme blanc lui semble ridicule, le sien, d’union contre-nature entre l’Islam et la Chrétienté pour combattre les juifs, est une des entourloupes intellectuelles les plus ridicules de l’histoire de la pensée trollesque.

A ce niveau là de mensonges et de bêtise, on peut même appeler ça de l’art. Et voilà nos arguments :
– Les juifs d’élite ne sont pas du tout inquiets à l’idée d’une Europe musulmane. Nous le renvoyons à la lecture de Ryssen, qui a très bien montré que la communauté juive n’a jamais été aussi prospère que lorsque l’islam était à la porte de Poitiers. Jacques Attali l’a expliqué aussi dans ses livres très clairement.
– Que le monde blanc catholique est en guerre contre l’islam depuis sa création il y a 1400 ans. Les européens de l’est ont encore l’anus douloureux au souvenir des invasions ottomanes, et deviennent rouge écarlate dès qu’on mentionne le terme « islam », en bien comme en mal d’ailleurs. Quand on essaie de leur expliquer qu’un dissident français actuel prône l’union avec eux pour combattre le sionisme, on les voit faire une erreur 404 en direct live, et leurs yeux deviennent vitreux de haine et d’incompréhension. Ils croient à une mauvaise blague.
– Que, n’en déplaise aux catholiques sincères qui nous suivent et que nous respectons infiniment, la pratique religieuse chrétienne EST MORTE à une échelle de masse en France. Il n’y a donc pas d’addition possible entre catholicisme et islam mais tentative par la seconde idéologie spirituelle de remplacer (en accord avec l’état) les lieux de cultes de la première, pour en faire des mosquées pour musulmans patriotes (lol). Tiens, on rappelle aussi que le dernier catho qui a été sympa avec l’islam, en offrant une partie de son territoire religieux aux jeunes du coin, pour en faire un lieu de culte islamique, en mode « front de la foi » (ils ont permis une mosquée juste derrière l’église de la ville), s’appelle le père Hamel, et qu’en guise de récompense, il s’est fait égorger par l’État Islamique. Waouh, ça c’est une réussite !!!
– Que le projet « talmudique », comme Alain Grosal aime à le répéter souvent, c’est le déracinement des peuples et leur métissage, et que la majorité des arabo-musulmans en France n’ont qu’un but : niquer de la blanche européenne et rester ici en touchant le RSA jusqu’à ce que mort s’en suive. Grosse Grosse Lutte contre le judaïsme international.
– Que lorsque l’Algérie gagne un match de foot (ou le perd, toutes les occasions sont bonnes pour faire n’importe quoi), les algériens de France (Patriotes, attention, CES JEUNES SONT FRANÇAIS !!!) mettent les rues de notre pays à feu et à sang, et le font parfois en faisant des quenelles, pour rappeler à leurs maîtres à tout-casser, Dieudonné et Soral, qu’ils ont bien compris la leçon de la haine du blanc, à retenir et se répéter en soi-même chaque matin.
– Que les juifs n’ont pas le monopole de la décadence morale, et que ce que nous considérons comme de la pédophilie est notamment autorisée par les textes coraniques.
– Que NOUS NE VOULONS PAS, enfin et surtout, Vivre avec des gens pour qui le cochon est un animal satanique, et qui pensent que toute femme ne portant pas le voile est une salope en puissance. Ce qu’ont en tête TOUS les maghrébins que j’ai rencontrés, qu’ils soient pratiquants ou pas, c’est dans leur esprit et ça n’en bougera jamais.

Alors pardonne-nous, ô toi, grand créateur de concepts (fallacieux) et de culture (de Dhimmi), mais on trouve que notre projet d’une Europe blanche ethnique et droitarde, régie par la force du bon sens et de la justice, a un peu plus d’avenir que le tien.
Soit tu te fous de la gueule de ton public, en prônant une réconciliation à laquelle tu ne crois pas toi-même (comme l’ensemble de tes collaborateurs, tous blancs d’ailleurs (puisque les maghrébins que tu as essayé de mettre en avant t’ont tous trahi les uns après les autres) tes collaborateurs, disais-je, qui, lorsqu’on les croise quelque part dans Paris, n’ont aucun mal à dire après 2 pintes dans le pif que la réconciliation avec les arabes, c’est du pipeau),

Soit tu y crois par antisémitisme hypertrophié, et tu es alors un malade mental, car ça ne fonctionnera jamais.

On n’est pas obligé d’aimer les crouilles quand on n’aime pas les juifs.
Céline te regarderait comme un drôle de racialiste, dur avec les israélites, et clément avec leurs frères sémites, les maghrébins, avec lesquels ils partagent pourtant de nombreux points communs.

Si la France devient un jour musulmane, tu auras vraiment bien joué ton sale coup, et tu auras une super place dans cette nouvelle société mahométane. Je m’exilerai alors pour échapper à ton courroux stalinien (car je sais que tu as la rancune tenace). Dans le cas contraire, c’est toi qui devra courir. On n’oubliera jamais tout le mal que tu as fait au nationalisme blanc. Le seul qui compte.

Parce que bon, hein, ton fascisme multicolore C’EST DE LA GROSSE MERDE, CA N’EXISTERA JAMAIS, HEIN ?!

Après, si tu veux en discuter tranquillement, un débat entre toi et moi est possible, sur l’espace de ton choix. J’ai la prétention de penser que la vérité ne craint pas qu’on se confronte à elle, et je suis serein à l’idée de t’affronter sur le terrain du politique.

Tu avais raison il y a 15 ans, aujourd’hui tu as extrêmement tort. Il suffirait que tu l’admettes, pour sauver ta piteuse fin de carrière.

Je suis prêt au pardon. Mais es-tu prêt aux excuses, qui doivent nécessairement le précéder ?

Daniel Conversano
11/11/2016

- page 1 de 11


WAWA CONSPI